Union sportive madinet El Harrach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis USM El Harrach)
Aller à : navigation, rechercher
USM El Harrach
Logo du USM El Harrach
Généralités
Nom complet Union sportive madinet El Harrach
Surnoms Essefra
El Kawassir
Noms précédents Union sportive musulmane Maison Carrée (USMMC)
Union sportive Manadjem El Harrach
Fondation Fondée en 1931 et enregistrée en 1935
Statut professionnel depuis 2010
Couleurs jaune et noir
Stade Stade du 1er-Novembre-1954
(5 000 places)
Siège 01, rue des Bibans
16200 El Harrach, Alger
Championnat actuel Ligue 1
Président Drapeau : Algérie Mohammed Laïb
(depuis 2016)
Entraîneur Drapeau : Algérie Mohamed Haniched
(depuis 2016)
Palmarès principal
National[1] Championnat d'Algérie (1)
Coupe d'Algérie (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

L'Union sportive de madinet El Harrach (arabe : الاتحاد الرياضي لمدينة الحراش) (anciennement USMMC: l'Union sportive musulmane de Maison-Carrée) est un club de football algérien basé dans le quartier d'El Harrach à Alger et fondé en 1931.

L'USMH est l'un des premiers clubs fondés en Algérie. Le club est une école de football dans laquelle nombre de grands joueurs algériens ont débuté à l'image de Hakim Medane, Khaled Lounici, Abdelkader Meziani ou Mohamed Rahem, tous des meneurs de jeu. Ses couleurs initiales étaient le vert, blanc et rouge, mais à l'occasion de la réforme sportive de 1977, et son association avec le Sonarem (société nationale de recherche et d'exploitation minière), ils adoptèrent les couleurs du jaune et du noir, toujours utilisées aujourd'hui.

Histoire[modifier | modifier le code]

Premières saisons post-indépendance[modifier | modifier le code]

Après sa participation dans les championnats de 1962-1963, puis celle de 1963-1964, l'USMMC n'a pas réussit à se maintenir en première division et a joué en deuxième division lors de la saison 1964-1965, puis elle galérait en division inférieure, jusqu'à l'année 1975 où l'équipe accède en D1 à partir de la saison 1975-1976. Elle ne la quitte pas jusqu'en 1999.

Premier titre en 1974 avec la Coupe d'Algérie[modifier | modifier le code]

L'équipe de l'USMMC gagne son premier titre national en 1974, à l'occasion de la finale de la Coupe d'Algérie contre la WA Tlemcen dans une finale historique car remportée pour la première fois par un club de deuxième division. Avec des joueurs de renommée tels que Selmi, Tahar, Hamoui, Kabri, Mokore, Sébia, Chenafi, Hadjeloun, Zitoun, Benahmed dit Abdelkader boulahya, Lahcen ; Benahmed était l’auteur du but qui a permis à l’USMMC de remporter la Coupe d'Algérie.

La grande équipe des années 1980-90[modifier | modifier le code]

L'USMH réalisa lors de ces années de grandes performances. En 1984, elle se classe vice-championne derrière le GC Mascara de Lakhdar Belloumi avec un point d'au moins.

En 1987, l'équipe parvient à gagner son deuxième titre en Coupe d'Algérie en battant en finale le JS Bordj Menaeïl par 1 but à 0.

En 1992, le club réussit encore à se classer second en championnat, derrière le champion MC Oran d'Abdelhafid Tasfaout.

Sur le plan international, l'équipe participe à la Coupe des clubs champions arabes de football de 1985 en Irak et termine vice-championne.

1998 : premier titre de Champion d'Algérie[modifier | modifier le code]

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
1re mi-temps
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
2e mi-temps

En 1998, l'USM El Harrach remporte son premier et unique titre de Champion d'Algérie en battant en finale l'USM Alger. Dans un match à rebondissements, l'USMH perdait 2 à 0 après 65 minutes de jeu et a même raté un penalty en première période, mais réussit à renverser la vapeur et à marquer 3 buts bien que l'USMA rata l'égalisation sur penalty en fin de partie. L'équipe était composée de Diab, Yahia, Oueld Mata (GB), Kasri , Kerrache, Kabri, Fekkid, Lounici (Cap.), Benaissi, Benchikha, Meraga (Boutaleb).

