Bataille de l'ouest d'Hubei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de l'ouest d'Hubei
Informations générales
Date 12 mai au 3 juin 1943
Lieu Hubei en Chine
Issue victoire chinoise
Belligérants
Drapeau : République de Chine (1912-1949) République de Chine Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Drapeau de la République de Chine Chen Cheng Drapeau : Japon Yokoyama Yuu
Forces en présence
14 armées 7 divisions
Pertes
env 60 000 env 25 830
Guerre sino-japonaise (1937-1945),
Seconde Guerre mondiale
Batailles
Seconde Guerre mondiale - Guerre sino-japonaise

Bataille du pont Lugou · Bataille de Shanghai · Bataille de Taiyuan · Bataille de Xinkou ·Bataille de Pingxingguan ·Bataille de Taierzhuang · Bataille de Xuzhou · Bataille de Nankin ·Massacre de Nankin ·Bataille de Wuhan · Bataille de Nanchang · Bataille de Khalkhin Gol · Bataille de Suixian-Zaoyang · 1re Bataille de Changsha · Bataille du sud de Guangxi · Bataille du sud de Henan · Bataille de Zaoyang-Yichang ·Offensive des cent régiments · Bataille de Shanggao · Bataille du Sud-Shanxi · 2e Bataille de Changsha · Pacification du Mandchoukouo  · 3e Bataille de Changsha · Bataille de l'ouest d'Hubei · Bataille de Changde · Opération Ichi-Go · 4e Bataille de Changsha · Bataille de Guilin-Liuzhou · Reconquête chinoise de 1945


Guerre du Pacifique


Front d'Europe de l'ouest


Front d'Europe de l'est


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Bataille de l'Atlantique


Théâtre américain

Coordonnées 29° 09′ 20″ N 112° 14′ 43″ E / 29.15555556, 112.24527778 ()29° 09′ 20″ Nord 112° 14′ 43″ Est / 29.15555556, 112.24527778 ()  

Géolocalisation sur la carte : Chine

(Voir situation sur carte : Chine)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de l'ouest d'Hubei.

La bataille de l'ouest d'Hubei opposa en 1943 l'Armée nationale révolutionnaire chinoise et l'Armée impériale japonaise pendant la guerre sino-japonaise.

Après la chute de Nankin, le gouvernement de la République s'était réfugié à Chongqing, qui faisait depuis l'objet de bombardements réguliers et massifs. Souhaitant éradiquer le Guomindang, les Japonais entamèrent une offensive à travers le Hubei pour tenter d'atteindre la capitale provisoire et faire tomber le bastion nationaliste.

Les troupes chinoises opposèrent une résistance farouche et, bien qu'ayant subi des pertes supérieures à celles des Japonais, parvinrent à repousser l'ennemi.