Basilique Saint-Sébastien de Manille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Basilique Saint-Sébastien
Image illustrative de l'article Basilique Saint-Sébastien de Manille
Basilique Saint-Sébastien, à Quiapo (Manille)
Présentation
Nom local Basílica de San Sebastián
Culte catholique
Type Basilique mineure
Rattachement Archidiocèse de Manille
Début de la construction 1621 (première église, en bois)
Fin des travaux 1891 (dernière église, en acier)
Architecte Gustave Eiffel (probable) ; Genaro Palacios
Style dominant Architecture métallique
Protection Monument national philippin (1973)
Géographie
Pays Drapeau des Philippines Philippines
Ville Manille
District Quiapo
Coordonnées 14° 35′ 58″ N 120° 59′ 20″ E / 14.599444, 120.98888914° 35′ 58″ Nord 120° 59′ 20″ Est / 14.599444, 120.988889  

La basilique Saint-Sébastien (ou simplement église Saint-Sébastien), est un édifice religieux catholique sis dans le district de Quiapo de Manille, aux Philippines. Une église de bois de 1621, plusieurs fois détruite et reconstruite, est remplacée à la fin du XIXe siècle par un nouvel édifice qui a la particularité architecturale d’être en acier, exemplaire unique en Asie. Achevée en 1891 et élevée au rang de basilique mineure en 1890 par Léon XIII, elle est église paroissiale tout en étant sanctuaire marial dédié Notre Dame du Mont-Carmel.

L’église est classée comme monument historique national des Philippines (en 1973). Les services pastoraux y sont assurés par les pères augustins récollets, qui dirigent également un collège adjacent à la basilique.

Origine et histoire[modifier | modifier le code]

En 1621, don Bernardino Castillo, un généreux mécène et un dévot du martyr romain saint Sébastien, fait don d’un terrain : c’est celui sur lequel l’église est bâtie. La première église, construite en bois, brûle en 1651 lors d'une rébellion chinoise à Manille. Reconstruite une première fois en briques, la deuxième église et celles qui lui succéderont seront détruites par le feu ou les tremblements de terre de 1859, 1863 et 1880.

Peu après le désastre de 1880 don Estebán Martínez, curé de la paroisse de l’église en ruines, s’adresse à l’architecte espagnol Genaro Palacios lui demandant un projet d’église qui résiste au feu comme aux tremblements de terre. La structure parasismique sera entièrement en acier. Palacios élabore une conception fusionnant le « baroque parasismique » et le style néogothique. Il a peut-être été inspiré par la cathédrale gothique de Burgos (Espagne).

Plaque commémorative sur le mur de l'église

Construction du XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Aux dires de l’historien Ambeth Ocampo (en), les différentes sections de la structure en acier de l’église sont préfabriquées à Binche, en Belgique, par la « Société Anonyme des entreprises publiques de travaux » de Bruxelles. Les pièces démontables, qui font en tout 52 tonnes d’acier, sont transportées en huit cargaisons séparées de la Belgique à Manille, la première expédition arrivant en 1888. Des ingénieurs belges supervisent l’assemblage sur place: le premier pilier est érigé le 11 septembre 1890. Les murs sont remplis d’un mélange de ciment, gravier et sable. Les vitraux sont importés de la firme allemande ‘Heinrich Oidtmann’, tandis que des ouvriers et artisans locaux donnent la touche finale à l’édifice en acier.

Il n’est pas impossible que l’ingénieur français Gustave Eiffel ait participé à la conception de l’église Saint-Sébastien. Les catalogues officiels des réalisations de Gustave Eiffel mentionnent la conception et l'exportation d'une église à Manille en 1875. Cela aurait été treize ans avant la construction de l'église Saint-Sébastien. Eiffel aurait conçu la structure métallique de l'édifice, et Palacios aurait complété le travail architectural. Toujours d’après l’historien Ambeth Ocampo, l’architecte I.M. Pei aurait visité Manille en 1970 et, après inspection de l’église Saint-Sébastien, aurait confirmé que la structure globale d’acier et les parties métalliques ont été en effet conçues par Eiffel.

L'église est élevée au rang de basilique mineure par le pape Léon XIII le 24 juin 1890. Après son achèvement l'année suivante, la nouvelle basilique Saint-Sébastien est solennellement consacrée, le 16 août 1891, par l'archevêque de Manille, Bernardo Nozaleda.

L'église Saint-Sébastien est aujourd’hui connue pour ses caractéristiques architecturales particulières et comme exemple de la renaissance de l'architecture gothique aux Philippines. Elle est l’unique église d’Asie entièrement en acier. En 1973, elle est classée comme monument historique national par le gouvernement philippin. Et en 2006, l’église est placée sur la liste indicative des monuments qui pourraient être classes au patrimoine mondial.

Description[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Sébastien est flanquée sur sa façade de deux tours ajourées. Sa voûte est en acier. Du sol de sa nef à la coupole la basilique s’élève à 12 mètres, et à 32 mètres jusqu'à la pointe de ses flèches.

La voûte de la nef est de style architectural néo-gothique ce qui permet un éclairage lumineux par des fenêtres latérales. Les pilierss en acier, les murs et les plafonds ont été peints par Lorenzo Rocha et ses étudiants pour leur donner l'apparence du marbre et jaspe. Des peintures en trompe l'œil décorent l’intérieur de l'église.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :