Unité localisée pour l'inclusion scolaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ulis.

Les Unités localisées pour l'inclusion scolaire ou ULIS[1] sont, en France, des dispositifs qui permettent la scolarisation d'élèves en situation de handicap (reconnu par la Maison départementale des personnes handicapées ou MDPH) au sein d'établissements scolaires ordinaires et ainsi elles se trouvent sous la responsabilité du chef d'établissement.

Avant la rentrée de septembre 2015, dans le premier degré (écoles primaires), il existait des Classes pour l'inclusion scolaire ou CLIS, on parle aujourd'hui d'ULIS-école. Dans le second degré (collèges et lycées généraux, technologiques ou professionnels), il existait des Unités pédagogiques d'intégration ou UPI [2], on parle aujourd'hui d'ULIS-collège et d'ULIS-lycée.

L'inscription d'un élève en ULIS est soumise à une décision de la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui définit le parcours de formation de l'élève dans le cadre de son projet de vie. De nouveaux métiers ont également vu le jour dans le domaine de l’éducation spécialisée. On a également constaté une croissance de 33% d’élèves en situation de handicap entre 2005 et 2010.

Les ULIS sont définies comme « une des modalités de mise en œuvre de l'accessibilité pédagogique pour les élèves handicapés. Elles proposent, en milieu scolaire ordinaire, des possibilités d'apprentissage souples et diversifiées »[3]. Il s'agit donc d'un dispositif collectif proposant une organisation pédagogique adaptée et permettant la mise en œuvre de PPS. 

Les élèves[modifier | modifier le code]

Les élèves inscrits en ULIS ont des troubles des fonctions cognitives ou mentales, du langage ainsi que des apprentissages, des troubles envahissants du développement tels que l’autisme, ils sont donc atteints de diverses troubles plus ou moins handicapant. Ils sont donc tous considérés handicapés ou en situation de handicap par la MDPH. La plupart du temps ce handicap reste léger et permet aux enfants d’être intégrés dans des classes de référence afin de suivre une scolarité dans un cadre ordinaire.

La CDAPH décident de leur orientation afin que celle-ci soit la plus bénéfique possible pour ces enfants ayant des retards au niveau des apprentissages. Ils disposent d’un aménagement adapté à leurs besoins, ainsi qu’une adaptation pédagogique et des mesures de compensation mises en place par l’équipe éducative.

Intervenants[modifier | modifier le code]

Scolarisation[modifier | modifier le code]

Les ULIS accueillent les élèves dans un dispositif collectif au sein d'un établissement scolaire[4].

Les ULIS sont des dispositifs permettant la mise en œuvre de projets personnalisés de scolarisation (PPS)[5]. Les élèves bénéficiant de l'ULIS sont des enfants porteurs d'un handicap ou considérés en situation de handicap qui ne leur permet pas de suivre l'enseignement dans un milieu scolaire ordinaire. Cependant ces élèves "sont des élèves à part entière de l'établissement scolaire, leur classe de référence est la classe ou la division correspondant approximativement à leur classe d'âge, conformément à leur projet personnalisé de scolarisation (PPS)"Scolarisation des élèves en situation de handicap Unités localisées pour l'inclusion scolaire (Ulis), dispositifs pour la scolarisation des élèves en situation de handicap dans le premier et le second degrés BOEN circulaire n° 2015-129 du 21-8-2015. Le but de cette inclusion est de leur permettre d'apprendre tout en s'intégrant socialement.

L'entrée en ULIS[modifier | modifier le code]

Pour qu'un élève bénéficie d'une ULIS, l’équipe éducative au sein de l’établissement d’origine se réunit tout d'abord. L’équipe de suivi, avec l’enseignant référent, se réunit ensuite. L’enseignant référent instruit le dossier de l’élève qui est alors traité par l’équipe pluri-disciplinaire de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapés (CDAPH). A l’intérieur des projets personnalisés de scolarisation (PPS) établis à l’entrée de chaque élève en ULIS se trouve un projet personnalisé d’orientation (PPO).

L'entrée au collège[modifier | modifier le code]

Dans la plupart des cas les élèves d’ULIS sont déjà connus de la maison départementale des personnes handicapés (MDPH) car issus de la classe d’intégration scolaire (CLIS) du 1er degré.

La CDAPH notifie à chaque famille la décision. C’est l’inspecteur et le directeur d’académie des services de l’éducation nationale (IA-DASEN) qui est responsable de l’affectation des élèves.

