The Concert for Bangladesh (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Concert for Bangladesh (homonymie).
The Concert for Bangladesh
Titre original The Concert for Bangladesh
Réalisation Saul Swimmer
Acteurs principaux
Sociétés de production Apple Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Film documentaire
Durée 103 minutes
Sortie 1972

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Concert for Bangladesh est un film documentaire britannico-américain de Saul Swimmer sur le premier concert de charité organisé par George Harrison et Ravi Shankar le 1er août 1971. Le film s'articule autour des deux horaires prévus (14h30 et 20h) où 40 000 personnes au total assistèrent au concert. Outre les performances de Harrison et Shankar, le documentaire inclut les prestations de Bob Dylan, Billy Preston, Leon Russell et Ringo Starr.

Après le single, les concerts et le triple album qui en est extrait, ce film est la dernière déclinaison qui consistait à récolter le plus de fonds possible pour les réfugiés de l'ancien Pakistan oriental.

Produits par Apple Films, le film sortie au printemps 1972 après divers problèmes technique. Le film fut édité en DVD en 2005, assortie d'un documentaire, The Concert for Bangladesh revisited.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Synopsie[modifier | modifier le code]

Le film s'ouvre sur la conférence de presse, organiser dans les bureaux d'ABKCO à New York, George Harrison et Ravi Shankar présente au média le projet du concert de charité qui doit se dérouler dans cinq jours. Un journaliste intervient :


« Mr.Harrison, parmi les énormes problèmes dont le monde regorge, pourquoi avez vous choisi celui-ci pour vous impliquer ?
- Parce qu'un ami me la demander, vous savez. C'est tout. »


La scène se déplace ensuite à l'intérieur du Madison Square Garden, montrant l'équipe technique installée le matériel pour le premier spectacle. En voix off, Harrison donne quelques explications supplémentaires :

« Au départ c'était une idée de Ravi Shankar, il voulait organiser une action de ce type. Il m'a parler de son implication et ma demander si j'avais des suggestions. Quand j'ai décider de faire ce concert, je me suis occuper de l'organiser avec l'aide de mes amis. Tous les musiciens sont venus, parfois de l'autre bout du monde, sans êtres payés.[...] Le concert à rapporté 250 000 dollars, très peu par rapport au disque, mais voilà cela à fait boule de neige et permettra de nourrir ceux qui ont faim.»

Le concert commence, Georges Harrison monte seul sur scène et s'adresse au public :« Avant de commencer le concert, je voudrait vous dire que...Merci à tous d'être là ! »

Il introduit ensuite le premier groupe de musiciens, dirigés par Ravi Shankar. Shankar et son accompagnateur, Ali Akbar Khan, procède à l'accordement leurs instruments, puis s'arrête au bout de quelques secondes. Le public, croyant apparemment avoir entendu un morceau entier, répond avec enthousiasme en applaudissent, ce à quoi Shankar répond: « Merci, si vous appréciez tant le réglage, j'espère que vous apprécierez la musique.» Les quatre musiciens se lancent ensuite dans un dhun de quinze minutes.

Un bref intermède s'ensuit, composé de séquences en coulisses mettant en scène Phil Spector, Harrison et d'autres artistes qui se rendent sur scène. Harrison commence la partie rock du concert avec une composition de son dernier album, All Things Must Pass, Wah-Wah. Il est accompagné par un puissant groupe, dont deux batteurs, Ringo Starr et Jim Keltner, le pianiste Leon Russell, l'organiste Billy Preston, Klaus Voormann à la basse, deux autres guitaristes, Eric Clapton et Jesse Ed Davis, les quatre membres de Badfinger, une section cuivre, un chœur de chanteurs en soutien, dont quelques-uns jouent également des percussions.

Après avoir interpreté deux autres de ses chansons (My Sweet Lord et Awaiting On You), Billy Preston entone That's The Way God Planned It.Vers la fin de la chanson, Preston se lève de son tabouret et danse a l’avant scène - au grand plaisir de Harrison et du publique. Ringo Starr chante sa chanson It Don't Come Easy et semble déstabilisé lorsqu’ il oublie certains mots. Harrison revient ensuite au devant de la scène pour entonner Beware of Darkness en duo avec Leon Russell. Après cela, Harrison s'arrête quelques minutes pour présenter les nombreux musiciens autour de lui, et a son propre étonnement, oublie l'un des interprètes clés :


«- J’ai pas oublié quelqu’un ?!...
le publique -PRESTON !...PRESTON !...
- J’ai oublié Billy Preston! (rire) »


Harrison enchaine ensuite While My Guitar Gently Weeps, où à la fin de laquelle, Clapton lutte difficilement avec sa lead guitare.

Après un léger changement de personnel, Leon Russell offre un medley, composer d’une reprise des Rolling Stones et des Coasters. Harrison interprète ensuite une version acoustique d’une autre chanson des Beatles, Here Comes the Sun. Puis reprend le micro et annonce :

«- J’aimerais vous présenter un ami de tout le monde, mister Bob Dylan ! »

Après une ovation fulgurante, Bob Dylan, accompagné de Ringo Starr, George Harrison et Leon Russell, interprète quatre de ces plus emblématique chansons dont Blowin' in the Wind, et Just Like a Woman.

Deux autres chansons de George Harrison ferment le spectacle, Something et Bangla Desh. Le film ce termine durant la prestation de cette dernière, intercalé avec des images de réfugiés Bengali souffrants de Malnutrition. A la fin de la chanson, Harrison sort de scène tandis que le reste de la bande joue.

Performances[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Interprètes[modifier | modifier le code]

Musiciens additionnels[modifier | modifier le code]

The Hollywood Horns[modifier | modifier le code]

  • Jim Horn – direction des cuivres, saxophones
  • Chuck Findley – trompette
  • Jackie Kelso – saxophones
  • Allan Beutler – saxophones
  • Lou McCreary – trombone
  • Ollie Mitchell – trompette

Musiciens Hindou[modifier | modifier le code]

Soul Choir[modifier | modifier le code]

  • Claudia Linnear
  • Jo Green
  • Jeanie Greene
  • Marlin Greene
  • Dolores Hall
  • Don Nix
  • Don Preston

Voir aussi[modifier | modifier le code]