Élisabeth de Poméranie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élisabeth de Poméranie
Élisabeth de Poméranie.
Élisabeth de Poméranie.
Titre
Impératrice consort du Saint-Empire
1er novembre 136829 novembre 1378
(10 ans, 0 mois et 28 jours)
Prédécesseur Anne de Schweidnitz
Successeur Barbe de Cilley
Reine consort de Germanie et de Bohême
21 mai 136329 novembre 1378
(15 ans, 6 mois et 8 jours)
Prédécesseur Anne de Schweidnitz
Successeur Jeanne de Bavière
Biographie
Dynastie Maison de Poméranie
Date de naissance 1347
Date de décès 15 avril 1393 (à 46 ans)
Lieu de décès Hradec Králové (Bohême)
Sépulture Cathédrale Saint-Guy de Prague
Père Bogusław V de Poméranie
Mère Élisabeth de Pologne
Conjoint Charles IV du Saint-Empire

Élisabeth de Poméranie (1347 – 15 avril 1393) fut impératrice consort du Saint-Empire et reine consort de Germanie et de Bohême par son mariage avec Charles IV du Saint-Empire. Elle est la fille de Bogusław V, duc de Poméranie, et d'Élisabeth de Pologne, elle-même fille de Casimir III, roi de Pologne, et d'Aldona de Lituanie.

Le mariage de Charles et Élisabeth se tient le 21 mai 1363 à Cracovie, seulement un an après la mort d'Anne de Schweidnitz, précédente conjointe de Charles. La jeune femme n’a alors que 16 ans, tandis que Charles en a 47. Charles épousa Élisabeth principalement pour des raisons diplomatiques, ce mariage permettant de mettre un terme à la coalition anti-tchèque menée par Rodolphe IV, duc d’Autriche, à laquelle les rois polonais et hongrois participaient. Le 18 juin 1363, à Prague, capitale de la Bohême, Élisabeth est couronnée reine de Bohême, et cinq ans plus tard, le 1er novembre 1368, elle est couronnée impératrice du Saint-Empire à Rome par la pape Urbain V.

Élisabeth a la réputation d’être une femme très vigoureuse, confiante en elle-même et forte physiquement. Elle donne 6 enfants à Charles :

Après la mort de son mari le 29 novembre 1378 à Prague, le beau-fils d’Élisabeth, Venceslas IV accède au trône. Élisabeth s’occupe de ses deux propres fils, et notamment l’aîné Sigismund, qu’elle soutient dans ses efforts pour devenir roi de Hongrie.

Élisabeth meurt le 14 février 1393 à Königgrätz, Hradec Králové, et est enterrée auprès de son mari à la cathédrale Saint-Guy de Prague.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :