Comté de Roussillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roussillon.

Le comté de Roussillon est un ancien fief féodal situé dans les Pyrénées orientales.

Histoire du comté de Roussillon[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Maison de Barcelone.

Le comté de Roussillon (en catalan comtat de Rosselló) serait né à l'époque wisigothique (Ve-VIIIe siècles) comme une subdivision administrative du royaume wisigoth. Ses limites correspondaient à la civitas Ruscinonensis antique (d'où il tient son nom), c’est-à-dire l'actuel département des Pyrénées-Orientales sans la Cerdagne ni le Capcir. Probablement détruit par l'invasion arabe de 721, le comté renaquit au moment de la reconquête carolingienne, et fut intégré à la Marche d'Espagne, puis au marquisat de Gothie. Le Roussillon est alors aux mains de comtes nommés ou reconnus par le pouvoir impérial, mais cette tutelle se fait moins forte au cours du IXe siècle, et après la fin de la dynastie carolingienne, il est considéré comme un bien patrimonial qui passe au tout début du Xe siècle aux mains de la dynastie d'Empuries. À ce moment, son territoire se réduit à la partie orientale de l'actuel département des Pyrénées-Orientales. La capitale de ce comté est d'abord Château-Roussillon, puis la ville de Perpignan. Le comté reste dans les mains de cette dynastie jusqu'en 1172, à la mort du comte Girard II de Roussillon, qui lègue son comté à son parent et suzerain le roi Alphonse II d'Aragon.

En 1204 le comté est donné en douaire à Marie de Montpellier par son mari le roi Pierre II d'Aragon. Toutefois des dissensions s'élèvent vite entre les époux et dès 1209 l'infant Sanche, oncle du roi Pierre, reçoit des droits sur le comté. En 1212 le fils de Sanche, Nuno Sanche, reçoit la seigneurie des comtés de Roussillon et de Cerdagne.

Le comté, comme ancienne dépendance du marquisat de Gothie n'est plus depuis longtemps que sous une dépendance nominale du roi de France. Lors de la croisade des Albigeois, le roi d'Aragon Pierre II est tué et vaincu à la bataille de Muret en 1213. Cette défaite sera entérinée par le traité de Corbeil (1258) où le Roi d'Aragon renonce à ses terres et son influence sur le Languedoc au profit du Roi de France. Dans ce même traité, la France renonce au Roussillon.

À la mort de Nuno Sanche en 1241, les deux comtés passent à son petit cousin le roi Jacques Ier le Conquérant.

En 1262 le roi Jacques Ier le Conquérant partage les héritages de ses fils : le Roussillon, comme la Cerdagne est destiné à son second fils, Jacques II de Majorque. À la mort du Conquérant en 1276, le Roussillon passe effectivement dans le royaume de Majorque. Mais en 1344, le roi Pierre IV d'Aragon annexe les territoires de son cousin Jacques III de Majorque, réintégrant le Roussillon à la couronne d'Aragon. En 1461, le roi de France Louis XI occupe le comté de Roussillon et de Cerdagne sous prétexte de remboursements de prêts consentis au roi Jean II d'Aragon qui se débat alors dans une guerre civile menée par les Catalans. En 1493 le roi Charles VIII rend les comtés au roi Ferdinand II d'Aragon pour avoir les coudées franches dans les guerres d'Italie. En 1641, la Catalogne grande perdante de l'union de la couronne d'Aragon et de Castille, se soulève contre le gouvernement central. La generalitat de Catalogne fait appel à Louis XIII, qu'elle proclame « comte de Barcelone, de Roussillon et de Cerdagne ». L'habile Richelieu saisit l'occasion pour annexer le Roussillon et une partie de la Cerdagne. Le traité des Pyrénées de 1659 entérine cette conquête.

Pour l'histoire du Roussillon de 1659 à 1789, voir : Roussillon (province).

Listes des comtes de Roussillon[modifier | modifier le code]

Comtes bénéficiers[modifier | modifier le code]

Dynastie d'Empuries[modifier | modifier le code]

Rois d'Aragon - Maison de Barcelone[modifier | modifier le code]

Branche des Sanche[modifier | modifier le code]

Rois d'Aragon - Maison de Barcelone[modifier | modifier le code]

Rois de Majorque[modifier | modifier le code]

Rois d'Aragon - Maison de Barcelone[modifier | modifier le code]

Rois d'Aragon - Maison de Trastamare[modifier | modifier le code]

Rois de France[modifier | modifier le code]

Rois d'Aragon - Maison de Trastamare[modifier | modifier le code]

Pour la suite voir la liste des monarques d'Espagne

Rois de France[modifier | modifier le code]

  • 1641 - 1643 : Louis XIII, roi de France
  • 1643 - 1659 : Louis XIV, roi de France. Après 1659, Louis XIV ni ses successeurs n'utilisèrent le titre de « comte de Roussillon et de Cerdagne ». En revanche ce titre figure toujours dans la grande titulature du roi d'Espagne.

Evolution historique du comté de Roussillon[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]