Carmelo Bene

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carmelo Bene (né le 1er septembre 1937 à Campi Salentina, dans la province de Lecce dans les Pouilles, au sud de l'Italie - mort le 16 mars 2002 à Rome) était un acteur, écrivain, réalisateur et metteur en scène italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il passe son enfance dans un collège religieux. À 18 ans, il entre, seulement pour quelques mois, au Conservatoire de Rome. Il met en scène et joue dans Caligula d'Albert Camus en 1959. Il travaille ensuite sur des poèmes de Vladimir Maïakovski qu'il rejoue plusieurs fois, jusqu'à la version définitive de 1982 : Quatre manières diverses de mourir en vers.

À partir de 1967, il se lance dans le cinéma, et tourne Hermitage, Notre-Dame-des-Turcs, Don Juan, Capricci, Salomé et Un Hamlet de moins, des films qui marquent l'époque, ainsi que son théâtre par la réutilisation de « vitesses » cinématographiques.

Il revient au théâtre en 1974, quittant définitivement le cinéma, et donne ses spectacles sur les scènes italiennes les plus importantes. Il s'attaque ensuite à Shakespeare dont il va monter successivement Roméo et Juliette (en même temps que S.A.D.E.), Richard III (publié en 1978 sous le titre de Superpositions avec un commentaire de Gilles Deleuze), plusieurs versions différentes de Hamlet, Othello, et enfin Macbeth (Paris, 1983).

Une autre pièce que Carmelo Bene ne cesse de présenter est Pinocchio, point de départ d'une conceptualisation de l'acteur comme « machine actoriale », concept toujours à l'œuvre dans les réalisations qui suivent : Lorenzaccio, Le Dîner des dupes, Hamlet suite, Macbeth Horror suite. L'aboutissement de ce travail est la série de l'Achilléide-Penthésilée qui évoque à la manière d'Artaud la cérémonie funèbre et dérisoire du vide du théâtre.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1959 : - Caligula d'Albert Camus, Rome. Puis seconde version en 1961.
  • 1961 : - Spectacle concert Maïakovski, Bologne. Puis deux autres versions en 1962.
  • 1963 : - Cristo 63, Rome.
  • 1964 : - Salomé d'Oscar Wilde, Rome.
  • 1966 : - Faust ou Marguerite de Carmelo Bene, Rome.
    • Notre-Dame des Turcs de Carmelo Bene. Puis une seconde version en 1973.
  • 1967 : - Hamlet ou la conséquence de la piété filiale d'après Shakespeare et Jules Laforgue. Puis une seconde version en 1974
  • 1968 : - Arden of Feversham d'un anonyme élisabéthain.
    • Don quichotte d'après Cervantes.
  • 1974 : - La cena delle beffe de Benelli. Puis une seconde version en 1989.
    • S.A.D.E de Carmelo Bene. Puis une seconde version en 1976.
  • 1976 : - Faust-Marlowe-Burlesque de Trionfo et Salveti.
  • 1977 : - Richard III d'après Shakespeare à l'Opéra-comique.
  • 1979 : - Othello ou la déficience de la dame d'après Shakespeare. Puis une seconde version en 1985.
  • 1980 : - Hyperion, d'après le poème de Hölderlin.
  • 1981 : - La divine comédie, "lectura Dantis" pour une seule voix.
  • 1983 : - Macbeth d'après Shakespeare.
    • Egmont de Goethe, version italienne et élaboration pour concert et voix seule de Carmelo Bene.
    • … Mi presero gli occhi… d'après Hölderlin et Giacomo Leopardi.
  • 1986 : - Lorenzaccio d'après Musset
  • 1987 : - Canti de Giacomo Leopardi
    • Hommelette for Hamlet, opérette inqualifiable de Jules Laforgue.
  • 1989 : - Penthésilée d'après Heinrich von Kleist. Puis une seconde version en 1990.
  • 1994 : - Hamlet suite
  • 1996 : - Macbeth, horror suite, pour le centenaire de la naissance d'Antonin Artaud.
  • 1997 : - Adelchi di A. Manzoni spectacle en forme de concert à la mémoire d'Antonio Striano.
  • 1998 : - Pinocchio (IVe version).
  • 1999 : - Gabriele D'Annunzio, concert d'auteur.
  • 2000 : - In-vulnerabilitá d'Achille impossibile suite tra Ilio e Sciro d'après Stazio, Heinrich von Kleist et Homère.
  • 2001 : - Lectura Dantis au festival d'Otrante

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1967 : Barocco leccese, moyen-métrage.
  • 1968 : À propos d'« Arden of Feversham », moyen-métrage.
    • Hermitage, moyen-métrage.
    • Nostra Signora dei Turchi (Notre-Dame des Turcs), long-métrage.
  • 1969 : Capricci, long-métrage.
  • 1970 : Ventriloquio (Ventriloque), moyen-métrage (considéré comme perdu).
  • 1971 : Don Giovanni, long-métrage. Musiques de Bizet, Donizetti, Mozart, Prokofiev, Verdi.
  • 1972 : Salomé, long-métrage. Musiques de Brahms, Schubert, Sibelius, Richard Strauss.
  • 1973 : Un Amleto di meno (Un Hamlet de moins), long-métrage. Musiques de Rossini, Stravinski, Wagner.

Participations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Superpositions, [« Sovrapposizioni »], Un Manifeste de moins, texte de Gilles Deleuze, trad. de Jean-Paul Manganaro, Danielle Dubroca , Paris, Éditions de Minuit, 1979, 131 p. (ISBN 2-7073-0252-X)
  • Notre-Dame-des-Turcs, suivi de Autographie d'un portrait, [« Nostra Signora dei Turchi »], trad. de Jean-Paul Manganaro, Paris, P.O.L., 2003, 266 p. (ISBN 2-86744-932-4)
  • Théâtre : œuvres complètes II, trad. de Jean-Paul Manganaro, Paris, P.O.L., 2004, 573 p. et 1 CD (ISBN 2-84682-048-1)
  • Polémiques et inédits : œuvres complètes III, trad. de Jean-Paul Manganaro, Paris, P.O.L., 2012, 464 p. (ISBN 978-2-8180-0323-7)