Ras Dashan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ras Dashan
Vue du sommet principal depuis le sommet occidental.
Vue du sommet principal depuis le sommet occidental.
Géographie
Altitude 4 550 m
Massif Monts Simien (plateaux d'Éthiopie)
Coordonnées 13° 14′ 12″ N 38° 22′ 21″ E / 13.236667, 38.372513° 14′ 12″ Nord 38° 22′ 21″ Est / 13.236667, 38.3725  [1]
Administration
Pays Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Région Amhara
Zone Semien Gondar
Ascension
Première 1841 par Ferrret et Galinier
Voie la plus facile Depuis Ambikwo
Géologie
Roches Basalte

Géolocalisation sur la carte : Éthiopie

(Voir situation sur carte : Éthiopie)
Ras Dashan

Le Ras Dashan (ge'ez : ራስ ዳሸን) est, avec 4 550 mètres d'altitude, le point culminant de l'Éthiopie et des monts Simien. Il fait partie du parc national du Simien. Il est gravi pour la première fois par un Occidental en 1841 et son ascension ne présente aucune difficulté.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ras Dashan est également orthographié Ras Dashen (rās dāshen, ራስ ደሸን en ge'ez) ou Ras Dejen (rās dejen, ራስ ደጀን en ge'ez) et signifie le « général qui a combattu en face de l'empereur » en amharique[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Ras Dashan est situé au Nord de l'Éthiopie, dans la zone Semien Gondar de la région Amhara, à 130 kilomètres environ des côtes du lac Tana. Il se trouve 480 kilomètres au nord de la capitale Addis-Abeba. D'après une campagne de l'Ethiopian Mapping Authority menée en 2005 et confirmée deux ans plus tard par une étude franco-italienne (Vigano'-Salvat) à l'aide d'un GPS différentiel, le sommet culmine à 4 550 mètres d'altitude, soit dix-sept mètres de plus que la valeur obtenue dans les années 1960-1970 ; le chiffre répandu de 4 620 mètres[3] est largement surestimé. La montagne s'élève dans les monts Simien, sur les plateaux d'Éthiopie, ce qui en fait le point culminant du massif et du pays. C'est un des rares endroits d'Éthiopie à être fréquemment enneigé en hiver[3]. Le Ras Dashan, constitué de neuf cimes distinctes[3], fait face au mont Biuat (4 510 m) et ses pentes sont entaillées de nombreuses ravines. Il formerait le reste du rebord d'une ancienne caldeira érodée de grande taille[2] et, bien qu'il n'existe plus aucune activité volcanique de nos jours, la montagne est principalement composée de basalte[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première ascension du sommet par des Occidentaux est réalisée par les Français Ferret et Galinier en 1841[3]. Un petit fort, construit vers 4 300 mètres et dont les ruines sont encore visibles à moins d'une heure de marche du sommet, fait l'objet d'une bataille[Laquelle ?] au XIXe siècle. Jusqu'à la colonisation italienne en 1935, le sommet est resté inviolé par les autochtones en raison des croyances locales prétendant en l'existence d'esprits hostiles[3].

Activités[modifier | modifier le code]

L'ascension du sommet ne présente aucune difficulté technique, bénéficie généralement de conditions météorologiques favorables et traverse de nombreux campements de bergers. La voie normale passe par le camp de base d'Ambikwo, à 3 100 mètres d'altitude[1].

La montagne fait partie depuis 1969 du parc national du Simien. Celui-ci est inscrit en 1978 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO[4].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Ras Dashen : Voie Normale à partir d'Ambikwo, camptocamp.org
  2. a et b (en) Erik Nilsson, « Traces of Ancient Changes of Climate in East Africa: Preliminary Report », Geografiska Annaler, 17, 1935, page 13
  3. a, b, c, d, e et f (en) Ras Dashen, peakware.com
  4. (fr) Parc national du Simien, UNECO World Heritage Centre