Eastern Fleet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eastern Fleet (1941-44)
East Indies Fleet (1944-52)
Far East Fleet (1952-71)
Le HMS Renown accompagné de navires de l'Eastern Fleet, à l'arrière-plan, à droite, le HMS 'Valiant, à gauche le Richelieu
Le HMS Renown accompagné de navires de l'Eastern Fleet, à l'arrière-plan, à droite, le HMS 'Valiant, à gauche le Richelieu

Période 1941 – 1971
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Allégeance Empire britannique
Branche Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Type Flotte
Garnison Trinquemalay, Ceylan
Batailles Raid de l'océan Indien
Bataille de Madagascar
Bataille du détroit de Malacca
Commandant historique James Somerville
Bruce Fraser

L'Eastern Fleet (Flotte d'Orient) est une flotte de la Royal Navy, dont l'existence court de 1941 à 1971. Entretemps, elle aura pris en 1944 le nom de East Indies Fleet (Flotte des Indes Orientales), puis en 1952 celui de Far East Fleet (Flotte d'Extrême-Orient).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1904, le First Sea Lord Sir John Fisher recommande qu'en prévision d'une éventuelle guerre, les trois commandements principaux de l'Extrême-Orient (East Indies, China, et Australia) soient regroupés en un seul basé à Singapour, l'Eastern Fleet. Durant la Première Guerre mondiale, ces trois escadres gardent des hiérarchies distinctes, le terme Eastern Fleet n'étant utilisé que pour les désigner dans leur globalité. Cet état de fait reste en place jusqu'à la Seconde Guerre mondiale et le début des hostilités avec l'Empire du Japon le 8 décembre 1941, date à laquelle l'Eastern Fleet regroupe les escadres d'Extrême-Orient et de Chine[1]. Durant la guerre, elle absorbe un grand nombre de navires et d'hommes d'autres marines, parmi lesquelles la Royal Netherlands Navy, la Royal Australian Navy, la Royal New Zealand Navy et l'United States Navy. Avec la création de la British Pacific Fleet en 1944 - 1945, l'Eastern Fleet devient l'East Indies Fleet jusqu'à la fin de la guerre. Peu après, son action est élargie, opérant dans tout l'Extrême-Orient et jusqu'à l'océan Pacifique sous le nom de Far East Fleet.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jackson 2006, p. 289

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ashley Jackson, The British Empire and the Second World War, London, Hambledon Continuum,‎ 2006 (ISBN 1-85285-417-0)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]