Chabab Aurès Batna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CAB.
CA Batna
Logo du CA Batna
Généralités
Nom complet Chabab Aurès de Batna
Noms précédents Chabab Nassij Batna
Fondation 1932 (81 ans)
Statut professionnel Société sportive par actions (S.S.P.A)
Couleurs Bleu et Rouge
Stade Stade Sefouhi
(2 000 places)
Siège Rue des Frères Bouchemla
05000 Batna
Championnat actuel Ligue 1
Président Farid Nezzar
Entraîneur Drapeau : Algérie Halim Bouarrara

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Le Chabab Aurès Batna (arabe : شباب أوراس باتنة) abrégé en CAB, est un club de football algérien basé à Batna, fondé en 1932 sous la dénomination du Club Athlétique Batnéen [1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien logo du CA Batna

Durant juillet 1936, le club fut présidé par le docteur Benkhelil , vise-présidents : Guedj, Clanfarani, Fezza Lahcène, Hammami Mouloud, secrétaires Bentalha et Benghezal, trésoriés Berual, Roudesli, directeur sportif, Perroucci, assesseurs: Salah Fadhli, Athmana M, Madoui Mostefa, Kouitène H, Bourouba M, Hamimed M, Boureghda Mohamed et garde matériel , ce fut Amar Mihoubi, lors du conseil d'administration[3].

Le Cab participa en 1932 au championnat de première division. En 1933, il accède en division promotion d'honneur ou il évolua jusqu'en 1939. De 1939 jusqu'en 1944, il y a eu arrêt de toute activité sportive.

La majeure partie de l'équipe adhérait au PPA, Parti du peuple algérien, l'équipe du CAB a gagné lors de deux rencontres face l'AS Batna, le maire de Batna, Alfred Malpel, est aussi président du club de l'ASB, cria fort que cela a été la victoire du PPA qui a battu son club[4].

En 1951, le club fut affilié à la ligue de Constantine par le comité directeur, le 28 octobre[5].

Le club a cessé ses activités avant la guerre à cause du manque d'argent. Plusieurs membres de cette équipe rejoignent les rangs du FLN. Et la plupart tomberont au champ d'honneur pendant la Guerre d'Algérie. Le club fut une école du nationalisme qui a fourni le premier noyau pour la révolution, dont plus plus de soixante martyr qui ont joué avec ce club[4]. Les fondateurs ont formé le premier noyau à l'origine du déclenchement de la révolution du 1er novembre 1954 [6]. Les joueurs et le club des Aurès ont arrêté leur activité sportive lors de la Deuxième Guerre mondiale et ensuite dès le déclenchement de la guerre de libération, le 4 novembre 1954 , toute l'équipe seniors et juniors a rejoint la révolution.

Le club a donné 64 martyrs au pays [6] dont : Djebari Rabeh - Chitar Belkacem - Drana Ahmed - Guellil Abdellah - Dmagh Said - Guellil Kadour - Khlafena Saleh - Lamrani Abdelhamid - Mechlek Ahmed - Mestek Rachid - Nezzari Rachid - Nezzar Saleh - Sefouhi Elhachemi - Sefouhi Mestafa - Saidi Rachid - Debbache Abderrahman - Ali Ennmer - Bekhouche Salah - Bouabsa Malik - Djabellah Mohammed - Boulila Messoud.

Après l'indépendance[modifier | modifier le code]

Le club revient après l'indépendance dans la scène du football algérien, le CA Batna a mis plusieurs années pour se refaire une santé. Il a parcouru la division d'honneur, la régionale et la division deux, après treize ans, il accède en première division. Il a connu des difficultés financières et un manque de moyen, ce qui l'a pas empêché d'être en première division puis de jouer dans la deuxième [6]. Le club changera de nom et de main pour devenir CNB (Chabab Nassij Batna). Après quelques années, le CAB revient avec son appellation ancienne.

La télévision Algérienne a organisé une rétrospective des anciens joueurs des années 1932.

En saison 2015 et 2016, le club accède de nouveau à la ligue 1[7].

Image et identité[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Historique des noms[modifier | modifier le code]

Palmarès et bilan[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions nationales Compétitions internationales

Palmarès des jeunes[modifier | modifier le code]

Junior

 Classement en championnat d'Algérie par année[modifier | modifier le code]

Le CAB joue très régulièrement entre la D1 et la D2 algérienne.

Bilan sportif[modifier | modifier le code]

Participation internationale[modifier | modifier le code]

Structures du club[modifier | modifier le code]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Stade 1er novembre 1954[modifier | modifier le code]

Stade Mustapha Sefouhi[modifier | modifier le code]

Aspect juridique et organisationnel[modifier | modifier le code]

Direction[modifier | modifier le code]

Statut[modifier | modifier le code]

Budget[modifier | modifier le code]

Sponsors et équipementiers[modifier | modifier le code]

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Effectifs professionnel actuel[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Anciens entraîneurs[modifier | modifier le code]

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Les Kop du CA Batna[modifier | modifier le code]

Ultras Aures Boys
Logo du Kop de supporters Ultras Aures Boys.

Les deux Kop principaux du grand club CA Batna sont :

Historiquement, le kop des Ultra Aures Boys se réfère au passage du Ché Guevara à Batna à la suite de son voyage en Algérie en 1965[réf. nécessaire]. La devise du Kop est Solidarité Fraternité Unité Sacrifice et qui est issu du devoir de sacrifice vis-à-vis du Club quelles que soient les circonstances, prenant exemple sur le Che ou les martyrs des Aurès. Il est considéré comme l'un des Kops les plus actifs du pays.

  • Le second "Kop" est tout simplement nommé Supporters du CA Batna. À ce jour, il ne possède pas de site mais reste toutefois assez présent notamment lors des grands rendez-vous.

À savoir que le Kop des Ultras Aures Boys occupe le virage Ouest principalement alors que le reste des supporters "classiques" du CA Batna se répartissent les tribunes centrales, Sud et Est. Le Kop des Supporters du CA Batna eux sont situées au virage Nord.

Rivalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A.P.S, Eclats de novembre: des hommes dans la révolution, Entreprise algérienne de presse, , 248 p., p. 143.
  2. Aissa Kechida, Architectes de la Révolution: témoignage, Chihab Editions, , 218 p., p. 41.
  3. « Assemblée général du CAB », L'Écho d'Alger,‎ (lire en ligne).
  4. a et b « CA Batna l'éternel recommencement », Le Soir d'Algérie,‎ (lire en ligne).
  5. L'Athlétisme : organe officiel de la Fédération française d'athlétisme, Paris, Fédération française d'athlétisme, , 100e éd. (lire en ligne), p. 11.
  6. a, b et c Mohamed Houadef, « Le Chabab veut rentrer dans l’histoire : football finale de la coupe d'Algérie 2010: samedi (16h) au stade du 5 juillet (Alger), ES Sétif-CA Batna. De l’inédit pour perpétuer la tradition », Le Soir d'Algérie,‎ (lire en ligne).
  7. « Ligue 2 : L'USMBA et le CAB suivent l'OM en Ligue 1 », DZFoot.com,‎ (lire en ligne).
  8. RS, « Le Roumain Zaharia Prodan nouvel entraîneur  », La Nouvelle République (Algérie),‎ (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]