Archennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Archennes
L’église Saint-Pierre
L’église Saint-Pierre
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon
Arrondissement Nivelles
Commune Grez-Doiceau
Code postal 1390
Zone téléphonique 010
Démographie
Gentilé Archennois(e)
Géographie
Coordonnées 50° 45′ N 4° 40′ E / 50.75, 4.67 ()50° 45′ Nord 4° 40′ Est / 50.75, 4.67 ()  
Superficie 429 ha = 4,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon

Voir sur la carte administrative du Brabant wallon
City locator 14.svg
Archennes

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Archennes

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Archennes

Archennes (en néerlandais Eerken, en wallon Ertchene) est une section de la commune belge de Grez-Doiceau située en Région wallonne dans la province du Brabant wallon.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977. Archennes se situe au confluent de la Dyle et du Train.

Toponymie[modifier | modifier le code]

1043 Archenna, 1225 Erkene, 1290 Erchene

Hydronyme prémédiéval *Arcana (préroman *ark, racine *ar-, indo-européen *erei-, suffixe -ana), désignant le Train, jadis nommé Archenne (1442 Hierchine)[1],[2]

On trouve aussi[3] les dénominations suivantes : Erkenna, Archania, Erchen, Eechten.

Histoire[modifier | modifier le code]

Liste des seigneurs d'Archennes[modifier | modifier le code]

Histoire de la paroisse d'Archennes[modifier | modifier le code]

L'abbaye de Parc bâtît, dans cette paroisse, l'église Saint-Pierre et le presbytère. Puis, en 1257, le chevalier Henri d'Archennes donna, en aumône, du consentement de ses héritiers et de son frère Gauthier, le patronage de cette église à l'abbaye de Parc. Cette donation fut approuvée, en décembre 1257, par Henri de Gueldre, évêque de Liège[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) Maurits Gysseling, Toponymisch Woordenboek van België, Nederland, Luxemburg, Noord-Frankrijk en West-Duitsland (vóór 1226), Tongres, Belgisch Interuniversitair Centrum voor Neerlandistiek,‎ 1960 (lire en ligne)
  2. Jules Herbillon, Les noms des communes de Wallonie, Bruxelles, Crédit communal, coll. « Histoire » (no 70),‎ 1986
  3. a et b J.E. Jansen, Abbaye norbertine du Parc-le-Duc - Huit siècles d'existence - 1129-1929, H. Dessain, Malines, 1929, pp. 142-143.

Sur les autres projets Wikimedia :