Bandurria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La bandurria (prononcé : bandouria) est un instrument de musique à cordes pincées ayant donné son nom à l'ensemble des instruments qui compose le groupe des luths espagnols, c’est-à-dire bandurria soprano, mezzo soprano, ténor, baryton, basse et basse noble même si tous reçoivent d'autres noms tel que bandurrín, laúd, laudón, réservant ainsi le nom de bandurria au seul instrument aigu. On les retrouve aux Philippines suite à la colonisation espagnole.

La bandurria fait partie de la famille des cistres et semble avoir fait son apparition vers le XVe siècle. La bandouria est jouée à l'aide d'un plectre permettant de pincer ou gratter les cordes de l'instrument.

Bandurria

Lutherie[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, et après être passé par différentes formes et tailles tout au long de l'histoire, c'est un petit instrument à la caisse de résonance en forme de poire, arrondie et à fond plat, doté de six cordes doubles, à manche muni de frettes. Le manche et la touche comportent entre quinze à vingt barrettes incrustées. Les cordes sont en acier et en laiton.

Jeu[modifier | modifier le code]

La bandurria est jouée à l'aide d'un plectre permettant de pincer ou gratter les cordes de l'instrument, de nos jours le plectre peut être remplacé par un médiator. La pratique de la bandurria est proche de celle du luth. La plupart des musiciens jouent avec un médiator en accords brossés. Quelques joueurs de bandurria utilisent la technique dite de finger-picking (jeu au doigt).

La bandurria est un instrument traditionnellement utilisé par les tunas[1]. Pendant le XXe siècle, il s'est aussi imposé comme un instrument fondamental du folklore de certaines régions d'Espagne et apparaît fréquemment dans le répertoire lyrique espagnol, la zarzuela. Elle fut également utilisée pour le merengue dominicain.

La bandurria est jouée dans des répertoires solistes mais également en orchestres à plectre dans les sevillanas par exemple. On peut interpréter sur cet instrument toutes les musiques monodiques médiévales et bien entendu également celles des autres cultures : arabes, persanes, indienne... On peut également interpréter des voix de soprano et d’alto sur les polyphonies des musiques des XIVe siècle et XVe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir une photo de groupe de la Tuna de Ciencias de Barcelone en 2010 où on aperçoit au côté des guitares cinq bandurrias et un violon.

Liens externes[modifier | modifier le code]