Chinatown (Chicago)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 51′ 10″ N 87° 37′ 54″ O / 41.8528, -87.63167 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chinatown.
Une porte de Chinatown.
Un immeuble emblématique du quartier.
Le quartier de nuit.
La Willis Tower en arrière plan.

Chinatown est le principal quartier asiatique de la ville de Chicago aux États-Unis. Il se trouve dans le secteur d'Armour Square, dans le South Side de la ville, centré sur les avenues Cermak et Wentworth. Selon le recensement de 2000, la population asiatique vivant dans ce quartier était de 68 021 habitants[1].

Les premiers immigrants chinois sont arrivés à Chicago à la fin des années 1870 : il s'agissait d'anciens ouvriers de chemins de fer qui fuyaient les discriminations de l'Ouest américain. Avec la Révolution communiste en Chine et l'assouplissement des règles de l'immigration aux États-Unis, la population du quartier augmenta fortement dans les années 1950-1960. Actuellement, le chinatown de Chicago est le troisième du pays, derrière ceux de New York et de San Francisco. Il accueille toujours des immigrés venant de Taïwan et de République populaire de Chine.

Le Musée Ling Long, abrite les descendants des premiers immigrants chinois arrivés dans la ville vers 1870, longtemps après les premiers peuplements de la Californie, de l'Oregon et de Washington, et ceux de la seconde vague d'immigration, qui vinrent s'établir dans les années 1950 et 1960, après la victoire de la révolution communiste de Mao Zedong en Chine[2].

Le quartier chinois de Chicago est comme dans beaucoup de villes américaines, très caractéristique, avec son hôtel de ville chinois, son temple chinois et son musée. Le quartier chinois est également réputé pour ses nombreuses banques, ses restaurants chinois, ses boutiques, ses épiceries, ses magasins de médecine chinoise et possède un grand nombre de services qui s'adressent aux personnes qui s'intéressent à la culture chinoise, y compris des écoles pour apprendre à parler le chinois, en particulier le dialecte cantonais.

Il s'agit d'un centre pour le peuple chinois dans la ville de Chicago, un centre d'affaires pour le chinois dans le Mid-Ouest, ainsi qu'une destination populaire pour les touristes et la population locale. On peut y voir des peintures murales relatant l'histoire de coolies aux États-Unis, le Pui Tak Center, le Chinese-American Museum of Chicago, le Ping Tom Memorial Park (jardins chinois le long de la rivière Chicago).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement 2000, Chicago Primary Metropolitan Statistical Areas
  2. Site internet de la Ville chinoise de Chicago

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]