Canaan (patriarche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canaan.

Canaan (en hébreu : כְּנַעַן / כְּנָעַן) est un personnage de la Genèse, le premier livre de la Bible. Il est fils de Cham, lui-même fils de Noé. Un jour, Cham surprend Noé tout nu et en informe ses frères, à la suite de quoi Noé maudit Canaan en le déclarant serviteur de Sem[1]. Ce récit est souvent appelé la Malédiction de Cham.

Canaan donne son nom au Pays de Canaan, tandis que ses trois frères Koush, Misraïm et Pout[2] sont respectivement éponymes de l'Éthiopie, l'Égypte et la Somalie.

Les fils de Canaan sont[3] : Tsidone, Het, le Jébuséen, l'Amoréen, le Guirgachéen, le Hévéen, l'Arqéen, le Sinéen, l'Arvadéen, le Tsémaréen, le Harmatéen ; et Mazigh.

Le pays de Canaan[modifier | modifier le code]

Le nom de Canaan est extrêmement ancien et semble être apparu au IIIe millénaire av. J.-C.. On a retrouvé des mentions de son nom sur des tablettes trouvées dans les ruines de Mari où elle apparaît en tant qu'entité politique distincte. Il s'agissait sans doute d'une terre d'une certaine diversité ethnique avant l'arrivée des Hébreux.

Mais, dans un contexte ethnique, il semble que les Cananéens, voisins et proches parents des Amorites, correspondent exactement aux Phéniciens. Le nom de ses habitants, les Cananéens, dérivait d'un terme signifiant fabricant ou marchand de pourpre, ce qui représente un autre lien avec la Phénicie dont les villes de Tyr et de Sidon étaient bien connues pour ce produit. Il est d'ailleurs tentant de rapprocher le terme « phénicien » de l'adjectif grec « phoinix » désignant une couleur rouge foncé, plutôt brunâtre.

Dans la Bible, il prend parfois la simple signification de marchand. Les Cananéens avaient une certaine réputation de commerçants dans une grande partie du Proche-Orient. L'histoire de Canaan est antérieure à l'arrivée des Peuples de la mer. Les découvertes archéologiques menées par Israël Finkelstein dans les années 1990, tendraient à prouver que le pays de Canaan ne fut pas conquis militairement, mais que l'apparition des premières communautés israélites sur les hautes terres intérieures, vers -1200, fait de ces derniers des groupes de souches eux-mêmes cananéennes probablement des groupes dissidents, réfractaires à la domination égyptienne qui sévissait alors. À partir du moment où Israël émergea, le terme Canaan commença à laisser place à trois nouveaux termes selon les régions. La Phénicie désigna le littoral nord, la Philistine désigna le littoral sud et le Royaume d'Israël les terres intérieures

Interprétation de la malédiction de Cham[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Malédiction de Cham.

Une interprétation possible est que Canaan a tenté de commettre un acte honteux sur Noé et que Cham, l'ayant vu, au lieu de discipliner son fils cadet, a raconté le déshonneur de son père à ses deux frères Sem et Japhet.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gn 9,22-27
  2. Gn 10,6
  3. Gn 10,15-18

Voir aussi[modifier | modifier le code]