Championnat du Japon de football 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

J.League 1
2012

alt=Description de l'image J.League.svg.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) JFA
Édition 47e
Lieu Drapeau du Japon Japon
Date du 10 mars 2012
au 1er décembre 2012
Participants 18 équipes
Matchs joués 306
Palmarès
Tenant du titre Kashiwa Reysol
Promu(s) en début de saison FC Tokyo
Sagan Tosu
Consadole Sapporo
Vainqueur Sanfrecce Hiroshima
Relégué(s) Gamba Osaka
Vissel Kobe
Consadole Sapporo
Buts 855 (2,79 buts par match)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Japon Hisato Satō (22)

Navigation

Le championnat du Japon de football 2012 est la quarante-septième édition de la première division japonaise, la vingtième sous l'appellation J.League. Elle oppose les dix-huit meilleurs clubs du Japon en une série de trente-quatre journées. Le championnat débute en mars 2012 et s'achève en décembre de la même année.

Les meilleurs de ce championnat se qualifient pour la compétition continentale qu'est la Ligue des Champions de l'AFC. Le nombre de qualifiés en Ligue des Champions via le championnat, de trois à quatre, varie en fonction du vainqueur de la coupe nationale, la coupe de l'Empereur. De plus, le vainqueur du championnat se qualifie pour la coupe du monde des clubs, qui se déroule au Japon au mois de décembre.

Cette édition 2012 est remportée par le Sanfrecce Hiroshima.

Les dix-huit clubs participants[modifier | modifier le code]

Champion du Japon en étant promu de J.League 2, le Kashiwa Reysol défend son titre contre les dix-sept autres clubs de la division. Parmi eux, les favoris pour le sacre en fin de championnat sont le Nagoya Grampus, champion du Japon en 2010 et dauphin de Kashiwa, les Kashima Antlers, sacré trois ans de suite entre 2007 et 2009, le Gamba Osaka, vainqueur du championnat en 2005 et terminant sur le podium à huit reprises sur les dix dernières années. Ces trois clubs, accompagnés du FC Tokyo (vainqueur de la coupe du Japon), participent à la phase de groupes de la Ligue des Champions 2012.

Le Ventforet Kofu, le Montedio Yamagata et l'Avispa Fukuoka ont quitté la division. Ces équipes sont remplacées par le FC Tokyo, champion de deuxième division la saison précédente qui n'a connu qu'une seule saison en J.League 2, le Sagan Tosu, qui découvre pour la première fois de son histoire la J.League 1, et le Consadole Sapporo, qui est de retour dans l'élite après trois saisons à l'échelon inférieur.

Légende des couleurs

              Phase de groupes de la Ligue des Champions 2012

Club Dernière
montée
Classement
2011
Stade principal Capacité
Kashiwa Reysol 2011 1 Hitachi Kashiwa Soccer Stadium 15 349
Nagoya Grampus 1993[1] 2 Stade Toyota 45 000
Gamba Osaka 1993[1] 3 Stade de l'Expo '70 d'Osaka 23 000
Vegalta Sendai 2010 4 Stade de Sendai 19 694
Yokohama F·Marinos 1993[1] 5 Stade Nissan 72 370
Kashima Antlers 1993[1] 6 Stade de Kashima 40 728
Sanfrecce Hiroshima 2009 7 Grande Arche d'Hiroshima 50 000
Júbilo Iwata 1994 8 Stade Yamaha 16 893
Vissel Kobe 2007 9 Stade du parc Misaki 30 132
Shimizu S-Pulse 1993[1] 10 Stade du parc Nihondaira 20 299
Kawasaki Frontale 2005 11 Stade d'athlétisme de Todoroki 25 000
Cerezo Osaka 2010 12 Nagai Ball Gall Field 20 000
Omiya Ardija 2005 13 Stade du parc Omiya 15 500
Albirex Niigata 2004 14 Stade Tohoku Denryoku 42 300
Urawa Red Diamonds 2001 15 Stade Saitama 2002 63 700
FC Tokyo 2012 1 (J2) Stade Ajinomoto 50 000
Sagan Tosu 2012 2 (J2) Stade de Tosu 24 490
Consadole Sapporo 2012 3 (J2) Dôme de Sapporo 41 484

Classement[modifier | modifier le code]

Source : Classement général mis à jour le 1er décembre 2012

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Sanfrecce Hiroshima 64 34 19 7 8 63 34 +29
2 Vegalta Sendai 57 34 15 12 7 59 43 +16
3 Urawa Red Diamonds 55 34 15 10 9 47 42 +5
4 Yokohama F·Marinos 53 34 13 14 7 44 33 +11
5 Sagan Tosu P 53 34 15 8 11 48 39 +9
6 Kashiwa Reysol T C 52 34 15 7 12 57 52 +5
7 Nagoya Grampus 52 34 15 7 12 46 47 -1
8 Kawasaki Frontale 50 34 14 8 12 51 50 +1
9 Shimizu S-Pulse 49 34 14 7 13 39 40 -1
10 FC Tokyo P 48 34 14 6 14 47 44 +3
11 Kashima Antlers L 46 34 12 10 12 50 43 +7
12 Júbilo Iwata 46 34 13 7 14 57 53 +4
13 Omiya Ardija 44 34 11 11 12 38 45 -7
14 Cerezo Osaka 42 34 11 9 14 47 53 -6
15 Albirex Niigata 40 34 10 10 14 29 34 -5
16 Vissel Kobe 39 34 11 6 17 41 50 -9
17 Gamba Osaka 38 34 9 11 14 67 65 +2
18 Consadole Sapporo P 14 34 4 2 28 25 88 -63

