Michael Brecker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Michael Brecker

Description de cette image, également commentée ci-après

Michael Brecker lors d'un concert de soutien à John Kerry à New York, en juillet 2004

Informations générales
Naissance 29 mars 1949
Philadelphie
Décès 13 janvier 2007 (à 57 ans)
New York
Genre musical jazz, jazz fusion
Instruments Saxophone ténor
Années actives 1969 - 2007
Site officiel www.michaelbrecker.com

Michael Brecker (né à Philadelphie, Pennsylvanie, le 29 mars 1949 et mort le 13 janvier 2007 à New York), est un saxophoniste de jazz fusion post-Coltranien. Il a gagné 15 Grammy Awards en tant qu'interprète et compositeur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michael Brecker a été initié très jeune au jazz par son père, un pianiste de jazz amateur. Il a commencé par la clarinette puis le saxophone alto à l'école, et choisit finalement le saxophone ténor. En 1969, lorsqu'il s'installe à New York, Michael Brecker se crée une réputation d'excellent improvisateur jazz. À 21 ans, il est membre du groupe de jazz-rock Dreams avec son grand frère Randy Brecker et le batteur Billy Cobham notamment. Il a ensuite travaillé avec Horace Silver puis Billy Cobham avant de s'associer à nouveau avec son frère Randy pour former le groupe des Brecker Brothers, l'un des groupes fusion jazz-funk les plus innovants et populaires de sa décennie. Le groupe dura de 1975 à 1982, connaissant un succès important et se reformant à plusieurs occasions (1992, 1994, 1999 et 2003 notamment).

Dans le même temps, Michael Brecker réalise de nombreux enregistrements pop et rock. Ses collaborations les plus marquantes se font avec Michel Berger, Frank Zappa, Eric Clapton, Bruce Springsteen, Patti Austin, Aerosmith, James Brown, Parliament, Joni Mitchell, Steely Dan, Paul Simon et Arthur Garfunkel, John Lennon, Lou Reed, Uzeb et Dire Straits.

Il enregistre et tourne également avec la plupart des artistes jazz majeurs de son époque, tels que Herbie Hancock, Chick Corea, Chet Baker, George Benson, Gary Burton, Pat Metheny, David Sanborn, Arturo Sandoval, Horace Silver, Charles Mingus, Quincy Jones, Jaco Pastorius, John Patitucci, Mike Stern, McCoy Tyner entre autres…

Toujours très demandé en tant que soliste et accompagnateur (sideman), sa carrière très prolifique en tant que leader et sideman comptera au total plus de 700 participations avec divers artistes allant du jazz au pop rock (voir discographie complète).

Michael et son frère Randy se retrouvent également à cette période pour faire des jam-sessions au très populaire club jazz de Manhattan Seventh Avenue South. Michael Brecker y croisera notamment Mike Mainieri, avec qui il cofondera le groupe de fusion jazz-rock Steps, renommé par la suite Steps Ahead.

Après avoir connu un succès mondial dans les années '80 avec Mike Mainieri, Don Grolnick, Steve Gadd, Eliane Elias, Eddie Gomez au sein de Steps Ahead, Michael Brecker enregistre finalement son premier album solo en 1987. Cet album éponyme marque son retour à un jazz plus conventionnel, mettant en valeur ses talents de compositeur.

Il a continué à enregistrer des albums en tant que leader durant les années 1990 et 2000, gagnant ainsi de nombreux Grammy Awards (15 au total). Ses tournées figuraient parmi les plus attendues dans les plus grandes villes du monde.

Il jouait de préference un saxophone ténor Selmer Mark VI avec un bec en métal de Dave Guardala[1](conçu par lui-même). Il a longtemps joué un Selmer Balanced Action argenté "32855" de 1945 cédé a Chris Potter.

En septembre 2005 Michael Brecker est hospitalisé pour une leucémie avec un syndrome myélodysplasique. Il meurt le 13 janvier 2007 des suites de cette leucémie, faute de donneurs, il avait 57 ans.

Discographie[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Avec Frank Zappa
Avec Michel Berger
Avec Uzeb
  • 1982 : Fast Emotion
Avec Mike Stern
  • 1988 : Time in Place
Avec Chick Corea
  • 1997 : Three Quartets
Avec Charlie Haden
  • 2002 : American Dreams

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (Anches : Lavoz medium)