Centrale nucléaire de Torness

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Centrale nucléaire de Torness
Image illustrative de l'article Centrale nucléaire de Torness
Administration
Pays Royaume-Uni
Coordonnées 55° 58′ 00″ N 2° 24′ 00″ O / 55.9667, -2.455° 58′ 00″ Nord 2° 24′ 00″ Ouest / 55.9667, -2.4  
Année de construction 1980
Date de mise en service 1988
Réacteurs
Puissance nominale 2 × 682 MWe
Production d’électricité
Divers

Géolocalisation sur la carte : Écosse

(Voir situation sur carte : Écosse)
Centrale nucléaire de Torness

La centrale nucléaire de Torness est située en Écosse à 8 km au sud-est de Dunbar dans le comté de East Lothian.

Description[modifier | modifier le code]

La centrale est équipée de deux réacteurs avancés au gaz AGR, faisant partie de la seconde génération des réacteurs britanniques au gaz, sa puissance installée totale est de 1 364 MWe.

  • Torness 1 : 682 MWe, mise en service industrielle (MSI) en 1988, autorisée jusqu'en 2028.
  • Torness 2 : 682 MWe, mise en service industrielle (MSI) en 1989, autorisée jusqu'en 2029.


À noter que la conception initiale autorisait le ravitaillement des réacteurs en combustible sans les arrêter, mais les déficiences sur le combustible ont rendu obligatoire le ravitaillement en combustible avec des réacteurs arrêtés jusqu'en 1996.

Dans le cadre de la privatisation partielle de la production d'électricité nucléaire du Royaume-Uni, cette centrale nucléaire a été attribuée à l'entreprise d'état Scottish Nuclear Group qui appartient au groupe British Energy, lui-même racheté par EDF en 2009.

Incidents[modifier | modifier le code]

Arrêt suite à une pullulation de Méduses en 2011[modifier | modifier le code]

Le 27 juin 2011, les deux réacteurs ont été arrêtés plusieurs jours par précaution en raison d'une pullulation de méduses qui a obturé les filtres empêchant normalement les algues et animaux marins de pénétrer dans le système auxiliaire de refroidissement à l'eau de mer de la centrale[1],[2].

Crash d'un avion de combat en 1999[modifier | modifier le code]

En novembre 1999, un avion de combat Panavia Tornado de l'armée de l'air britannique s'est crashé dans la Mer du Nord à moins d'1 km de la centrale suite à une panne de moteur[3].


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Une centrale nucléaire fermée à cause d'une invasion de méduses », L'Express,‎ 30 juin 2011 (lire en ligne)
  2. (en) David Miller, « Jellyfish force Torness nuclear reactor shutdown », BBC,‎ 30 juin 2011 (lire en ligne)
  3. (en) « Pilots praised over Tornado crash », BBC,‎ 11 mars 2002 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des réacteurs nucléaires.