623

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de redirection Cette page concerne l'année 623 du calendrier julien. Pour l'année -623, voir -623.

Années :
620 621 622  623  624 625 626

Décennies :
590 600 610  620  630 640 650
Siècles :
VIe siècle  VIIe siècle  VIIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire  IIe millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]


  • D’après les chroniques de Frédégaire (660), les Slaves de Moravie ne pouvant plus supporter l’oppression des Avars se révoltent. Un marchand franc probablement d’origine gauloise (Sénon) Samo, mène alors une expédition commerciale chez les Wendes (Slaves) à la tête d’une troupe de marchands aventuriers (623-624). Ils y recherchent des esclaves païens et certainement des fourrures. Samo devient roi des Wendes et fait massacrer les marchands francs, ce qui provoque la guerre avec Dagobert (632)[8].
  • Les Slaves atteignent la Crète[9].

Naissances en 623[modifier | modifier le code]

Décès en 623[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Julien Havet, Questions mérovingiennes, E. Leroux,‎ 1896 ("20+janvier" lire en ligne)
  2. Ferdinand Lot, Naissance de la France, Librairie Arthème Fayard,‎ 1948, 864 p. (lire en ligne)
  3. a, b et c Paul Speck, Epiphania et Martine sur les monnaies d'Héraclius, Revue numismatique Volume 6 Numéro152 pp. 457-465,‎ 1997 (lire en ligne)
  4. a et b René Grousset, L'empire du Levant : histoire de la question d'Orient, Payot,‎ 1946 (lire en ligne)
  5. Selon une autre chronologie possible des évènements de cette expédition, Héraclius n'aurait quitté Constantinople que le 25 mars 624 pour célébrer Pâques à Nicomédie le 15 avril 624 avant son départ ; le 5 juin 623 aurait eu lieu la tentative d'enlèvement d'Héraclius par le khagan des Avars à Héraclée, placé ici en 617
  6. Eduard von Muralt, Essai de chronographie byzantine : Pour servir à l'examen des annales du bas-empire et particulièrement des chronographes slavons de 395 à 1057, St. Petersbourg, Eggers,‎ 1855 (lire en ligne)
  7. Louis Bréhier, Vie et mort de Byzance, Paris, Albin Michel,‎ 1946, 596 p. (lire en ligne)
  8. Stanislav J. Kirschbaum, Slovaques et Tchèques : essai sur un nouvel aperçu de leur histoire politique, Editions L'Age d'homme,‎ 1988 (ISBN 978-2-8251-2146-7, lire en ligne)
  9. Elisabeth Malamut, Les îles de l'Empire byzantin : VIIIe-XIIe siècles, Volume 1, Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne,‎ 1988 (lire en ligne)