Droopy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Droopy
Image illustrative de l’article Droopy

Nom original Droopy
Sexe masculin
Espèce chien
Caractéristique lent et triste

Créé par Tex Avery
Première apparition Droopy fin limier

Droopy est un chien anthropomorphe de dessin animé créé par Tex Avery en 1943. Ce personnage apparaît dans au moins 23 films, tous chez la MGM mais pas tous forcément réalisés par Tex Avery (Dick Lundy, Michael Lah, etc.).

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Selon Tex Avery lui-même, Droopy lui a été inspiré par la voix trainante, chuintante, entendue dans la série radiophonique Fibber McGee and Molly (en) (1935–1959). Il a décidé d'animer un chien pour incarner cette voix. Bill Thompson a fait la voix de Droopy. Le petit chien est animé la première fois en mars 1943 dans le court-métrage Droopy fin limier (Dumb-Hounded) où il a le rôle principal avec le personnage récurrent du loup[1].

Période classique[modifier | modifier le code]

Période moderne[modifier | modifier le code]

Après 1988, à la suite de son apparition remarquée dans le film Qui veut la peau de Roger Rabbit, les studios Disney le reprendront dans les trois courts-métrages de Roger Rabbit.

Il apparait ensuite à la télévision accompagné de son fils Dripple dans certains épisodes de la série télévisée Tom et Jerry Kids produite par Hanna-Barbera avant d'avoir sa propre série télévisée, Le Droopy et Dripple Show.

Le personnage[modifier | modifier le code]

Droopy est un petit chien blanc anthropomorphe à oreilles noires tombantes (droop signifie en anglais : retomber, s'affaisser). Il est bedonnant, doté de courtes jambes et d'une énorme tête par rapport à son corps. Des poils roux garnissent le sommet de son crâne.

Droopy semble le plus souvent apathique, faible, lent et triste, mais est capable d'exploits surprenants, y compris physiquement. Il lui arrive ainsi d'exploser soudainement de joie (« I am happy! ») puis de reprendre son air traînant.

Il parle généralement lentement, avec une voix un peu monocorde. Son discours est rare et paradoxal (« Hello happy taxpayers! » : « Bonjour, joyeux contribuables ! »). Il se présente toujours comme le héros de l'histoire (« You know what? ... I am the hero »).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Autres apparitions

Ludographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tex Avery : King of Cartoons par Joe Adamson, repris dans Tex Avery par Patrick Brion, page 73, collection Cinéma de toujours, éditions Chêne, 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]