Kevin Hays

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kevin Hays

Naissance 1er mai 1968 (46 ans)
New York
Instruments piano, Fender Rhodes, voix
Années actives depuis 1994
Site officiel kevinhays.com

Kevin Hays est un pianiste et compositeur de jazz américain, né le 1er mai 1968 à New York. Il a joué avec un grand nombre de figures du jazz parmi lesquelles Sonny Rollins, Benny Golson, Ron Carter, Pat Metheny, Joe Henderson, Roy Haynes, John Scofield, Chris Potter, Al Foster, Buster Williams, Art Farmer, Eddie Henderson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kevin Hays a grandi à Greenwich (Connecticut). Il commence l'étude du piano à l'âge de six ans, et joue en tant que professionnel à 17 ans, avec le saxophoniste Nick Brignola. Il perfectionne sa technique pendant un an à la Manhattan School of Music, puis part en tournée aux États-Unis, au Japon, en Europe, avec plusieurs formations parmi lesquelles celles des Harpers Brothers (Philip Harper (en) à la trompette et Winard Harper (en) à la batterie), de Benny Golson, de Joe Henderson, et d'Eddie Gomez[1].

En 1994, il signe avec Blue Note Records avec qui il produit trois albums qui remportent un succès critique dans la presse et les magazines spécialisés : Seventh Sense est remarqué par le New York Times et est classé dans les 40 meilleurs albums de l'année par le magazine Musicians ; Andalucia en 1997 est récompensé de 4 étoiles par Down Beat.

En 1995, Sonny Rollins l'invite à rejoindre son groupe, et quelques mois plus tard il est invité à participer au Quiet Band de John Scofield.

Kevin Hays se produit lors de ses tournées internationales en solo ou avec le groupe Sangha Quartet composé de Seamus Blake (saxophone ténor), Larry Grenadier (contrebasse), et Bill Stewart (batterie), ainsi qu'avec son propre trio (Doug Weiss à la contrebasse et Bill Stewart à la batterie) dont le premier album en 2001, What Survives, reprend des thèmes classiques de Johannes Brahms, Robert Schumann et Anton Webern.

De 2003 à 2006, il s'éloigne de la scène et s'installe dans le désert au Nouveau-Mexique[2]. Depuis 2006, il continue à composer mais revisite les standards de jazz (l'album For Heaven's Sake en 2006 est classé Best of the Year par le New Yorker Magazine et Coup de cœur en France par Jazz Magazine[2].

En 2010, il travaille avec Brad Mehldau sur une composition à deux pianos célébrant les compositeurs du XXe siècle comme Richard Strauss, Philip Glass, Steve Reich[2].

Kevin Hays possède son propre label : NDS Records[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Sangha Quartet[modifier | modifier le code]

Kevin Hays Trio[modifier | modifier le code]

Autres formations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]