Thomas Sébillet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Thomas Sébillet (1512-1589) est un homme de lettres français.

Traducteur, essayiste et poète néo-platonicien[1], il est notamment connu pour son Art poétique français publié en deux livres en 1548. Joachim du Bellay y a puisé une partie de son inspiration pour rédiger en 1549 sa célèbre Défense et illustration de la langue française.

Également avocat au Parlement, il était l'ami de Michel de l'Hospital, d'Étienne Pasquier et de Pierre de l'Estoile[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Art poetique franc̜ois. Pour l'instruction dés jeunes studieus, & encor peu avancéz en la pöesie franc̜oise (1548) Texte en ligne
  • La Louenge des femmes, invention extraite du commentaire de Pantagruel, sur l'Androgyne de Platon (1551) Texte en ligne
  • Contramours. L'antéros ou contr amour, de Messire Baptiste Fulgose, jadis duc de Gennes. Le dialogue de Baptiste Platine, contre les folles amours. Paradoxe contre l'amour, traduction de l'ouvrage de Battista Fregoso (1453-1504), doge de Gênes (1581)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Encyclopédie de la littérature, Le Livre de Poche, coll. « La Pochothèque »,‎ 2004, 1828 p. (ISBN 2-253-05301-5)

Liens internes[modifier | modifier le code]