Hélène Bruller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hélène Bruller
Helene Bruller 20080316 Salon du livre 4.jpg
Hélène Bruller au Salon du livre à Paris en 2008.
Naissance
Nationalité
Activités
Conjoint
Zep (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales

Hélène Bruller est une illustratrice et auteure de bande dessinée française, née le à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Hélène Bruller fait ses études à l'École nationale supérieure des arts décoratifs à Paris[2], puis commence une carrière de graphiste et d'illustratrice pour la jeunesse[3]. Après des difficultés pour intégrer le milieu de la bande dessinée[2], elle publie à partir de 2001, scénarisant Le guide du zizi sexuel, hors-série de Titeuf, dessiné par Zep, album didactique et humoristique sur la sexualité, destiné aux pré-adolescents.

Elle est auteure complète des bandes dessinées Les Autres Filles[4] (2002), Je veux le prince charmant[5] (2004-2005), Love (2009), Faut qu'on parle[6],[7] (2011), Starfuckeuse (2014), J'veux pas vieillir[8] (2017). Hélène Bruller est une vraie salope, album partiellement autobiographique qui narre « ses déboires sentimentaux de sa jeunesse », reçoit un accueil critique favorable dans Aujourd'hui en France[2]. Le même périodique réserve un accueil positif à Starfuckeuse, fiction humoristique mettant en scène ses aventures intimes avec des stars[9].

Directrice artistique pour Hachette[2], elle fonde le label d'édition PoP!, spécialisé dans l'adaptation de bandes dessinées en romans pour la jeunesse (série Marie-Lune, adaptations de Titeuf, dont elle est l'auteur sous le pseudonyme de Shirley Anguerrand, etc.).

Également écrivain, elle scénarise le Guide du Supermoi (2015), sur un dessin de Charles Berberian[10] ; elle crée la série Les Minijusticiers, dessinée par Zep et, coécrite avec Tébo, la série les Psicopattes.

Elle scénarise Tout ira bien ma chérie, avec un dessin de Jaypee, publié en 2018[11].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Hélène Bruller est la petite-fille de l'écrivain Jean Bruller, plus connu sous son nom de plume de Vercors[2]. Après avoir vécu à Genève, elle s'installe à Paris. Elle a deux enfants, dont le père est Zep[12].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Guide du zizi sexuel, dessins de Zep, Glénat, 2001.
  • Les autres filles, Hachette Littérature, 2002.
  • Les mecs des autres filles, Hachette Jeunesse, 2002.
  • Les minijusticiers, dessins de Zep, Hachette Jeunesse, 2003.
  • Je veux le prince charmant, Albin Michel, 2004.
  • Je veux toujours le prince charmant, Albin Michel, 2005.
  • Hélène Bruller est une vraie salope, Vent des Savanes, 2008.
  • Love, Drugstore, 2009.
  • Faut qu'on parle, (avec des gag de Toufo) Drugstore, 2011.
  • Starfuckeuse, Delcourt, janvier 2014.
  • Le Guide du Supermoi (avec Charles Berberian) Delcourt, 2015.
  • Larguées, avec Véronique Grisseaux et Sophie Chédru, Hugo & Cie, coll. « Hugo Desinge », 2015 (ISBN 9782755622492)
  • J'veux pas vieillir, Hugo & Cie, coll. « Hugo Desinge », 2017 (ISBN 2755633786)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Edmée Cuttat, « Portrait: Hélène Bruller, co-auteure de BD avec Zep », sur Femina, (consulté le 12 septembre 2017).
  2. a b c d et e Renaud Saint-Cricq, « Madame Zep se fait un nom », Aujourd'hui en France,‎
  3. Jean-Marc Gourbillon, « Hélène Bruller à la médiathèque », La Nouvelle République du Centre-Ouest,‎
  4. Charles-Louis Detournay, « Glénat : des idées de BD-cadeaux pour la Saint-Valentin », sur Actua BD,
  5. Ronan Lancelot, « Je veux le prince charmant - par Hélène Bruller - Albin Michel », sur Actua BD,
  6. L. Gianati, « Faut qu'on parle », sur BD Gest,
  7. Didier Pasamonik, « Faut qu’on se parle ! – Par Hélène Bruller – Editions Drugstore », sur Actua BD,
  8. Florence Chédotal et Hélène Bruller (int.), « Elle ne veut pas vieillir et elle dessine », La Montagne,‎
  9. C.L., « Hélène Bruller met les stars dans son lit », Aujourd'hui en France,‎
  10. CLD, « Le Guide du Supermoi ! - Par Hélène Bruller & Charles Berbérian - Delcourt », sur Actua BD,
  11. M. Moubariki, « Tout ira bien ma chérie », sur BD Gest,
  12. La rédaction, « Zep et Hélène Bruller. Ils se sont séparés », Le Matin,‎
  13. Les sélections du Prix Artémisia 2016, sur le site officiel.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Chroniques
Interviews
  • Emilie Veillon et Hélène Bruller (int.), « Hélène Bruller, Rousseau, les shorts et la chasse aux oursins », La Temps,‎
  • La rédaction et Hélène Bruller (int.), « Hélène Bruller reprend ses pinceaux », Le Matin,‎
  • Muri et Hélène Bruller (int.), « Hélène Bruller passe un cap », La Tribune de Genève,‎
  • Annick Koscielniak et Hélène Bruller (int.), « Ces BD qui croquent l'amour : "On demande aux femmes des produits formatés" », Midi Libre,‎ .
  • La rédaction et Hélène Bruller (int.), « Brad, George, Leo du beau linge dans les draps d'Hélène », La Tribune de Genève,‎
  • Didier Pasamonik, Laurent Boileau et Hélène Bruller (int.), « Hélène Bruller : "Se moquer, c’est rire du malheur" », sur Actua BD,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :