Wadern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une ville d’Allemagne
Cet article est une ébauche concernant une ville d’Allemagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Wadern
Image illustrative de l'article Wadern
Blason de Wadern
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Saarland.svg Sarre
Arrondissement
(Landkreis)
Merzig-Wadern
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
14
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Jochen Kuttler (ProHochwald)
Partis au pouvoir CDU, SPD, ProHochwald, FWG
Code postal 66680–66687
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
10 0 42 116
Indicatif téléphonique 06871, 06874
Immatriculation MZG
Démographie
Population 16 933 hab. (2006)
Densité 152 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 31′ nord, 6° 52′ est
Altitude Min. 250 m – Max. 600 m
Superficie 11 117 ha = 111,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Wadern

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Wadern
Liens
Site web www.wadern.de

Wadern (en Sarrois Waddere, en français Waderen) est une ville sarroise dans l'arrondissement Merzig-Wadern. Elle a une population peu dense, comptant 17000 habitants pour une surface de 111 kilomètres carrés mais elle est la commune sarroise la plus étendue après Sarrebruck et Saint-Wendel.

Géographie[modifier | modifier le code]

Wadern est située entre Sarrebruck et Trèves, au pied du Schwarzwälder Hochwald. Son altitude varie de 200 à 600 mètres. Elle se compose de 14 villages dont Wadern est le centre administratif. La ville se trouve dans les vallons de la Prims et des ruisseaux Löster et Wadrill.

Histoire[modifier | modifier le code]

Wadern était mentionné pour la première fois en 950 dans le contexte d'un acte de l'abbaye de Mettlach. En 1765 Wadern a acquis le droit mercantile par son souverain le comte Joseph Anton von Öttingen-Sötern. Ce souverain d'origine souabe, dont la famille a pris le pouvoir du domaine de Dagstuhl (et Wadern) par mariage en 1680, a transformé le petit village en une ville importante par des nombreuses innovations, des bâtiments représentatifs et un règlement strict concernant le commerce et l'économie de son petit pays. Wadern a été française de 1792 à 1814 et était alors le chef-lieu d'un canton du département de la Sarre. Elle est passée par la suite sous domination prussienne (de 1816 à 1918. Elle a gardé des fonctions administratives pour la région jusqu'après la Seconde Guerre mondiale. Elle a connu une nouvelle époque de croissance durant les années soixante-dix. Pendant la durée du mandat du maire Herbert Klein (1958-1984) la commune s'est agrandie (quelques villages ont été annexés) et les infrastructures ont été améliorées (piscine, salle polyvalente, etc.). Finalement, en 1978, la commune était transformée officiellement en Stadt Wadern (« ville », considéré comme titre officiel et administratif).

La ville fait partie du parc naturel Saar-Hunsrück. Elle a peu d'industrie mais elle a une certaine importance culturelles (concerts, expositions, marché en style historique, etc.) et offre aux touristes quelques curiosités remarquables (trois châteaux, les ruines du château médiéval, un tumulus gallo-romain, etc.)

Les 14 villages de Wadern[modifier | modifier le code]

Bardenbach, Büschfeld, Überlosheim, Dagstuhl, Gehweiler, Krettnich, Lockweiler, Löstertal, Morscholz, Noswendel, Nunkirchen, Steinberg, Wadern, Wadrill et Wedern.

Politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[modifier | modifier le code]


Jumelages[modifier | modifier le code]

Économie et infrastructure[modifier | modifier le code]

Entreprises locales[modifier | modifier le code]

  • SG-technologies GmbH (à Büschfeld)
  • Thyssen ~ Krupp Ag ~ Drauz Nothelfer GmbH (à Lockweiler)
  • Zerspanungstechnik Kulpa GmbH (à Wadrill)
  • Grand magasin Haco-Center (à Wadern)

Services publics[modifier | modifier le code]

  • hôpital
  • Centre international de recherche de l'informatique (au château de Dagstuhl)
  • tribunal d'instance

éducation[modifier | modifier le code]

  • plusieurs écoles maternelles et primaires
  • collège
  • lycée
  • école spécialisée
  • centre de formation professionnelle

culture et curiosités[modifier | modifier le code]

  • château de Dagstuhl
  • château de Münchweiler
  • ruine de château médiéval (à Dagstuhl)
  • château "Oettinger Schlösschen" (à Wadern)
  • tumulus gallo-romain (à Oberlöstern)
  • série de concerts de musique classique : "Concerts à la petite résidence" (à l'Öttinger Schlösschen)

Musées[modifier | modifier le code]

  • Musée du pays à l'Oettinger Schlösschen (expositions sur l'histoire et l'art de la ville)

Monuments[modifier | modifier le code]

Chapelle du château de Dagstuhl avec des peintures d'Octavie de Lasalle (Nazaréens, XIXe siècle).

Liens externes[modifier | modifier le code]