Qualifications

Relégation

Abréviations

Résultats[modifier | modifier le code]

Mise à jour : 1er décembre 2012
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) REY GRA GAM VEG F·M ANT SAN JÚB VIS S-P FRO CER OMI ALB RED TOK SAG CSD
Kashiwa Reysol 1-2 2-2 2-3 3-3 1-1 2-5 0-3 1-0 2-1 1-0 4-1 1-4 2-0 1-2 1-1 1-1 3-1
Nagoya Grampus 1-0 0-5 0-0 1-1 1-2 1-2 2-0 5-1 1-0 2-3 0-1 0-0 2-1 1-2 1-0 1-0 3-1
Gamba Osaka 2-6 2-2 1-1 1-2 2-2 1-1 1-2 2-3 3-1 3-2 2-2 3-1 1-1 1-2 2-2 2-3 7-2
Vegalta Sendai 0-0 4-0 2-1 2-2 1-0 2-2 2-2 2-1 0-1 2-1 1-1 4-1 0-1 3-2 4-0 1-1 4-1
Yokohama F·Marinos 1-2 1-1 0-0 0-2 0-0 0-0 4-0 3-1 3-0 2-2 1-1 1-1 3-2 1-2 1-0 1-0 2-1
Kashima Antlers 2-0 2-3 5-0 3-3 1-2 2-2 2-1 1-0 1-2 0-1 3-2 1-0 0-1 1-3 5-1 0-0 7-0
Sanfrecce Hiroshima 1-2 1-1 4-1 2-1 1-3 2-0 2-0 3-2 1-2 3-0 4-1 0-0 0-1 1-0 0-1 4-1 3-0
Júbilo Iwata 1-0 0-2 2-1 1-1 1-0 3-0 1-1 1-3 0-1 2-2 4-3 4-0 0-0 2-2 3-1 2-1 4-1
Vissel Kobe 3-1 0-1 1-1 0-1 1-2 1-2 0-1 1-2 0-1 3-3 2-3 3-0 1-0 1-0 0-2 0-0 2-1
Shimizu S-Pulse 3-5 3-2 1-3 3-1 0-0 3-0 2-1 3-2 1-1 0-0 1-1 0-0 0-1 0-2 1-1 1-1 1-0
Kawasaki Frontale 0-2 0-1 2-3 3-2 0-0 2-2 1-4 4-3 0-1 2-1 0-1 4-1 1-0 4-2 0-1 1-2 1-0
Cerezo Osaka 1-2 0-2 2-1 1-2 2-0 0-1 1-4 3-2 1-2 3-2 2-2 1-3 0-1 1-1 1-1 3-2 4-0
Omiya Ardija 2-4 1-1 1-0 1-3 0-0 0-0 1-2 2-0 2-2 1-0 0-2 0-3 1-1 2-0 0-1 1-0 2-1
Albirex Niigata 1-1 5-0 1-1 0-1 0-0 1-1 0-2 1-6 0-0 1-0 0-1 0-1 1-2 0-0 0-2 0-2 4-1
Urawa Red Diamonds 1-0 2-0 0-5 0-0 1-2 2-1 2-0 2-0 2-0 1-0 1-1 0-0 1-1 1-1 2-2 4-3 1-2
FC Tokyo 0-1 3-2 3-2 6-2 3-1 1-2 0-1 2-1 0-1 0-1 1-2 2-0 0-1 0-2 1-1 3-2 5-0
Sagan Tosu 3-1 1-3 4-1 1-1 1-0 2-0 1-0 3-2 3-0 0-1 0-1 0-0 1-1 1-0 3-1 1-0 1-0
Consadole Sapporo 0-2 2-1 0-4 2-1 0-2 0-0 1-3 0-0 2-4 0-2 2-3 1-0 0-5 0-1 1-2 0-1 2-3
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Meilleurs buteurs[modifier | modifier le code]

Source : Classement des buteurs mis à jour le 1er décembre 2012.

Buteur Club Buts Tirs Pen. MJ
1 Drapeau : Japon Hisato Satō Sanfrecce Hiroshima 22 84 3/4 34
2 Drapeau : Japon Yohei Toyoda Sagan Tosu 19 79 0/1 33
3 Drapeau : Japon Shingo Akamine Vegalta Sendai 14 65 0/0 30
3 Drapeau : Brésil Leandro Gamba Osaka 14 49 1/1 15
5 Drapeau : Brésil Wilson Vegalta Sendai 13 72 2/2 32
5 Drapeau : Japon Masato Kudo Kashiwa Reysol 13 69 0/0 33
5 Drapeau : Japon Genki Omae Shimizu S-Pulse 13 62 4/5 34
5 Drapeau : Japon Ryōichi Maeda Júbilo Iwata 13 55 1/2 33
9 Drapeau : Japon Shinzo Koroki Kashima Antlers 11 46 1/2 30
9 Drapeau : Japon Akihiro Sato Gamba Osaka 11 39 0/0 26
9 Drapeau : Japon Yoichiro Kakitani Cerezo Osaka 11 52 1/1 30
Total 855 0 306
Moyenne par match 2,79 buts

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e On ne pas exactement parler de promotion pour ces clubs puisqu'ils ont directement rejoint la Japan League dès 1993, date de professionnalisation du championnat japonais. Depuis cette date, ils n'ont jamais connu de relégation.