George Keith Elphinstone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
George Keith Elphinstone
1er vicomte Keith
George Keith Elphinstone
George Keith Elphinstone

Naissance 7 janvier 1746
près de Stirling, Écosse
Décès 10 mars 1823 (à 77 ans)
à Tulliallan Castle
Origine Britannique
Allégeance Drapeau du Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne
Grade Admiral
Conflits Guerres napoléoniennes
Distinctions Ordre du Bain
Autres fonctions Membre de la Royal Society

George Keith Elphinstone, 1er vicomte Keith GCB, né le 7 janvier 1746 à Stirling, Écosse et mort le 10 mars 1823 à Tulliallan Castle près de Kincardine, est un officier de marine britannique qui s'illustre notamment durant les guerres napoléoniennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Écosse près de Stirling, il était le cinquième fils du dixième Lord Elphinstone. Deux de ses frères prirent la mer et il suivit leur exemple en s'engageant dans la Royal Navy en 1761, sur le HMS Gosport, commandé par le capitaine John Jervis. En 1767, il voyagea dans les Indes Orientales au service de la Compagnie britannique des Indes orientales. Il devient lieutenant en 1770, commandant en 1772 et capitaine de vaisseau en 1775.

Il fait ses premières armes pendant la guerre d'indépendance des États-Unis, où il occupe notamment Charleston, Caroline du Sud, avec une brigade navale. En janvier 1781, alors qu'il commande le HMS Warwick, un bâtiment de cinquante canons, il capture un vaisseau hollandais équivalent, qui avait battu un navire britannique quelques jours avant. La paix signée, il revient à terre pour dix ans, et se fait élire au Parlement dans les circonscriptions électorales de Dunbartonshire, puis Stirlingshire. Il est élu membre de la Royal Society en 1790.

Lorsque la guerre reprend en 1793, il est affecté sur HMS Robust, il prit alors part à la défense de Toulon sous les ordres de l'amiral Hood, en 1793.

Il est nommé vice-amiral en 1795 et enleva la colonie du cap de Bonne-Espérance aux Hollandais.

En 1800, il transporte en Égypte le corps d'armée du général Abercromby, empêche l'exécution de la convention d'El-Arich et reçoit la capitulation de Menou (1801).

Il est élevé en 1804 au rang d'amiral et de pair, et obtient en outre le commandement de toutes les forces maritimes de l'Angleterre dans la mer du Nord et la Manche.

C'est lui qui, en 1815, dirige l'embarquement de Napoléon pour Sainte-Hélène.

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « George Elphinstone, lord Keith » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)