Carte Orange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Tarification des transports en commun d'Île-de-France.

La Carte Orange est le nom d'un ancien titre de transport sous forme d'abonnement hebdomadaire ou mensuel permettant de se déplacer de manière illimitée en Île-de-France par les différents moyens de transport en commun gérés par le Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF), à l'intérieur de zones tarifaires. Il se présentait sous la forme d'un coupon avec une piste magnétique et était accompagné d'une carte nominative numérotée sur laquelle le titulaire devait apposer sa photographie et sa signature.

Crée en 1975, son nom provenait par métonymie de la couleur orange du ticket magnétique qui lui servait de support. À partir de 2005, le support physique passe progressivement du ticket magnétique à la carte sans contact dite « passe Navigo », mais le nom de Carte Orange demeure encore même après le basculement complet au passe Navigo.

Depuis le 31 mars 2010, le nom de Carte Orange est abandonné par son gestionnaire, le STIF, qui renomme les abonnements hebdomadaires et mensuels respectivement « Navigo semaine » et « Navigo mois »[1].

Tarification[modifier | modifier le code]

Le titre de transport « Carte Orange » est personnel et les abonnements sont désormais matérialisés par un passe Navigo permettant de se déplacer librement dans certaines régions d'Île-de-France, ces régions étant regroupées en zones concentriques numérotées de 1 à 5 (Paris intramuros étant en zone 1, et Provins par exemple en zone 5 ; Malesherbes, bien que desservie par le RER D, est une gare située hors de l'Île-de-France et est donc appelée « hors zone », aucun abonnement de transport francilien de type « zoné » ne pouvant l'inclure). Un titre de transport « Carte Orange » donne donc accès, selon les besoins du voyageur, à un nombre de zones pouvant varier de 2 à 5, ces zones devant néanmoins être contiguës (par exemple zones 3 à 5).

De 1975 à 1991, la Carte Orange ne comportait que cinq zones, et celles-ci ne couvraient pas la totalité de l'Île de France. L'extension à toute l'Île-de-France a été réalisée en 1991[2], par modification de la zone 5 et ajout des zones 6, 7 et 8.

Puis les zones 7 et 8 ont été supprimées le 1er juillet 2007 et fusionnées avec la zone 6[3], afin de réduire les coûts du transport des habitants de grande banlieue.

La zone 6 est à son tour supprimée à compter du 1er juillet 2011 et fusionnée avec la zone 5, selon le communiqué de presse du STIF du 1er juin 2011[4]. Depuis cette date, le nombre de zones est donc revenu à cinq, comme au moment de la création de la Carte Orange, mais ces cinq zones couvrent maintenant la totalité de l'Île-de-France.

Par ailleurs, pour les salariés, la moitié du coût de la « Carte Orange » était remboursée par l'employeur[5] sans que cela soit perçu comme un avantage en nature (et donc sans cotisations sociales ni pour l'employeur, ni pour le salarié). Depuis le 1er mars 2008, l'employeur est toujours tenu de rembourser la moitié du coût de l'abonnement, mais peut, s'il le désire, en rembourser une part plus importante (jusque la totalité) sous des conditions fiscales intéressantes[6].

Aspect[modifier | modifier le code]

Face du billet d'une Carte Orange zones 1-2 valable pour le mois de juillet 2005

De sa création en 1975 jusqu'au basculement complet au passe Navigo en février 2009, la Carte Orange était un petit carton de couleur orange où figuraient les coordonnées du propriétaire ainsi que sa photo. Elle était habituellement insérée dans un porte-carte, pochette permettant de recevoir le ticket mensuel ou hebdomadaire.

Le ticket mensuel ou hebdomadaire, de couleur orange, portait mention de sa période et de ses zones tarifaires de validité et avait un emplacement pour y inscrire le numéro du porte-carte correspondant.

À partir de l'été 2005, les cartes orange étaient également progressivement vendues sur les nouveaux passes Navigo du même type que ceux présents sur les cartes Imagine'R et Intégrale. L'abonné pouvait alors avoir son abonnement sur le support de son choix. À partir de février 2009, le support est seulement le passe Navigo avec abandon définitif du coupon magnétique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire de la Carte Orange[modifier | modifier le code]

Pochette de carte orange

La Carte Orange a été lancée en 1975, à une époque où la gestion des titres de transport de l'Île-de-France devenait compliquée — en fait, une personne traversant Paris à cette époque pouvait avoir à acheter jusqu'à cinq tickets distincts. Plusieurs tentatives de simplification avaient été effectuées par le passé ; en 1968 par exemple, le ticket ivoire commun fut introduit et en 1971, ce fut le cas d'un ticket valide à la fois dans les bus, métros, lignes de la SNCF d'Île-de-France et cars de banlieue. La Carte Orange est cependant le premier titre permettant un accès illimité à tous les moyens de transport de l'Île-de-France (ou certaines parties de celle-ci) pour un prix fixe, pendant une période donnée.

