Baie de Chesapeake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chesapeake.
Baie de Chesapeake
Image satellite de la baie du Delaware et de la baie de Chesapeake.
Image satellite de la baie du Delaware et de la baie de Chesapeake.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau des États-Unis États-Unis
Subdivisions
territoriales
Maryland, Virginie, Washington (district de Columbia)
Ponts Pont-tunnel de Chesapeake Bay
Tunnels Pont-tunnel de Chesapeake Bay
Géographie physique
Type Estuaire
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 36° 59′ 45″ N 75° 57′ 34″ O / 36.9958, -75.9594 ()36° 59′ 45″ Nord 75° 57′ 34″ Ouest / 36.9958, -75.9594 ()  
Superficie 166 534 km2
Largeur
· Maximale 50 km
· Minimale 6,4 km
Profondeur
· Moyenne 9 m

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Baie de Chesapeake

La baie de Chesapeake est le plus grand estuaire des États-Unis. Celui-ci se trouve sur la côte Est et donne dans l’océan Atlantique. Elle fut le théâtre d'une bataille qui porte son nom, le 5 septembre 1781, bataille décisive dont l'importance est méconnue.

Géographie et géologie[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue de la baie de Chesapeake

Le bassin de l’estuaire couvre 166 534 km² et est arrosé de plus de 150 rivières ou fleuves dont les plus importants sont la Susquehanna, le Potomac, le James River, le Rappahannock, le Patuxent, le Choptank, le Nanticoke et le Pocomoke. Le bras principal de la baie fait environ 300 km de long, s'étendant de la Susquehanna au nord jusqu’à l’océan au sud. Sa largeur va de 6,4 km (au large d’Annapolis) à 50 km (à l’embouchure du Potomac).

Au total, les rivages de la baie couvrent 18 800 kilomètres et la surface de celle-ci et de ses principaux affluents est de 11 600 km². La plus grande partie de la baie est très peu profonde (moins de 2 mètres de profondeur sur plus de 2 800 km², 9 mètres en moyenne).

La baie elle-même fait partie de deux États différents, le Maryland et la Virginie.

Géologie[modifier | modifier le code]

La baie est un aber de la rivière Susquehanna. Sa forme a été très probablement affectée par l’impact d’une météorite de 2 à 5 km de diamètre, survenu à la fin de l’Éocène, il y a 35 millions d’années, et dont le cratère d'impact a été découvert en 1983. Ce cratère, de 85 km de diamètre, se situe aujourd'hui entre 300 m et 500 m sous le fond de la baie[1].

Une partie des côtes de la baie est bordée par des falaises taillées par le recul des eaux il y a quelques millions d’années. Ces falaises sont très connues pour les nombreux fossiles qu’on y trouve (en particulier, des dents de requins que l’on peut facilement découvrir sur les plages environnant les falaises).

Histoire[modifier | modifier le code]

La première carte détaillée de la baie de Chesapeake date de 1612 et est établie suite à une expédition d’une douzaine de personnes menée par le capitaine John Smith (alors installé dans la colonie de Jamestown) en 1607 et 1608.

La Baie fut le berceau de l'esclavage aux États-Unis, la disposition des lieux étant favorable aux immenses plantations de tabac de Thomas Culpeper, William Fairfax, William Berkeley, Frances Berkeley ou George Washington.

Le 5 septembre 1781, pendant la guerre d'indépendance des États-Unis, la marine française commandée par l’amiral de Grasse défait la Royal Navy dans cette baie. Cette victoire contribue à mener à l'indépendance des États-Unis.

Écologie[modifier | modifier le code]

Vue de la baie de Chesapeake II

Le climat de la région est de type façade orientale de continent avec des étés chauds et humides et des hivers doux et pluvieux.

Historiquement, le mot Chesepiooc vient de l’algonquin signifiant "bonne zone de pêche". En effet, la baie était alors connue pour sa grande variété de poissons et de fruits de mer (en particulier les crabes, les huîtres et les anguilles), provoquant même la construction d’un type de bateau de pêche spécial, nommé Skipjack dédié à la récolte des huîtres. De nos jours, la baie est bien moins productive, à cause de la pollution venant des zones urbaines (principalement sur la rive ouest) et des cultures (de la rive est). La récolte annuelle de poissons et de fruits de mer se monte en moyenne à 40 000 tonnes par année.

Dans les années 1970, la baie connaît le triste privilège d’être le premier endroit de la planète déclaré marine dead zone, à savoir où l'hypoxie (manque d'oxygène) des eaux est tel qu’aucune vie ne peut s’y développer. De grandes surfaces d’algues se forment, empêchant la lumière du soleil d’atteindre le fond des eaux. La perte de toute vie végétale a eu un lourd impact sur la faune maritime.

Les efforts combinés des gouvernements locaux et fédéraux ainsi que de la fondation Chesapeake Bay Foundation pour restaurer ou (tout du moins) maintenir la qualité de l’eau produisent actuellement des résultats mitigés, le principal problème venant du fait que la plupart des entreprises polluant les eaux de la baie se trouvent très en amont.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christian Koeberl, Forage dans le plus grand cratère américain, Pour la Science, no 381, juillet 2009, p. 48-50