Campolina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Campolina
{{#if:
Étalon champion national de 12 ans
Étalon champion national de 12 ans

Espèce Cheval (Equus caballus)
Région d’origine
Région Drapeau du Brésil Brésil
Caractéristiques
Morphologie Cheval de selle
Taille 1,50 à 1,65 m
Poids 500 à 600 kg
Robe Toutes sont admises
Tête convexe

Le Campolina est une race de cheval de selle brésilien, dont le nom vient de Cassiano Campolina, le fermier qui développa la race. Au début des années 1870, la race fut créée à partir de plusieurs autres races[1]. Le campolina est l'une des races les plus présentes au Brésil et existe dans toutes les couleurs de robes. C'est un cheval d'allure qui va l'amble.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jeune mâle

Parmi les races à l'origine du campolina figurent des Anglo-Normands, Clydesdales, Holstein, chevaux de selle américains et Mangalarga. Le stud-book de la race fut fermé en 1934 avec la création du standard[1]. En 1938, le "Professional Consortium of Campolina Horse Breeders" fut créé pour gérer le registre de la race, et en 1951, l'organisation fut renommée Campolina Breeders Association[2] Il y aurait environ 85 000 chevaux campolina enregistrés et 7 300 éleveurs[3].

Caractéristiques de la race[modifier | modifier le code]

Un étalon pie de 2 ans

La taille de ces chevaux varie[2],[4]. Les chevaux gris seraient les plus appréciés. Les autres couleurs incluent les robes dun, baies, buckskin et pie[5]. Des marques primitives comme la raie de mulet et des zébrures sur les membres peuvent être trouvées.

Tête[modifier | modifier le code]

La tête idéale d'un Campolina, vue de profil
Une tête avec un nez plus convexe pour le profil idéal

La tête du campolina est très particulière, décrite comme trapézoïdale[3]. Le profil doit être convexe[3]. Le regard doit être expressif[5].

Allures[modifier | modifier le code]

Le campolina est un cheval d'allures puisqu'il va l'amble à 4 temps[6] Il est le plus répandu des trois races de chevaux d'allures brésiliens, grâce à l'influence des races lourdes d'Europe du nord. L'amble rompu porte le nom de "true marcha" ou marcha verdadeira[3].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Le Campolina est une monture de loisir[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [1]
  2. a et b (en) [2], University of Oklahoma Press, p. 96-98. ISBN 9780806138848
  3. a, b, c, d et e (en) The Campolina: Equine Musician of Brazil
  4. Nicola et Jane Swinney, Bob Langrish, Horse Breeds of the World, 2006, Globe Pequot, p. 158. ISBN 1592289908
  5. a et b [3]
  6. [4]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (pt)Lúcio Sérgio de Andrade, A Marcha do Cavalo Campolina : Passado, Presente e Futuro, Belo Horizonte, Equicenter Publicações, s.d.
  • (pt)Lúcio Sérgio de Andrade, Campolina - O Grande Marchador : Um Século de Seleção, Belo Horizonte, Equicenter Publicações, 2000
  • (pt) Lucio Sérgio de Andrade, Segredos na Ciência e Arte de Julgar o Cavalo Campolina, Belo Horizonte, Equicenter Publicações, 1992, Lavras, Editora Novo Horizonte, 2007
  • (pt)L. R. Fontes, Origem e Características do Cavalo Campolina, Belo Horizonte, Escola de Veterinária da UFMG - Universidade Federal de Minas Gerais, 1957
  • (pt)F. P. L. D. Inglês; S. A. B. Vianna; A. M. Procópio, Padrão Racial Comentado do Cavalo Campolina, Belo Horizonte, MG: Associação Brasileira dos Criadores do Cavalo Campolina, 2004
  • (pt)D. M. Laat, Contribuição Genética de Fundadores e Ancestrais na Raça Campolina, Belo Horizonte, Instituto de Ciências Biológicas da UFMG - Universidade Federal de Minas Gerais, 1998, 2001
  • (pt)A. M. Procópio, Formação e Demografia da Raça Campolina, Belo Horizonte, MG: UFMG - Universidade Federal de Minas Gerais, 2000
  • (pt)Lúcio Sérgio de Andrade; José Eugênio Dutra Câmara Filho, Pesquisa Histórica, de Genealogia e Longevidade na Raça Campolina: Como e porque Morreram Alguns dos Mais Notáveis Reprodutores, Belo Horizonte, MG: s.d.