Station F

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Station F
Image illustrative de l’article Station F
Lieu 5, Parvis Alan Turing, Paris 13ème
Pays Drapeau de la France France
Superficie 3,4 hectares
Construction Halle Freyssinet : 1927

Inauguration Station F : 2017

Gare Gare d'Austerlitz
Métro Bibliothèque François Mitterrand, Quai de la Gare, Chevaleret
Coordonnées 48° 50′ 02″ nord, 2° 22′ 12″ est
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Station F
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Station F

Station F est un campus de startups, inauguré le , réparti sur 34 000 mètres carrés et situé dans la Halle Freyssinet, à Paris. Il a été créé par Xavier Niel et est dirigé par Roxanne Varza. Il s'agit du plus grand campus de startups au monde[1].

Historique du projet[modifier | modifier le code]

Le , Le Monde et Challenges révèlent que Xavier Niel, le fondateur de Free, devrait acquérir la halle Freyssinet pour un montant d’environ 70 millions d’euros. L'opération s'effectue effectivement le . La halle Freyssinet est temporairement rachetée par la ville de Paris à la SNCF. Pour ce faire, la ville de Paris use de son droit de préemption, puis revend le terrain à Xavier Niel (avec une participation minoritaire de la Caisse des dépôts et consignations pour 70 millions d’euros environ[réf. souhaitée]). Les frais des travaux à effectuer sont estimés à 60 millions d’euros supplémentaires par Fleur Pellerin, la ministre déléguée à l’Économie numérique. Cette opération permet à la halle Freyssinet d’accueillir le projet d’incubateur numérique de la municipalité pour des start-up et des entreprises innovantes. Les travaux d'aménagement de la halle commencent en 2014 et l'incubateur numérique est opérationnel en 2017[2]. Xavier Niel finance le projet à 90 % et investit 250 millions d'euros[3]. La Halle, dont la rénovation est confiée à l'architecte Jean-Michel Wilmotte, doit devenir une structure d'accueil pour un millier de start-ups innovantes dès 2016. Cela en ferait le plus gros incubateur du monde, « une première mondiale à cette échelle, un épicentre urbain à la fois créateurs d'emplois et d'innovations au service des Parisiens », selon la ville de Paris[4].

Le président de la République, François Hollande, pose le la première pierre (issue d'une impression 3D). Il assure alors que ce bâtiment « [va] devenir un des lieux qui fera de Paris [...] l'une des capitales du numérique dans le monde »[5].

La Station F est inaugurée le par sa directrice Roxanne Varza, en compagnie du président de la République, Emmanuel Macron, et de la maire de Paris, Anne Hidalgo[6],[7].

Le campus[modifier | modifier le code]

Station F, Halle Freyssinet, Paris.

Le campus Station F s'étend sur 34 000 mètres carrés et héberge une zone startup de plus de 3 000 stations de travail, un marché, 26 programmes internationaux d'accompagnement et d'accélération, des espaces événementiels et plusieurs lieux de restauration[8]. Le bâtiment dispose d'espaces de réunions, d'un restaurant, de trois bars et d'un auditorium de 370 places. Dans l'incubateur sont également présents des services indispensables au fonctionnement des startups : des fonds d'investissement, un fab lab, des imprimantes 3D et des services publics[9].

Le bâtiment est divisé en trois grands espaces : la zone Create, pour travailler, la zone Share, pour échanger, et la zone Chill, pour se détendre et se restaurer[10]. La zone Chill a ouvert en avec un restaurant géré par la société Big Mamma et baptisé La Felicità[11].

Station F s'est notamment tourné vers Cider pour l'aménagement de ses salles de réunion et de son magasin éphémère[12].

La gestion des déchets sur le site se veut exemplaire. Le groupe TGW, responsable du recyclage, accompagne les startups dans une meilleure gestion de leurs déchets[13].

Le fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le coût de fonctionnement annuel du site est estimé à 7 à 8 millions d'euros[9].

Les startups qui souhaitent avoir des locaux à Station F ont deux possibilités :

  • postuler directement sur le site de Station F à un des deux programmes (Founder ou Fighter) ;
  • postuler auprès d'un des partenaires sur place (listés ci-dessous) qui accompagnent des startups.

Les partenaires[modifier | modifier le code]

Microsoft et Facebook ont signé des accords de partenariats et seront présents au sein de Station F afin d'offrir aux startups des services dédiés[6]. Ils rejoignent l'association d'entreprises innovantes Le Numa - qui a depuis cessé de proposer des programmes d'incubation[14], le réseau d'étudiants entrepreneurs Schoolab, trois grandes écoles de commerce (HEC, INSEAD et l'EDHEC)[15], deux grandes écoles d'ingénieur (École nationale supérieure d'arts et métiers et École nationale des ponts et chaussées)[16],[17] et l'entreprise Vente-privee.com.

L'action de Microsoft portera essentiellement sur l'accompagnement des startups travaillant sur l'intelligence artificielle[18].