À l'origine, la Carte Orange était réservée aux personnes salariées qui devaient apporter une preuve d'embauche pour pouvoir l'acheter. Cette restriction fut rapidement levée et la Carte Orange devint vite populaire : les autorités avaient estimé que 650 000 cartes orange seraient vendues, mais 900 000 furent introduites en 6 mois, probablement grâce à la simplification ainsi apportée à l'usage des transports en commun.

La Carte Orange augmenta l'usage des transports en commun de l'Île-de-France, après une période de déclin due à l'utilisation croissante de l'automobile (à la fin des années 1960, le ministère des transports envisageait même de supprimer l'offre de bus à Paris) : après une année, la fréquentation des bus augmenta de 40 %. On estime que durant les dix premières années de son existence, la Carte Orange conduisit à augmenter la fréquentation des transports en commun parisiens de 20 %.

Le jeudi 2 octobre 2008, le STIF annonce la disparition définitive de la Carte Orange programmée pour le 1er février 2009. Remplacé par le passe Navigo, le support magnétique aura vécu 34 ans[7]. Malgré le changement de support physique, le nom du titre de transport « Carte Orange » continue encore être utilisé jusqu'à mars 2010. Les cartes orange hebdomadaires et mensuelles sont désormais vendues respectivement sous le nom de « Navigo semaine » et « Navigo mois ».

Historique des prix[modifier | modifier le code]

Prix de la Carte Orange mensuelle en euros, comprenant la zone 1, en fonction des zones et à partir de la date indiquée
(les prix en francs ont été convertis en euros)[8],[9],[10],[11]
Zones 01/2014[12] 01/2013 01/2012 07/2011[4] 07/2010 07/2009 07/2008 07/2007 07/2006 07/2005
1-2 67,10 65,10 62,90 62,00 60,40 56,60 55,10 53,50 52,50 51,50
1-3 86,60 84,10 81,50 80,30 78,20 74,40 72,90 70,80 69,50 68,10
1-4 105,40 102,30 99,60 98,10 95,50 91,70 90,20 87,60 86,10 84,40
1-5 113,20 113,20 111,50 109,90 109,90 109,90 108,40 105,20 103,30 101,30
1-6 ------ ------ ------ suppr. 123,60 123,60 122,10 118,50 116,40 114,10
1-7 ------ ------ ------ ------ ------ ------ ------ suppr. 129,60 127,10
1-8 ------ ------ ------ ------ ------ ------ ------ suppr. 142,70 139,90
Zones 08/2004[13] 07/2003[14] 07/2002 07/2001 07/2000 07/1999 1985 1984 1975
1-2 50,40 48,60 46,05 44,36 43,45 42,53 21,00 19,85 6,10
1-3 66,60 64,20 60,85 58,69  ???  ???  ??? 25,95  ???
1-4 82,60 79,60 76,15 73,48  ???  ???  ??? 35,11  ???
1-5 99,10 95,50 91,75 88,57  ???  ???  ??? 41,68  ???
1-6 111,60 107,60 103,75 100,16  ???  ???  ???  ???  ???
1-7  ??? 120,00 116,10  ???  ??? 105,20  ???  ???  ???
1-8  ??? 132,00 128,00  ???  ???  ???  ???  ???  ???
Évolution du prix de la Carte Orange zones 1-2 en euros constants (indice 100 en 1975)

Les prix valables sur les zones 2-3, 2-4, 2-5, 3-4, 3-5, et 4-5 sont indiqués sur le site Internet « vianavigo.com » (voir ci-dessous).

Sur 10 ans, les augmentations de tarifs de la carte orange sont en moyenne presque deux fois supérieures à l'inflation des prix en France. Cependant, l'augmentation est quasi identique à l'inflation pour le prix des cartes valables sur les zones 1-5. Cette différence s'explique en partie par l'augmentation des prix des cartes valables sur les zones centrales afin de compenser la suppression des zones périphériques. En euros constants, une carte orange pour les zones 1-2 qui valait 42,53 € en 1999 ne vaudrait que 50,48 € en 2009, alors qu'une carte orange pour les zones 1-5 qui valait 88,57€ en 2001 ne vaudrait que 103,25 € en 2010[15].

Les diverses cartes orange[modifier | modifier le code]

Passe navigo[modifier | modifier le code]

La Carte Orange peut être hebdomadaire ou mensuelle. Elle peut porter au minimum sur deux zones contiguës, au maximum sur cinq zones à compter du 1er juillet 2011[4].

Coupon magnétique[modifier | modifier le code]

Le support magnétique est encore utilisé pour le « Ticket Jeunes week-end ». En effet, les moins de 26 ans peuvent acheter un forfait loisir, journalier, utilisable le samedi ou le dimanche ou un jour férié. Ce forfait existe, au 1er janvier 2014, selon trois choix de zones : 1-3 (3,75 €), 1-5 (8,10 €) et 3-5 (4,75 €)[16].

Ce forfait se présente sous forme d’un coupon magnétique[16] correspondant à la combinaison de zones choisies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]