Christian Morgenstern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morgenstern.
portrait de Christian Morgenstern

Christian Morgenstern (6 mai 1871 à Munich - 31 mars 1914 à Meran) est un écrivain et poète allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Morgenstern poursuit ses études au Maria-Magdalenen-Gymnasium de Breslau.

Juriste formé à l’université de Breslau, il est l’inventeur, dans sa jeunesse, d’une désopilante « poésie humoristico-fantastique » qu’il développe dans ses Galgenlieder (Chants du gibet). Homme de théâtre, auteur satirique pour le cabaret berlinois Schall und Rauch de Max Reinhardt, éditeur du magazine Deutscher Geist, il a écrit une abondante œuvre poétique. Ses contes, poèmes, lieders sont connus de tous les enfants d’Allemagne, et il n’est d’école où l’on ne chante ses Kinderlieder (chansons pour enfant).

Il est l'auteur de lieder, mis en musique par Felix Weingartner, Zemlinsky, Hindemith, dans lesquels il chante des univers intimes, mais dont l’anecdote initiale s’élève toujours vers une interrogation spirituelle : chez ce poète, le tissu des métaphores s'enrichit d'une conceptualisation proche de la philosophie nietzschéenne.

Il est le traducteur d’Ibsen, de Strindberg et de Knut Hamsun.

En 1910, il épouse Margaret Gosebruch von Liechtenstern et se lie d'amitié avec Rudolf Steiner.

Certains de ses textes furent interdits par les nazis, notamment ceux de ses deux derniers recueils Ich und Du (Toi et Moi) et Wir fanden einen Pfad (Nous trouvâmes un sentier).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • In Phanta's Schloss, 1895
  • Auf vielen Wegen, 1897
  • Ich und die Welt (Moi et le monde), 1898
  • Ein Sommer, 1900
  • Und aber ründet sich ein Kranz, 1902
  • Galgenlieder (Les chansons du gibet), 1905
  • Palmström, Korf und Palma Kunkel, 1906
  • Melancholie (Mélancolie), 1906
  • Einkehr, 1910
  • Ich und Du (Toi et moi), 1911
  • Wir fanden einen Pfad (Nous trouvâmes un sentier) 1914

Enregistrements[modifier | modifier le code]

  • Otto Sanders liest Christian Morgenstern, le comédien allemand Otto Sander (prix Ernst-Lubitsch) présente une lecture des textes de Christian Morgenstern, accompagnement musical Dicky Hank, CD Randomhouse (ISBN 3-89830-676-3)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Toi et Moi (Ich und Du) et Nous trouvâmes un sentier (Wir fanden einen Pfad), Christian Morgenstern, traduits par D.Blumenstihl-Roth, éd. Peleman, 2012, (ISBN 2-9522261-1-3)
  • La Chanson du gibet (Galgenlieder), Christian Morgenstern, traduit par Jacques Busse, éd. Le Temps qu'il fait, 2001, (ISBN 2.86853.347.7.[à vérifier : isbn invalide])
  • Laloula, comptines et chansons du gibet, Christian Morgenstern, traduit par Jacques Busse, ed. NordSud, 1995, (ISBN 9783314208515)
  • Le loup-garou (Der Werwolf), Christian Morgenstern, traduit par R.Platteau[1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://bertilow.com/literaturo/lupfantomo.html

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :