Gilbert Meynier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meynier.
Gilbert Meynier
Gilbert Meynier (20e Maghreb des Livres, Paris, 8 février 2014).jpg

Gilbert Meynier en 2014.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Enfant
Pierre-Antoine Meynier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Directeur de thèse

Gilbert Meynier, né le à Lyon et mort le dans la même ville, est un historien français, spécialiste de l'histoire de l'Algérie[1], professeur émérite à l’université Nancy II à partir de 2002.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né en 1942 à Lyon[2],[3]. Agrégé d’histoire, docteur ès lettres, docteur d'État en histoire en 1979 avec une thèse soutenue à Nice et élaborée sous la direction d'André Nouschi[4], titulaire du DEUG d’arabe de l'université de Nancy 2 en 1984[5], Gilbert Meynier milite contre la guerre coloniale en Algérie dès 1957. En 1961, il organise avec l’Unef une manifestation de soutien à l’indépendance. Il compte parmi ses professeurs, à cette époque, l’historien Pierre Vidal-Naquet, lui-même engagé pour l'indépendance de l'Algérie[3]. Après l’indépendance, il est moniteur d’alphabétisation, puis coopérant à l’université de Constantine pendant trois ans[6].

Guy Pervillé décrit Gilbert Meynier comme un « historien d’inspiration marxiste », qui analyse le colonialisme comme « un système d’exploitation et de domination ». Exprimant certaines réserves vis-à-vis de sa thèse, il loue « l’intérêt considérable de son apport à l’histoire de l’Algérie »[7].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Époux de Pierrette Meynier (morte quelques jours avant lui), il a une fille et deux fils, dont Pierre-Antoine, essayiste[8].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L’Algérie révélée : la Première Guerre mondiale et le premier quart du XXe siècle, Genève, Droz, 1981.
  • En collaboration avec Claude Liauzu, Sgroï-Dufresne Maria et Signoles Pierre, Enjeux urbains au Maghreb, Paris, L’Harmattan, 1985.
  • En collaboration avec Koulakssis Ahmed, L’Émir Khaled, premier za’îm ?, Paris, L’Harmattan, 1987.
  • En collaboration avec Charles-Robert Ageron, Thobie Jacques et Catherine Coquery-Vidrovitch, Histoire de la France coloniale, vol. 2, Paris, Armand Colin, 1990 (réédition Press Pocket 1996).
  • En collaboration avec Planche Jean-Louis (dir.), Intelligentsias francisées ( ?) au Maghreb colonial, Cahiers du GREMAMO, Université Denis Diderot-Paris 7, Paris, 1990.
  • En collaboration avec Maurizio Russo (dir.), L’Europe et la Méditerranée, Paris, L’Harmattan/Confluences Méditerranée, 1999.
  • L’Algérie contemporaine. Bilans et solutions pour sortir de la crise, G. Meynier (dir.), Paris, L’Harmattan/Le Forum IRTS de Lorraine, 2000.
  • Histoire intérieure du FLN, Paris, Fayard, 2002.
  • En collaboration avec Mohammed Harbi, Le FLN, documents et histoire 1954-1962, Paris, Fayard, 2004.
  • Algérie dans l’histoire pour ceux de là-bas et d’ici, du Néolithique à nos jours, vol. 1 : Du Néolithique à l’avènement de l’Islam, Paris, Éditions Bouchène (à paraître).
  • L’Algérie des origines : de la préhistoire à l’avènement de l’Islam, Paris, La Découverte, 2007
  • En co-direction avec Frédéric Abécassis, Pour une histoire franco-algérienne. En finir avec les pressions officielles et les lobbies de mémoire, Paris, La Découverte, 2008[9].
  • L'Algérie, cœur du Maghreb classique : de l'ouverture islamo-arabe au repli (698-1518), Paris, La Découverte, 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Gilbert Meynier - Sénat » (consulté le 25 mai 2014).
  2. « Gilbert Meynier, grand historien et fidèle ami de l'Algérie, nous a quittés », Kabyle,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Charlotte Bozonnet, « Disparition de Gilbert Meynier, « passeur » de l’histoire algérienne », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. Denise Bouche, « Gilbert Meynier, L'Algérie révélée. La guerre de 1914-1918 et le premier quart du XXe siècle », Revue d'histoire moderne et contemporaine, t. 31, no 2,‎ , p. 357-360 (lire en ligne)
  5. « Curriculum Vitae de Gilbert Meynier », sur limag.refer.org
  6. Guy Pervillé, « Gilbert Meynier, Histoire intérieure du FLN (2003) », Cahiers d’histoire immédiate, no 23,‎ , p. 198-201 (lire en ligne)
  7. Guy Pervillé, « Gilbert Meynier, L’Algérie révélée », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, vol. 37, no 4,‎ , p. 839-841 (lire en ligne)
  8. https://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/12/19/disparition-de-gilbert-meynier-passeur-de-l-histoire-algerienne_5231942_3212.html.
  9. James McDougall, « Abécassis Frédéric et Meynier Gilbert (s/d), Pour une histoire franco-algérienne. En finir avec les pressions officielles et les lobbies de mémoire. Paris, Éditions la Découverte, 2008, 250 p. », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, no 131,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]