1999-2008 : Traversée du désert en D2[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 1998-1999, l'équipe ne réussit pas à se maintenir en D1 et se voit reléguée pour la première fois depuis son accession en 1975. La saison suivante, l'équipe se classe troisième en D2 et revient en D1 pour la saison 2000-2001, mais dès son retour, l'équipe ne peut garantir sa survie en D1 et se voit encore une fois retourner à l'enfer de la D2 mais cette fois pour longtemps (7 ans).

2008-2014 : L'ère Charef[modifier | modifier le code]

Au terme de sept années passées en deuxième division depuis 2001, l'USMH fait son retour parmi l'élite du football algérien dans des conditions controversées en raison, notamment, de l'affaire RCK-FAF. Le club, dirigé depuis 2007 par le revenant Mohamed Laïb, nomme Boualem Charef à la tête de sa barre technique.

Pour leur première saison en D1 depuis 2001, les Jaune et Noir parviennent à se maintenir sans trop de soucis dans un championnat remanié avec 17 clubs participants. En Coupe d'Algérie, l'USMH est sorti dès le premier tour par l'ES Sétif.

Après cela, l'équipe réussit à se maintenir toute en produisant du beau jeu, notamment grâce à la stabilité du banc et à la politique de l'équipe qui se base sur des jeunes joueurs formés ou recrutés des petits clubs d'Algérie. En cette période, le club réussit à arriver lors de la saison 2010/2011 en finale de la Coupe d'Algérie perdue face à la JS Kabylie, et à se classer encore une troisième fois deuxième en championnat lors de la saison 2012/2013 à 2 points du vainqueur l'ES Sétif.

2014-2016 : Retour de Charef, départ de Laïb[modifier | modifier le code]

Après le début difficile de la saison pour les harrachis et le départ de l’entraîneur Charef, l'équipe a pu se surpasser en gérant les matchs de championnat avec beaucoup de succès, grâce à la continuité dans la politique de formation de jeunes prônée par le nouvel entraîneur Abdelkader LIaiche mélangé aux qualités des joueurs d'expériences, le club se maintient au milieu du classement.

Cette ère ne durera pas beaucoup, car après le nul concédé à domicile face à l'USM Alger (0-0) lors de la 20e journée, l’entraîneur Laiche est obligé de démissionner en laissant l'USMH à la 7e position. Boualem Charef revient début mars et prend les commandes de l'équipe après avoir passé 5 mois au MC Alger, puis 2 mois à l'USM Bel Abbès[2]. L'USMH termine le championnat en beauté mais rate de peu le podium lors de dernières journées, elle finit 4e au classement général.

Identité du club[modifier | modifier le code]

Historique des noms[modifier | modifier le code]

Lorsque le club naquit officiellement lors de l'année 1935, il adopta le nom de Union sportive musulmane de Maison-Carrée et porta les couleurs de l'emblème national : vert, blanc et rouge. C'est donc avec ce nom et ces couleurs que l'équipe évolua durant l'époque coloniale pendant près de vingt un ans entre les années 1935 et 1956. À l'indépendance du pays, le club garda le même nom et les couleurs jusqu'en 1977.

Vers la fin de l'année 1977 une réforme sportive eut lieu car voulu par le ministère de la Jeunesse et desSsports, afin de donner aux clubs de l'élite une bonne assise financière leur permettant de se structurer de manière professionnelle (en ASP qui signifie Association sportive de performances). Le but était donc qu'ils aient une autonomie totale de gestion avec la création de leur propre centre de formation. Pour cela beaucoup de clubs durent sacrifier leurs noms et les renommer suivant le principal sponsor. On a ainsi pu voir apparaître dans certaines noms de clubs la lettre P des pétroliers de la Sonatrach sponsoriser le MC_Alger, le MC_Oran et l'ES_Sétif, renommés MP Alger, MP Oran et EP Sétif. De même la Sonelgaz, avec le K de Kahraba (gaz), sponsorisa la JS_Kabylie, qui abandonna son nom de Jeunesse sportive de Kabylie en Jamiat Sari' Kawkabi, ou l'USM_Alger, renommée USK Alger. Mais aussi la CNAN (Compagnie national algérienne de navigation) avec le M de Milaha (signifiant navigateur) qui sponsorisa le Nasr athlétique Hussein Dey devenu Milaha Athlétique de Hussein Dey, et bien d'autre encore.

L'USMMC va être parrainé par la société nationale des mines SONAREM ce qui induit le changement de son nom qui devient Union sportive Manadjem El Harrach ou USMH (Union sportive mineure de Maison-Carrée), et de ces couleurs qui passent au jaune et noir.

Union sportive musulmane de Maison-Carrée
1932–1977
U+21E9.gif
Union sportive Manadjem El Harrach
1977–1989
U+21E9.gif
Union sportive de la Médina d'El Harrach
Depuis 1989

Logo et couleurs[modifier | modifier le code]

Les premières couleurs fondatrices de l'USM El Harrach étaient le Vert, Blanc et Rouge symbole du nationalisme révolutionnaire algérien lors de l'époque coloniale, ces couleurs seront gardées après l'indépendance de l'Algérie jusqu'au 1977, date à laquelle le club change de dénomination ainsi que de couleurs pour passer au Jaune et Noir. Ces couleurs ont donné un surnom au club : les jaune et noir.

Maillots du club[modifier | modifier le code]

Principaux maillots utilisés par l'USM El Harrach à travers l'histoire.
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe

Palmarès et parcours[modifier | modifier le code]

Compétitions nationales Compétitions internationales

Palmarès des jeunes[modifier | modifier le code]

Espoir

Junior

Cadets

Classement en championnat par année[modifier | modifier le code]

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Présidents[modifier | modifier le code]

Liste des présidents de l'USM El Harrach
No  Nom Période
1 Drapeau : Algérie Kherroubi Benaïssa janv. 1935 - juil. 1935
2 Drapeau : Algérie Ben Allègue Lakhta juil. 1935 - janv. 1936
3 Drapeau : Algérie Sahraoui Rabah 4 janv. 1936 - ????
4 Drapeau : Algérie Ould Abderahmane Bouïde
5 Drapeau : Algérie Guenfoud Abdelkader
6 Drapeau : Algérie Benyoucef Abdelkader
7 Drapeau : Algérie Mefnoune
8 Drapeau : Algérie Benamar Boualem
9 Drapeau : Algérie Chache M'hamed
10 Drapeau : Algérie Chergou Rachid  ????-1968
11 Drapeau : Algérie Mana Abdelkader (1) 1968-1977
12 Drapeau : Algérie Oubraham 1977-1989
13 Drapeau : Algérie Mana Abdelkader (2) 1989-1991
14 Drapeau : Algérie 1991-1994
15 Drapeau : Algérie Ahmed Kabri (1) 1994-1997
16 Drapeau : Algérie Mohammed Laïb (1) 1997-1999
17 Drapeau : Algérie Ahmed Kabri (2) 2000-2001
18 Drapeau : Algérie Mana Abdelkader (3) 2001-2004
19 Drapeau : Algérie Meziane Lefki 2004-2006
20 Drapeau : Algérie Fethi Oubaïdi 2006-2007
21 Drapeau : Algérie Mohammed Laïb (2) 2007-2015
22 Drapeau : Algérie Mana Abdelkader (4) Depuis 2015

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Anciens entraîneurs[modifier | modifier le code]

Structures du club[modifier | modifier le code]

Stade du 1er-Novembre-1954[modifier | modifier le code]

Connu sous le nom de stade de Lavigerie, il est rebaptisé stade du 1er-Novembre-1954 date de déclenchement de la révolution algérienne au lendemain de l'indépendance. Le stade situé dans le quartier de La Vigerie, actuellement faisant partie de la commune d'El Mohammadia, a une capacité de 5 000 places.

Stade de Baraki[modifier | modifier le code]

L'USM El Harrach souffre de l'étroitesse de son stade actuel (surtout lors des derbys), homologué par la Ligue de Football Professionnel d'Algérie pour les matchs locaux, mais il ne répond pas aux exigences des normes internationales, ce qui amène le club à pouvoir espérer avoir un stade de renom, le nouveau stade de Baraki d'une capacité de 40 000 places et qui est très proche géographiquement de la commune d'El Harrach constituera une grande aubaine pour le club.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. http://www.footalgerien.com/boualem-charef-revient-a-el-harrach/