Abies pinsapo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Abies pinsapo
Description de cette image, également commentée ci-après
Sapin d'Andalousie.
Classification
Règne Plantae
Division Pinophyta
Classe Pinopsida
Ordre Pinales
Famille Pinaceae
Sous-famille Abietoideae
Genre Abies

Espèce

Abies pinsapo
Boiss., 1838

Statut de conservation UICN

( EN )
EN B1ab(i,ii,iii)+2ab(i,ii,iii) : En danger

Le sapin d'Andalousie ou sapin d'Espagne (Abies pinsapo) est une espèce d’arbre de la famille des Pinacées originaire d'Espagne.

Description[modifier | modifier le code]

Cet arbre peut atteindre 25 m de haut[1]. Il peut former plusieurs flèches et porte des branches serrées. Les aiguilles courtes, rigides sont moins aplaties que chez la plupart des sapins, avec de fines bandes blanc bleuté sur les deux faces. Les rayons sont en écouvillon, les bourgeons très résineux. Les feuillages bleutés obtenus par sélection de semis sont rangés sous le nom collectif de cultivar "Glauca".

Les organes reproducteurs sont de petits cônes apparaissant au printemps. Les cônes mâles ont une couleur pourprée et apparaissent au bout des branches basses ; les cônes femelles sont bruns à maturité et produits plutôt vers le faîte de l'arbre.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Cet arbre originaire d’Espagne et du Nord du Maroc a été introduit ailleurs, il est notamment utilisé comme arbre d'ornement. Il supporte des climats divers et des températures basses tel que le climat de moyenne montagne. Il est apte à pousser sur le calcaire.

Il a été introduit en France en 1839[2].

Liste des variétés ou sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (18 juin 2013)[3], il s'agit de deux différentes variétés ; selon Kew Garden World Checklist (18 juin 2013)[4] de deux sous-espèces :

  • Abies pinsapo marocana : (Trab.) Ceballos & Bolaño pour la variété, (Trab.) Emb. & Maire pour la sous-espèce
  • Abies pinsapo pinsapo Boiss. (1838)

Utilisation[modifier | modifier le code]

Son bois distillé produit un goudron végétal[5].

Références[modifier | modifier le code]

  • "Botanica" Encyclopédie botanique et horticole (Köeneman Ed. française 2003)
  • Flore Allen J.Coombes (Bordas 1993)
  • Guide des arbres et arbustes (Sélection du Reader Digest 1986)
  • Office du tourisme de ronda (Prov. de Malaga Andalousie)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Margot et Roland Spohn, 350 arbres et arbustes, Delachaux et Niestlé, 2008, p. 22.
  2. d'après Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.
  3. Catalogue of Life, consulté le 18 juin 2013
  4. Kew Garden « World Checklist », consulté le 18 juin 2013
  5. M. Gast, « Goudron », dans Gabriel Camps (dir.), Encyclopédie berbère, section « Gland – Hadjarien », (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :