Tracheophyta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Trachéophytes (du grec Trakheia, conduit raboteux) ou Tracheobionta, appelées aussi plantes vasculaires associe les deux anciens embranchements des

  1. Monilophytes (comprenant les Ptéridophytes (plantes à reproduction aquatique comme les fougères) et les Sphénophytes) ;
  2. des Spermaphytes (plantes à graines) lui-même divisé en Gymnospermes et Angiospermes (plantes à fleurs).

Les caractères principaux sont l'existence de racines sauf chez les Psilophytes et la présence de vaisseaux (phloème et xylème contenant des trachéides, d'où le nom de Tracheophyta) assurant la circulation de la sève.

Les Polysporangiophytes sont des plantes apparues à l'Ordovicien et qui sont les premières plantes vasculaires connues[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Les Trachéophytes sont composés aujourd’hui de 9 divisions (ou embranchements) :

Classification phylogénétique : voir article Archaeplastida (classification phylogénétique).

Pour la France, une nouvelle version (12 octobre 2011) du référentiel des trachéophytes de métropole a été mise en ligne sur le site de l’INPN[2].

Cycles reproductifs[modifier | modifier le code]

cycle reproductif des embryophytes héterosporées
cycle reproductif des embryophytes isosporées

Liste des sous-divisions[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (21 mai 2013)[3] :

Selon ITIS (21 mai 2013)[4] et World Register of Marine Species (21 mai 2013)[5] :

Selon World Register of Marine Species (21 mai 2013)[5] :

Outils taxonomiques[modifier | modifier le code]

Depuis plusieurs siècles les flores permettent aux botanistes d'identifier les espèces de trachéophytes qu'ils observent. Les progrès de l'histologie[6], de la phylogénétique [7]la génétique puis l'apparition de l'informatique et de la bioinformatique ou encore la découverte de nouveaux biomarqueurs (cyanogènes par exemple[8]) ont ensuite contribué à l'apparition de nouveaux moyens d'étude et d'identification[9].

Par exemple, en France, début 2015[10], la base de données BDTFX, contient un référentiel des trachéophytes de France métropolitaine et des pays voisins, et un index synonymique et nomenclatural de 95 005 noms pour 21 812 taxons. Il est issu de la BDNFF, et a été mis au point par Tela Botanica. Depuis mars 2015, il propose aussi des liens vers la diagnose du nom et renvoie vers le numéro de page correspondante de Flora gallica.

Données de répartition[modifier | modifier le code]

En France, la Fédération des conservatoires botaniques nationaux met à disposition des données de répartition sur les trachéophytes à travers un Atlas national de la Flore de France accessible en ligne au grand public.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guillaume Lecointre, Hervé Le Guyader, Classification phylogénétique du vivant, Belin,‎ 2001, p. 170
  2. Louise Boulangeat Les référentiels taxonomiques, nouvelle version pour les trachéophytes de métropole, Téla Botanica, 2011-10-19 - Brèves
  3. Catalogue of Life, consulté le 21 mai 2013
  4. ITIS, consulté le 21 mai 2013
  5. a et b World Register of Marine Species, consulté le 21 mai 2013
  6. Kaiser, H. E. (1984). Functional comparative histology. 2. Communication: organismic taxonomy (plant and animal taxonomy). Gegenbaurs morphologisches Jahrbuch, 131(5), 643-699.
  7. Cantino, P. D., Doyle, J. A., Graham, S. W., Judd, W. S., Olmstead, R. G., Soltis, D. E., ... & Donoghue, M. J. (2007). Towards a phylogenetic nomenclature of Tracheophyta. Taxon, 56(3), 1E-44E.
  8. Hegnauer, R. (1977). Cyanogenic compounds as systematic markers in Tracheophyta. In Flowering Plants (pp. 191-210). Springer Vienna (résumé).
  9. Parascan, D., Danciu, M., & Ignea, G. (2006). New accomplishments in the taxonomy of Tracheophyta. In Lucrările sesiuni ştiinţifice Pădurea şi dezvoltarea durabilă, Braşov, Romania, 2005. (pp. 193-198). Transilvania University of Braşov (résumé).
  10. version 3.00 de janvier 2015 de la base de données BDTFX

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Tracheophyta[modifier | modifier le code]

Tracheobionta (non valide)[modifier | modifier le code]