Channel Fleet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Channel Fleet
(fr) Flotte de la Manche
Période 16901909
Pays Drapeau de l'Angleterre Royaume d’Angleterre
Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Branche Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Garnison Torbay, Falmouth et Plymouth

La Channel Fleet (en français : Flotte de la Manche), est une formation de vaisseaux de la Royal Navy chargée de défendre la Manche entre 1690 et 1909.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Channel Fleet date de 1690 lorsque son rôle dans la défense de l'Angleterre contre le menace française est défini. Elle est alors sous les ordres d'Edward Russell, 1er comte Orford qui en est alors le Commander-in-Chief de la Channel Fleet[1]. En 1801, son rôle était toujours d'empêcher les vaisseaux français stationnés dans les bases navales de Brest, du Havre de Grâce et des autres ports du Golfe de Gascogne d'entrer dans la Manche[2].

Pendant le XIXe siècle, pour faire face au développement par la France du port Cherbourg comme une base pour ses vaisseaux à vapeur, la Royal Navy développe le Port de Portland comme base pour sa flotte[3]. Le port est construit entre 1849 et 1872, date à laquelle la Royal Navy créé un brise-lameavec des blocs de pierre issus des carrières de l'île de Portland[4]. L'escadre de la Manche ne devient une formation permanente qu'en 1858[5].

Avec l'amélioration des relations Franco-anglaises, et l'émergence du militarisme germanique dans les années 1900, la raison d'être de la Channel Fleet diminue et le principal terrain d'affrontement naval d'Europe se déplace vers la mer du Nord.

Le 14 décembre 1904, la Channel Fleet est renommée Atlantic Fleet (en français : Flotte de l'Atlantique) et la Home Fleet devient la Channel Fleet[6]. Entre cette période et le début de la Première Guerre mondiale, le Eighth Battle Squadron intègre cette flotte. La Channel Fleet est intégrée au sein de la Home Fleet à la fin de la Première Guerre mondiale. L'Admiral Sir Arthur Wilson est officiellement le « Senior Officer in Command of the Channel Squadron » entre 1901 et 1903. Son subordonné immédiat dans cette flotte est le Second-in-Command, qui commande alors une division de navires de guerre.

Le 24 mars 1909, à l'occasion d'une réorganisation de la marine, la Channel Fleet devient la Seconde Division de la Home Fleet[7].

La Channel Fleet dans la littérature[modifier | modifier le code]

La Channel Fleet apparaît dans plusieurs romans historiques sur la Royal Navy, entre autres dans Hornblower and the Hotspur de C. S. Forester, dans lequel le héros de fiction devient un favorit du commandant de la Channel Fleet, qui lui a réellement existé l'Admiral William Cornwallis. Cette flotte est citée également dans le roman Aubrey-Maturin de Patrick O'Brian.

le roman Billy Budd d'Herman Melville se déroule à bord de vaisseaux de la Channel Fleet, just après les Mutinerie de Spithead et de Nore de 1797.

Officiers commandant[modifier | modifier le code]

Les commandant en chef de la flotte sont[8],[9]:

Références[modifier | modifier le code]