Parmi les partenaires se trouvent notamment Thales, pour la cybersécurité, ainsi qu'Amazon et Ubisoft[3].

Liste exhaustive des partenaires possédant un espace destiné aux startups de Station F ()[19] :

En , à l’occasion du Forum Qatar-France Business and Investment, Guillaume Pepy annonce la mise en place d’un partenariat entre Station-F et le Qatar Financial Center (QFC)[21].

La fondation La France s'engage est également présente dans l'espace share, depuis 2017[22]. Elle finance des projets d'innovation sociale.

Les programmes[modifier | modifier le code]

Deux programmes sont disponibles pour les candidats entrepreneurs :

  • le Founders Program : un programme d'accompagnement qui permet en cas d'admission de bénéficier des services de Station F moyennant un abonnement annuel
  • le Fighters Program : un programme d'accompagnement proposé gratuitement pendant un an aux entrepreneurs n'ayant pas effectué un parcours scolaire en grandes écoles[23].

Un autre programme, le Fellowship program, a été supprimé en [24].

Les classements de Station F[modifier | modifier le code]

Station F décerne chaque année différents prix aux startups de son campus :

Critiques[modifier | modifier le code]

Selon la journaliste Léa Lejeune, cette pépinière de start-uppers peine à convaincre ses occupants, déçus par ses services[27].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Avec Station F, Xavier Niel s’impose comme figure incontournable du monde des start-up », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juin 2017)
  2. Audrey Fournier, « La Halle Freyssinet, futur vaisseau amiral de l'innovation à la française », Le Monde, (consulté le 27 août 2018).
  3. a et b Virginie Jacoberger-Lavoué, « Station F, la “Silicon Freyssinet” », Valeurs Actuelles, (consulté le 15 juillet 2017).
  4. Marie-Cécile Renault, « Paris veut devenir la capitale des start-up », Le Figaro, (consulté le 15 juillet 2017).
  5. « Inauguration de l'incubateur Freyssinet », sur pro.clubic.com
  6. a et b Gilles Fontaine, « Pourquoi Station F fait fantasmer la planète start-up », Capital (magazine), (consulté le 15 juillet 2017).
  7. Sandrine Cassini et Vincent Fagot, « La Station F, « le plus grand campus de start-up au monde », ouvre ses portes à Paris », Le Monde, (consulté le 15 juillet 2017).
  8. « Station F : le campus de start-up français inauguré par Emmanuel Macron », LSA Conso, 30 juin 2017.
  9. a et b Quentin Périnel et Sacha Benitah, « Comment travaille-t-on à la Station F ? », Le Figaro, (consulté le 23 juillet 2017).
  10. « Station F : ce qu’il faut savoir du campus de start-up géant de Xavier Niel », French Web, 29 juin 2017.
  11. Alice Bosio, « La Felicità, le nouveau Big Mamma géant à Station F », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  12. « Station F, aménagement des salles de réunion & Popup store », sur Cider (consulté le 16 mai 2019).
  13. Myrtille Delamarche, « Les poubelles 4.0 de Station F », Usine Nouvelle, (consulté le 16 juillet 2017).
  14. « Numa, les coulisses d'un pivot effectué en toute discrétion », sur Maddyness - Le Magazine sur l’actualité des Startups Françaises, (consulté le 22 août 2020)
  15. Dirk Basyn, « 73 start-up incubées par HEC rejoignent aujourd’hui Station F », Channel News, (consulté le 15 juillet 2017)
  16. L'Usine Nouvelle, « Arts et Métiers Acceleration, le premier accélérateur dédié à l’industrie s'installe à Station F - Economie », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 22 août 2020)
  17. « Station F – un incubateur de choix pour les entrepreneurs des Ponts », sur Fondation des Ponts, (consulté le 22 août 2020)
  18. Capucine Cousin, « Pourquoi Microsoft rejoint l'incubateur Station F de Xavier Niel », Capital (magazine), (consulté le 15 juillet 2017)
  19. « Programmes start-up sur le campus », sur stationf.co (consulté le 20 septembre 2018).
  20. Alexandre Guillet, « LS Group annonce son entrée à Station F », Pro-L'Argus,
  21. (ar) « QFC plans partnership with largest startup incubator in France », Gulf-Times,‎ (lire en ligne, consulté le 3 décembre 2018)
  22. AFP et Le Point, « François Hollande en VRP de "La France s'engage" à la Station F », Le Point, (consulté le 8 novembre 2019).
  23. Guillaume Grallet, « Fighters Program : l'arme d'inclusion massive de Station F », Le Point, (consulté le 16 juillet 2017)
  24. (en) « Updates on the founders program & fellowship », sur medium.com, .
  25. (en-US) « STATION F », sur STATION F (consulté le 6 septembre 2020)
  26. (en-US) « STATION F », sur STATION F (consulté le 6 septembre 2020)
  27. Léa Lejeune, « Que vaut vraiment Station F, le plus grand incubateur de startup en Europe ? », sur challenges,

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]