Adalolphe de Boulogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adalolphe de Boulogne, mort en 933, fut comte de Boulogne de 918 à 933. Il est parfois nommé, à tort, Adolphe, le vrai nom serait plutôt Æthelwulf, porté par le roi Æthelwulf de Wessex, son arrière-grand-père maternel. Il était fils de Baudouin II le Chauve, comte de Flandre, et d'Elfride d'Angleterre (†929).

À la mort de son père, il reçut les comtés de Boulogne (le Boulonnais) et de Thérouanne (le Ternois). La même année, il est fait abbé laïc de Saint-Bertin. En 924, Hugues le Grand le charge de négocier auprès d'Athelstan, roi d'Angleterre la main de sa sœur Édith.

Il combattit les Vikings et participa à la victoire de Fauquembergues, mais ne put empêcher le danois Siegfried de s'emparer du comté de Guînes, qui devint un fief vassal de la Flandre.

Il mourut le 13 septembre 933, laissant deux fils qui furent déshérités par leur oncle Arnoul Ier de Flandre. Le second fils Arnould se révoltera en 964 et parviendra à récupérer le fief paternel.

Source[modifier | modifier le code]

  • Le Cat du Bressy, « Adolphe, comte de Boulogne » dans Dictionnaire de Biographie Française, vol. 1, Paris,‎ 1932 [détail des éditions] , col. 625.
  • Alain Lottin, Histoire de Boulogne-sur-Mer [détail des éditions]