Causse de Limogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Causse de Limogne
Subdivision administrative Midi-Pyrénées
Subdivision administrative Lot
Ville(s) principale(s) Limogne-en-Quercy
Lalbenque
Géologie calcaire
Région(s) naturelle(s)
voisine(s)
Vallée du Lot
Causse de Gramat
Causse de Saint-Chels
Terrefort
Causse de Caylus
Quercy Blanc
Région(s) et espace(s) connexe(s) Causses du Quercy

Image illustrative de l'article Causse de Limogne
Localisation

Le Causse de Limogne est un causse français situé au sud-ouest du Massif central. Il fait partie des Causses du Quercy.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Ce causse est situé au sud de Cahors dans les départements du Lot et du Tarn-et-Garonne. Il est entouré des régions naturelles suivantes :

Géologie[modifier | modifier le code]

On trouve sur le causse des gouffres à ciel ouvert que l’on nomme « les trous à phosphate » ou des phosphatières ; certains font plus de 25 mètres de profondeur. Au XIXe siècle, ces gouffres étaient des exploitations minières convoitées dans toute l’Europe. Aujourd'hui ils constituent un lieu d’étude privilégié pour les paléontologues. Ces lieux constituent des gisements de fossiles uniques datant de l'ère tertiaire.

Les communes du Causse de Limogne[modifier | modifier le code]

Les 30 communes du Causse de Limogne sont:

Les communes du causse de Limogne
A-C
Les communes du causse de Limogne
C-L
Les communes du causse de Limogne
L-V

Ce territoire est situe sur 7 cantons différents :

Faune et flore[modifier | modifier le code]

D'immenses pelouses caussenardes caractérisent ces territoires.

Histoire[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

On trouve sur le causse des constructions en pierre calcaire de différentes époques présentant un réel intérêt patrimonial : dolmens, mégalithes préhistoriques et petit bâti agricole de pierre sèche (en particulier les cabanes de pierres sèches appelée « caselles »). L’architecture des maisons quercynoises des XVIIIe et XIXe siècles est également remarquable.

Économie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]