PPO à assure la cohérence des différents dispositifs d’accompagnement à partir d’une évaluation globale des besoins de l’élève (accompagnement thérapeutique, rééducatif)

Après le collège[modifier | modifier le code]

A la fin de l’ULIS collège, il existe deux grands débouchés pour l’élève. L’élève peut entrer en ULIS lycée pro pour réaliser un CAP par exemple, il peut aussi intégrer un SIFPro, où l’on retrouve des jeunes déficitaires cognitifs plus lourds, qui sont accompagnés par une équipe composée d’éducateurs, de psychologues… Dans cet établissement, les élèves assisteront à des ateliers préprofessionnels, leur permettant par la suite d’intégrer un ESAT qui est une entreprise qui embauche exclusivement des personnes atteintes d’un handicap. 

Insertion professionnelle[modifier | modifier le code]

Pour permettre l'accès à une formation professionnelle, des stages en entreprise sont proposés aux enfants quand ceux-ci ont 14 ans, cela se fait par voie conventionnelle pour créer leur projet professionnel parfois avec l’assistance d’un établissement médico-social ou SEGPA ou bien une unité scolaire. Cependant les débouchés pour les enfants handicapés sont très restreintes, la recherche de stage peut s’avérer difficile. La plupart du temps les jeunes sont envoyés dans le monde de la restauration.

Organisation & cartographie[modifier | modifier le code]

Le handicap peut être dû à des troubles variables, simples ou pluriels, au niveau cognitif, moteur ou sensoriel. Bien qu'il y ait une grande variabilité interindividuelle, les ULIS regroupent néanmoins des élèves présentant des troubles, des besoins et donc des objectifs proches. Cette organisation vise à favoriser la dynamique pédagogique circulaire no 2015-129 du 21-8-2015 Scolarisation des élèves en situation de handicap. La cartographie des ULIS est ainsi facilitée.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Répartition des élèves des ULIS par établissement en 2008-2009
(France métropolitaine + DOM)[6]
Collège 13 005
Lycée professionnel 966
Lycée général et technologique 456
EREA 67
Ensemble 14 494
1998-1999 2004-2005 2007-2008 2008-2009 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015 2015-2016
1er degré Intégrations individuelles 27 900 58 812 70 100 74 251 79 129 83 309 86 089 90 900 94 782 103 908 111 683
1er degré Intégrations collectives ULIS école 44 900 37 584 39 634 40 231 41 051 42 985 44 420 45 521 46 783 47 504 48 361
2nd degré Intégrations individuelles / 24 588 40 700 46 697 50 125 54 865 56 719 63 261 68 473 75 941 82 875
2nd degré Intégrations collectives ULIS 200 5 988 11 574 14 584 17 185 20 229 23 159 25 881 29 122 32 588 36 060
Total 73 000 126 972 162 008 174 673 187 490 201 388 210 387 225 563 239 160 259 941 278 978
Scolarisés en établissements sanitaires ou médico-éducatifs - / 62 000 71 000 75 504 74 845 78 112 79 778 79 873 79 217 77 962 79 714

Objectifs du dispositif[modifier | modifier le code]

On distingue 3 objectifs :

  • permettre la consolidation de l'autonomie personnelle et sociale du jeune
  • développer les apprentissages sociaux, scolaires, l'acceptation des règles de vie scolaire et l'amélioration des capacités de négociation
  • concrétiser à terme un projet d'insertion professionnel concerté

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, « Scolarisation des élèves en situation de handicap », Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  2. Dispositif collectif au sein d'un établissement du second degré Scolarisation des élèves handicapés, Circulaire du 18 juin 2010, Texte adressé aux Recteurs d'Académie sur www.education.gouv.fr
  3. http://www.esen.education.fr/?id=79&a=73&cHash=2c2142776f ULIS (unités localisées pour l'inclusion scolaire) : dispositifs collectifs au sein d'un établissement du second degré
  4. [PDF]Circulaire relative au fonctionnement des unités localisés pour l'inclusion scolaire (U.L.I.S.)
  5. Éduscol, « Scolarisation des élèves handicapés - Les unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) - Éduscol », sur eduscol.education.fr (consulté le 7 avril 2017)
  6. Daniel Vitry (dir.), Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche : édition 2009, , 426 p. (ISSN 1635-9089, lire en ligne), p. 130 (4.19 Les enseignements adaptés dans le second degré)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]