Ecogine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ecogine
Logo de l’association
Logo de la version 3.0 - 2018
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Soutient des associations écologiques
Fondation
Fondation 2008
Fondateur Jean-Baptiste Demolder, Sébastien Morel, Alexandre Feugère
Identité
Siège Bergerac
Président Jean-Luc Crabol
Secrétaire Christianne Bruyas
Trésorier Bruno Dallongeville
Financement Revenus publicitaires
Site web https://ecogine.org

Ecogine.org est un méta-moteur de recherche français, éthique et écologique qui finance des associations qui agissent pour l'environnement[1] grâce aux revenus de la publicité[2] venant de Google[3].

Historique[modifier | modifier le code]

L'association a été fondée le 9 avril 2008[4], à Nantes, à l'école d'ingénieurs Polytech Nantes, par trois étudiants, Jean-Baptiste Demolder, Sébastien Morel, Alexandre Feugère[5].

Définition[modifier | modifier le code]

Ecogine est la contraction de « Ecological search Engine » qui se traduit en français par « Moteur de recherche écologique »[6].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Ecogine est un moteur de recherche alternatif[7] dont la totalité des bénéfices est reversée[8] à des associations qui agissent pour des missions environnementales. C'est une association loi de 1901, composée uniquement de bénévoles. Sur le site, un compteur totalise les recherches des internautes et les affiche sous forme de feuilles qui représentent aussi la quantité de CO2 émis.

Compensation carbone[modifier | modifier le code]

Chaque année, l'association compense tout le CO2 émis[9] auprès d'organismes comme Pur Projet qui agissent concrètement dans des projets environnementaux dans le monde entier[10]. Le site utilise une partie de son budget, chaque année depuis 2009, pour compenser le carbone émis lors des recherches. Le calcul de l'ADEME prend en compte les centres de données de Google, les infrastructures des fournisseurs d'accès à Internet, ainsi que l'ordinateur de l'utilisateur pour accéder à internet[11]. L'agence évalue à 10 grammes d'équivalent CO2 l'empreinte carbone d'une recherche web.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]