Barbarian: The Ultimate Warrior

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbarian.
Barbarian
The Ultimate Warrior
image

Éditeur Palace Software (Europe)
Epyx (Amérique du Nord)
Développeur Palace Software
Concepteur Steve Brown

Date de sortie 1987
Genre Combat
Mode de jeu Solo, multijoueur
Plate-forme Amiga, Amstrad CPC, Apple II, Atari ST, BBC Micro, Commodore 64, PC (DOS), ZX Spectrum

Barbarian: The Ultimate Warrior est un jeu vidéo développé et édité par Palace Software, sorti en 1987 sur de nombreuses plateformes, l'originale étant l'ordinateur personnel Amstrad CPC. Il a connu une suite sortie en 1989 sous le nom Barbarian II: The Dungeon of Drax. En 2011, Anuman Interactive lance une version remasterisée du jeu, adaptée conçue pour les supports mobiles et ordinateurs: Barbarian - The Death Sword. [1]

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu permet de jouer seul ou à deux sur le même écran fixe (aucun scrolling). C'est un combat à mort qui se déroule dans quatre environnements différents : forêt, volcan, trône et arène. Le joueur dispose de plusieurs types d'attaque ainsi que de défense. La botte la plus spectaculaire, bien que risqué pour le joueur l'employant avec un mauvais timing, est la décapitation de l'adversaire. La réussir équivaut à remporter le combat d'office. Outre le saut, le joueur peut aussi effectuer des roulés-boulés pour s'écarter rapidement de l'adversaire ou le faire tomber.

Il n'est possible de vaincre le sorcier Drax qu'en combattant dans l'arène (le dernier écran). Ce dernier observant le résultat des combats en hauteur en compagnie de sa captive la princesse Mariana. Une fois le dernier adversaire vaincu, ces deux personnages disparaissent pour laisser place à un face-à-face entre le sorcier et le barbare : toute la difficulté étant pour le joueur d'éviter ses boules d'énergie tout en s'approchant de lui afin de le frapper une seule fois.

À noter[modifier | modifier le code]

  • Le jeu s'inspire très nettement du film de John Milius, lui même issu du héros littéraire créé par Robert E. Howard, Conan le Barbare.
  • Le jeu profita aussi sur la jaquette des formes plantureuses de Maria Whittaker (top-model Britannique) tandis que Michael Van Wijk (culturiste et présentateur TV Britannique) lui offrit une virile contrepartie en prêtant ses muscles pour illustrer le barbare.
  • Un poster était disponible au sein du logiciel pour Amstrad CPC.
  • L'humour noir n'était pas absent du jeu puisqu'en cas de décapitation, un gnome vert arrivait à l'écran pour traîner le corps hors de l'écran tout en shootant dans la tête pour l'en faire sortir.
  • Thomas Bolhuis, Edwin Bos ont reproduit sur PC Windows / Mac / Linux un remake relativement fidèle du jeu[2].
  • Certains sons du jeu ont été directement tirés du film Kalidor avec Arnold Schwarzenegger et Brigitte Nielsen.
  • La musique du jeu a été composée par Richard Joseph.
  • Sur le marché américain, le jeu est titré Death Sword (Amiga, Apple II, Atari ST, Commodore 64, DOS).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]