Chambon (Charente-Maritime)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chambon.
Chambon
l'église de Chambon en octobre 2013
l'église de Chambon en octobre 2013
Blason de Chambon
Blason
Chambon (Charente-Maritime)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Poitou-Charentes
Département Charente-Maritime
Arrondissement Rochefort
Canton Aigrefeuille-d'Aunis
Intercommunalité Communauté de communes Plaine d'Aunis
Maire
Mandat
François Girard
2014-2020
Code postal 17290
Code commune 17080
Démographie
Gentilé Chambonnais
Population
municipale
901 hab. (2011)
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 07′ 42″ N 0° 50′ 57″ O / 46.1283333333, -0.849166666667 ()46° 07′ 42″ Nord 0° 50′ 57″ Ouest / 46.1283333333, -0.849166666667 ()  
Altitude Min. 13 m – Max. 41 m
Superficie 18,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de Charente-Maritime
City locator 14.svg
Chambon

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de Charente-Maritime
City locator 14.svg
Chambon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chambon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chambon

Chambon est une commune française, située dans le département de la Charente-Maritime en région Poitou-Charentes.Ses habitants sont appelés les Chambonnais et les Chambonnaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune de Chambon est une mosaïque constituée de huit hameaux principaux et quelques écarts :

Hameaux : Chambon Gare (mairie, école), le Cher, Marlonges, Savarit, le bourg de Chambon, les Égaux, le Ramigeau et Vandon.

Lieux-dits : la Maison Neuve, le Préneau, le Renclos, la Cabourne, le Moulin de Marlonges, les Grandes Chaumes, Fausse Lussane, le Moulin du Cher, les Chaumes, Bel-Air[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Chambon[2]
Virson Puyravault
Forges Chambon[2] Surgères
Landrais Péré

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom de la commune vient très certainement de campus bonus qui signifie terre fertile. L'autre origine communément admise pour les Chambon est cambo (courbe ou méandre) mais l'absence de cours d'eau au centre historique rend cette affirmation plus que douteuse[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVIIIe siècle, Chambon était une paroisse de Saintonge qui formait une enclave dans le pays d'Aunis.

Le 18 avril 1827, les deux communes voisines Chambon et Le Cher fusionnent, ce qui explique la présence de deux églises et de deux cimetières sur ce nouveau territoire.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D’argent aux quatre champignons de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avril 2014 en cours François Girard Bougeons-nous pour Chambon Enseignant
2008 2014 Jean-Paul Juchereau SE Retraité
1989 1995 René Marchand SE Retraité
1983 1989 René Marchand SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 901 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
399 397 349 496 871 775 824 870 862
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
980 1 014 976 936 968 898 746 748 786
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
731 852 843 777 770 750 760 674 661
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
634 566 554 634 730 739 841 870 901
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (28,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,4 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,3 %, 15 à 29 ans = 15,8 %, 30 à 44 ans = 23,3 %, 45 à 59 ans = 23,4 %, plus de 60 ans = 18,2 %) ;
  • 49,6 % de femmes (0 à 14 ans = 21,3 %, 15 à 29 ans = 13,7 %, 30 à 44 ans = 22,7 %, 45 à 59 ans = 22 %, plus de 60 ans = 20,3 %).
Pyramide des âges à Chambon en 2007 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,9 
6,4 
75 à 89 ans
7,4 
11,8 
60 à 74 ans
12,0 
23,4 
45 à 59 ans
22,0 
23,3 
30 à 44 ans
22,7 
15,8 
15 à 29 ans
13,7 
19,3 
0 à 14 ans
21,3 
Pyramide des âges du département de la Charente-Maritime en 2007 en pourcentage[7]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,5 
8,6 
75 à 89 ans
11,9 
16,4 
60 à 74 ans
17,1 
21,3 
45 à 59 ans
21,1 
19,1 
30 à 44 ans
18,5 
16,8 
15 à 29 ans
14,7 
17,3 
0 à 14 ans
15,1 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Architecture civile[modifier | modifier le code]

  • Château de Marlonges (maison de retraite) : boiseries et cheminées peintes dans les salons. Le château accueille une maison de repos médicalisée en son sein. En 2008, le conseil général de Charente-Maritime a effectué des travaux d'agrandissement et de mise aux normes.

Architecture sacrée[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame, située au lieu-dit Chambon-Bourg.
  • Église Saint-Jacques du Cher (Inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques) : 2 travées 12e fermées au 15e par 2 murs plats ; modillons romans[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Ozanne Achon (1633 - 1707) est née un 18 juillet à Savarit, petit hameau de Chambon. Fille de Jean Achon et de Hélène Regnault, elle a été baptisée le jour même dans l'église Notre-Dame-de-l'Assomption à Chambon. Elle émigre au Québec où elle arrive le 21 juin 1657 sur le navire Le Taureau avec un groupe de dix-huit jeunes filles Elle épouse à Québec, le mardi 2 octobre 1657, Pierre Tremblay. Elle est la mère de tous les Tremblay d'Amérique du Nord[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les gentilés de Charente-Maritime
  2. a et b Carte IGN sous Géoportail
  3. Origine des noms de villes et villages de Charente-Maritime, JM Cassagne et S. Seguin, Ed Bordessoules, 1998
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  6. « Évolution et structure de la population à Chambon en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 janvier 2010)
  7. « Résultats du recensement de la population de la Charente-Maritime en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 janvier 2010)
  8. Encyclopédie Quid
  9. Centre de généalogie francophone d'Amérique : Tremblay et Ozanne Achon.pdf

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Modèle:Palette Communauté de communes Plaine d'Aunis