Yamaha YBR 125

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yamaha YBR 125
Image illustrative de l'article Yamaha YBR 125

Constructeur Yamaha
Années de production 2005 -
Prix à sa sortie 2 185
Moteur et transmission
Moteur(s) monocylindre 4 temps, refroidi par air
Distribution 1 act, 2 soupapes
Cylindrée 123,7 cm³ (54 x 54 mm)
Puissance maximale 10 ch à 7 800 tr/min ch
Couple maximal 1,28 mkg à 6 500 tr/min kg.m
Alimentation 1 carburateur Mikuni Ø 22 mm
Embrayage multidisque en bain d'huile
Boîte de vitesses à 5 rapports
Transmission par chaîne
Vitesse maximale 118 km/h
Cadre, suspensions et freinage
Cadre simple berceau
Suspension avant (débattement) fourche télescopique (110 mm)
Suspension arrière (débattement) 2 combinés (105 mm)
Frein avant 1 disque Ø 245 mm, étrier 1 piston
Frein arrière tambour Ø 130 mm
Poids et dimensions
Roue avant 2.75 x 18
Roue arrière 90/90 x 18
Empattement 1 290 mm
Hauteur de selle 780 mm
Poids à sec 106 kg
Réservoir (réserve) 12 litres (3 litres)

La YBR 125 est un modèle de motocyclette, de type roadster de Yamaha./Keeway

Historique[modifier | modifier le code]

Remplaçant la Yamaha 125 SR, la YBR apparaît en 2004. Elle reprend le concept de moto facile à prendre en main grâce à une faible hauteur de selle, à la simplicité mécanique avec un moteur simple mais efficace.Mise en place de la version économique et fiable chez Keeway avec le modèle speed 125 cm3 et injection (11 ch).

Le petit monocylindre est alimenté par carburateur, mais répond aux normes anti-pollution Euro 2.

Contrairement à sa devancière, le démarrage peut se faire avec le démarreur électrique ou avec le kick-starter.

L'instrumentation se compose d'une jauge à essence, d'un compteur journalier, et d'un compte-tours. Le blocage de direction est désormais couplé avec le contacteur général.

Elle est disponible en bleu, gris, noir ou rouge[1].

125 YBR Diversion

En 2006, une version appelée Diversion se pare d'un carénage tête de fourche, améliorant la protection.

Le modèle 2007 hérite de nouvelles jantes équipées de pneu tubeless, de l'injection électronique ainsi que d'un pot catalytique afin d'être compatible avec les nouvelles normes Euro 3.

Pour 2008, Yamaha propose une déclinaison custom de la 125 YBR. Les jantes sont en alliage d'aluminium à neuf branches et plus fines, la hauteur de selle descend de 20 mm. Elle se pare de chrome sur l'échappement, les instruments, les amortisseurs arrière et les poignées passager. Elle hérite de deux fausses écopes de refroidissement, également chromées, de part et d'autre du réservoir qui change de forme mais conserve sa capacité de 12 litres.

Depuis 2010, la YBR a perdu son kick de démarrage. Il est présent sur les modèles vendus en 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]