Exalead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

EXALEAD

Description de l'image  Exalead.png.
Dates clés 2000 - Création de l'entreprise
Octobre 2006 - Lancement du moteur de recherche grand public
9 juin 2010 - Annonce du rachat par Dassault Systèmes
</ref>.
Personnages clés François Bourdoncle, Patrice Bertin, cofondateurs
Slogan Information Intelligence
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Activité Moteurs de recherche, applications orientées recherche, internet
Produits EXALEAD CloudView
Société mère Dassault Systèmes
Filiales celles de Dassault Systèmes
Site web [1]

EXALEAD [eg'zæli:d] est un éditeur de logiciels français spécialisé dans les infrastructures permettant le développement d'applications pour les entreprises sur une base de moteur de recherche, appartenant au groupe Dassault Systèmes.

Exalead dispose également d'un démonstrateur technologique grand public qui indexe 16 milliards de pages Web.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

EXALEAD CloudView allie des technologies sémantiques à l'échelle du web, le développement rapide d'applications par glisser-déposer et une analyse mixte qualitative/quantitative, avec pour objectif d'offrir une expérience d'accès à l'information facile dans le cadre de processus métier stratégiques.

La plate-forme EXALEAD CloudView est consituée de quatre composants principaux, administrés via une console de gestion et de monitoring :

   CloudView Connectivity
   Collecte le Big Data issu de toutes les sources de l'entreprise, du cloud et du web
   CloudView Semantic Factory
   Unifie et enrichit les données semi-structurées et non structurées
   CloudView Index
   Construit un index à partir des données non structurées et structurées, traite des milliards de requêtes et exécute des calculs analytiques et de catégorisation en quelques fractions de secondes
   CloudView Mashup Builder
   Permet la création rapide de tableaux de bord et d'applications par glisser-déposer 

Historique[modifier | modifier le code]

L'entreprise EXALEAD est fondée en 2000 par d'anciens développeurs d'Alta Vista, François Bourdoncle et Patrice Bertin.

L'objectif est de mettre à disposition des organisations la technologie de recherche Web sous forme de logiciel pour l'accès et le traitement à l'information métier.

Le , Exalead sortait la beta d'un moteur de recherche Web, puis le , la passait en version grand public. À la fin décembre 2006, plus de 8 074 618 964 pages sont indexées. Ce moteur web grand public est la vitrine technologique d'EXALEAD. Mais le coeur de métier d'EXALEAD demeure le moteur d'indexation pour les entreprises.

Entre avril et mai 2007, Exalead lance, en version bêta, la possibilité d'inclure ou d'exclure des recherches les blogs ou les forums, la recherche sur Wikipédia et la recherche de vidéos.

Exalead fait partie du programme français Quaero au sein duquel elle est responsable du projet de moteur de recherche.

Le , Dassault Systèmes annonce le rachat d'EXALEAD pour environ 135 millions d'euros[1].

Fin septembre 2011, l'entreprise a indiqué qu'elle venait de doubler son index de référencement, passant de 8 à 16 milliards de pages[2].

Solutions[modifier | modifier le code]

Les solutions EXALEAD reposent sur une technologie commune appelée EXALEAD CloudView.

  • EXALEAD OneCall est dédiée à l'interaction client
  • EXALEAD OnePart sert l'ingéniérie et les concepteurs industriels pour la recherche des données 2D/3D et de l'information connexe
  • EXALEAD CloudView aide au développements d'applications analytiques métiers

Exalead et la concurrence[modifier | modifier le code]

De nombreuses innovations caractérisent le moteur de recherche pour le Web d'Exalead mais il reste encore peu utilisé et méconnu du grand public, loin derrière les géants du secteurs Google, Bing, et Yahoo![3]. Cependant, Exalead n'est pas qu'un portail de recherche. Sa principale source de revenus provient du B2B.

Logos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]