Aéroport international de Manas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport International de Manas
Localisation
Pays Kirghizistan Kirghizistan
Ville Bichkek
Coordonnées 43° 03′ 41″ N 74° 28′ 39″ E / 43.0613, 74.477563 ()43° 03′ 41″ Nord 74° 28′ 39″ Est / 43.0613, 74.477563 ()  
Altitude 627 m (2 058 ft)

Géolocalisation sur la carte : Kirghizistan

(Voir situation sur carte : Kirghizistan)
Aéroport International de Manas
Pistes
Direction Longueur Surface
08L/26R 4 200 m (13 780 ft) Béton bitumineux
Informations aéronautiques
Code AITA FRU
Code OACI UCFM
Nom cartographique Manas
Type d'aéroport Civil et militaire

L'Aéroport international de Manas (code AITA : FRU • code OACI : UAFM) est l'aéroport principal du Kirghizistan, desservant la capitale Bichkek. Il se situe à environ à 25 km au nord ouest de la ville.

Il est également le site de la Base aérienne de Manas, base des États-Unis qui sert pour le ravitaillement et le transfert de matériel et de troupes vers l'Afghanistan. En 2007, 625 500 passagers sont passés par l'aéroport de Manas, soit plus de 20 % de plus que l'année précédente.

Aéroport Manas
Photo de l'aéroport de Manas (Bichkek)

Histoire[modifier | modifier le code]

L'aéroport fut construit en vue de remplacer l'ancien aéroport de Bichkek qui se situé au sud de la ville. Il fut nommé Manas en hommage à une figure emblématique du pays. Le premier avion à avoir atterri dans l'aéroport fut un avion soviétique, en octobre 1974. La première liaison aérienne de l'aéroport se fit avec l'Aéroport international Domodedovo (Moscou), opéré par la compagnie russe Aeroflot, le 4 mai 1975. Lorsque le Kirghizistan déclara son indépendance (de l'URSS) en 1991, L'aéroport commença à décliner petit à petit, ne profitant pas d'un entretien suffisant. Une partie de l'aéroport était devenu un cimetière pour avion.

Depuis le conflit avec l'Afghanistan, les États-Unis ont obtenu l'autorisation du gouvernement kirghize d'implanter une base militaire aérienne dans l'aéroport de Manas. En décembre 2001, les forces des États-Unis arrivèrent et l'aéroport dut s'adapter et laisser de la place pour les nouveaux arrivants.

Profitant de l'établissement de la base militaire, l'aéroport fut rénové et agrandi à partir de 2004 pour le remettre aux normes. La base aérienne de Manas fermera fin 2014.

Le 19 février 2014, les gouvernements russe et kirghize ont signé un enga­gement préliminaire octroyant à la société d’État russe pétrolière Rosneft la gestion de l’aéroport de Manas et la cession de 51 % de sa société d’exploitation kirghize en échange d’un investissement d’un milliard de dollars[1].

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

Incidents et accidents[modifier | modifier le code]

  •  : le vol 6895 Itek Air, un Boeing 737-200 d'une compagnie kirghize faisant partie de la liste noire des compagnies interdites dans l'Union Européenne, s'écrase près de l'aéroport peu après son décollage. Il y aurait eu 83 passagers à bord, dont l'équipe nationale Kirghize de basket-ball, ainsi que 7 membres d'équipages. On compterait 68 victimes[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]