Tarrano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tarrano
Tarrano
Le village de Tarrano.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité territoriale unique Corse
Circonscription départementale Haute-Corse
Arrondissement Corte
Canton Castagniccia
Intercommunalité Communauté de communes de la Costa Verde
Maire
Mandat
Charles-Jean Catani
2014-2020
Code postal 20234
Code commune 2B321
Démographie
Population
municipale
16 hab. (2017 en augmentation de 6,67 % par rapport à 2012)
Densité 4,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 21′ 02″ nord, 9° 24′ 08″ est
Altitude 800 m
Min. 466 m
Max. 1 050 m
Superficie 3,83 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Haute-Corse
Voir sur la carte administrative de la Haute-Corse
City locator 14.svg
Tarrano
Géolocalisation sur la carte : Haute-Corse
Voir sur la carte topographique de la Haute-Corse
City locator 14.svg
Tarrano
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tarrano
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tarrano

Tarrano est une commune française rurale située dans la circonscription départementale de la Haute-Corse et le territoire de la collectivité de Corse. Ses habitants s'appellent les Tarranaises et les Tarranais. Ils se répartissent sur trois hameaux : Ortia, Bonicardo et Poggiale[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Tarrano est située à 39 km de Bastia. Ce village montagnard, à 1 km de distance du parc naturel régional de Corse, est voisin des communes de Felce, Carpineto et Piobetta[2]. Son climat est méditerranéen avec des étés tempérés.

La rivière d'Alesani passe dans le village, ainsi que de nombreux ruisseaux : les deux principaux ruisseaux d'Andegno et de Cipatorno, ainsi que les ruisseaux Rosso, de Valle Botacci, de Teghio, de Lavatojo et de Pozzolo. Les plages les plus proches, situées à 7,7 km, sont les plages de Cervione et de Santa-Maria-Poggio[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est répartie sur six hameaux dont trois sont actuellement habités. La commune comptait deux paroisses : San Vitu et Santa Maria. La source d'eau minérale Pardini n'est pas exploitée[4].

Édifice religieux proche[modifier | modifier le code]

La pro-cathédrale Saint-Erasme, construite aux XVIIIe et XIXe siècles, se trouve à Cervione[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 2014 Pierre-Marie Vitani    
mars 2014 En cours Charles-Jean Catani REG Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2017, la commune comptait 16 habitants[Note 1], en augmentation de 6,67 % par rapport à 2012 (France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
392464394375374344314335337
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
328321358408392420463439321
1906 1911 1921 1926 2006 2007 2008 2013 2017
3072913263411716141516
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Fontaine de Tarrano.
  • La chapelle de l'Immaculée-Conception, où une messe est célébrée deux fois par an. On peut contempler des peintures monumentales, la Colombe du Saint-Esprit. C'est l'église la plus importante du village où se trouve le hameau principal.
  • La chapelle Saint-Antoine-de-Padoue.
  • La chapelle Saint-Jean-Baptiste.
  • Église paroissiale Saint-Gui, où l'on peut voir notamment la statue de l'Assomption et les fonts baptismaux, les autels de sainte Catherine d'Alexandrie, saint Pancrace, Vierge au Sacré-Cœur, saint Jean-Baptiste, Notre-Dame des Grâces, des ornementations et le chemin de Croix[10].
  • Église San Vitus, d'origine romane[11].

Personnalité liée à la commune[modifier | modifier le code]

Un lieutenant de Sampiero Corso, Tuffeli, est né dans la maison-tour du village.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :