Yamaha 350 RD

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yamaha RD 350
Image illustrative de l'article Yamaha 350 RD
Yamaha RD 350

Constructeur Drapeau : Japon Yamaha
Années de production 1973 - 1975
Prix à sa sortie 1 020
Type Sportive
Moteur et transmission
Moteur(s) bicylindre en ligne, 2 temps refroidissement par air
Distribution admission par clapets
Cylindrée 349 cm3(64 x 54 mm)
Puissance maximale 39 ch à 7 500 tr/min
Couple maximal 3,8 mkg à 7 000 tr/min
Alimentation 2 carburateurs ⌀ 28 mm
Embrayage multidisque en bain d'huile
Boîte de vitesses à 6 rapports
Transmission par chaîne
Vitesse maximale 167 km/h
Cadre, suspensions et freinage
Cadre double berceau
Suspension avant (débattement) fourche télescopique
Suspension arrière (débattement) 2 amortisseurs
Frein avant 1 disque
Frein arrière tambour
Poids et dimensions
Roue avant 3.00 x 18
Roue arrière 3.50 x 18
Empattement 1 320 mm
Hauteur de selle 790 mm
Poids à sec 146 kg
Réservoir (réserve) 16 litres (1,5 litres)

La RD 350 est un modèle de motocyclette de la gamme du constructeur japonais Yamaha.

Historique[modifier | modifier le code]

Elle a été commercialisée en France de 1973 à 1975. Ses performances étaient comparables aux 750 4 temps occidentaux de l'époque.

Initialement conçue avec une boîte de vitesses à six rapports, la 350 RD a été homologuée en France avec une boîte à cinq vitesses. Il suffit de retirer un pion pour obtenir une moto à six vitesses.

Les différences notables entre une YR5 de 1972 et une RD350 de 1973 (Rep 351) sont le frein a disque à l'avant et l'admission par clapets.

En 1974 (Rep 351), on trouve une modification des coloris, des poignées caoutchouc au guidon, la suppression des monogrammes du réservoir d'huile et du cache latéral, une selle plus épaisse, les gravures sur les commodos disparaissent, les boisseaux des carburateurs s'allongent passant de 34 à 48 mm et s'alourdissent (le modèle du carburateur devient 360G7).

En 1975 (Rep 521), on trouve une modification des coloris, un allongement des silencieux, des cales caoutchouc sur les ailettes des cylindres et des culasses, la suppression des monogrammes métalliques du réservoir d'essence, la modification des culasses (bougies à culots longs), la libération du 6ème rapport, et un nouvel étagement de la boite de vitesses (la 6° correspond à la 5° des modèles 73 et 74). Ce nouvel étagement sera d'ailleurs conservé sur la 400 RD de 1976.