Lydec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lydec
logo de Lydec
Logo de Lydec

Création 1995
Dates clés 1997 : Signature du contrat de gestion déléguée
2005 : Introduction en bourse
2012 : Création du Laboratoire d'analyse des eaux de Casablanca (Labelma)
2013 : Mise en service de la station d'épuration de Médiouna
2015 : Création de la Fondation Lydec
2015 : Mise en service du système anti-pollution du littoral Est du Grand Casablanca
Forme juridique Société anonyme
Action MASI : LYD
Slogan Toutes nos énergies pour vous
Siège social Casablanca
Drapeau du Maroc Maroc
Direction Drapeau : France Jean-Pascal Darriet (DG)
Actionnaires Drapeau : France Suez (51 %)
Drapeau : Maroc Fipar-Holding (15,99 %)
Drapeau : Maroc RMA (16,27 %)
Drapeau : Maroc Flottant (16,74 %)
Activité Électricité
Eau
Assainissement
Éclairage public
Société mère Drapeau : France Suez
Effectif 3 409 (2017)
Site web www.lydec.ma

Fonds propres en stagnation 800 millions de MAD
Chiffre d'affaires en augmentation 7 217 millions de MAD (2017)
Résultat net en augmentation 200 millions de MAD (2017)

Lydec (en arabe : ليدك) autrefois Lyonnaise des Eaux de Casablanca, est une filiale marocaine de groupe français Suez créée en 1995 qui gère la distribution d’eau potable et d’électricité, la collecte des eaux usées et pluviales et l’éclairage public pour plus de 4 millions d’habitants de la Région du Grand Casablanca (Maroc). En 2017, son effectif est constitué de 3 409 collaborateurs et son chiffre d'affaires s’élève à 7,2 milliards de dirhams (665 millions d'euros)[1]. Depuis 2005, l’entreprise est cotée à la bourse de Casablanca.

Activités[modifier | modifier le code]

Lydec a pour objet social la réalisation du contrat de gestion déléguée signé en 1997 entre l’Autorité Délégante (communes de Casablanca, Mohammédia et Aïn Harrouda), l’Autorité de Tutelle (le Ministère de l’Intérieur) et le Délégataire (Lydec). D'une durée de trente ans, la délégation de service public porte sur la distribution d’eau potable, l’assainissement liquide, la distribution d’électricité et l’éclairage public.

Distribution d’eau potable[modifier | modifier le code]

Lydec assure l’acheminement de l’eau jusqu'au robinet du consommateur, la surveillance du réseau d’eau potable et la veille sanitaire de la qualité de l’eau distribuée. Dans le cadre de la mission qui lui est confiée par l’Autorité Délégante, Lydec est chargée :

  • de sécuriser l’alimentation en eau potable et assurer la continuité de service ;
  • d’accompagner le développement urbain et raccorder les nouvelles zones urbaines ;
  • de préserver la ressource en luttant contre les fuites d’eau potable ;
  • de garantir la conformité de l’eau distribuée à la norme marocaine en vigueur ;
  • d’améliorer la performance du réseau de distribution d’eau.

En 2017, la société a distribué plus de 156 millions de m3 d’eau à travers 6 188 km de réseau, avec un taux de rendement de 76,56 %. La même année, le montant des investissements réalisés par Lydec dans le domaine de la distribution d'eau s'élevait à 3,17 milliards de dirhams (291 millions d'euros)[2].

Assainissement liquide[modifier | modifier le code]

Lydec prend en charge l’exploitation et la maintenance des ouvrages d’assainissement situés sur le périmètre de la gestion déléguée. Dans le cadre de la mission qui lui est confiée par l’Autorité Délégante, Lydec est chargée :

En 2017, la société compte 120 stations de relevage des eaux usées et pluviales, 112 bassins de rétention des eaux pluviales et 34 stations de surveillance des eaux de baignade couvrant 13 plages, à travers 5 784 km de réseau. La même année, le montant des investissements réalisés par Lydec dans le domaine de l'assainissement s'élevait à 3,73 milliards de dirhams (343 millions d'euros)[2].

Éclairage public[modifier | modifier le code]

Lydec gère l’exploitation et la maintenance du réseau d’éclairage public sur le périmètre électricité de la gestion déléguée et depuis 2013 sur les zones périphériques relevant du périmètre de la Commune de Casablanca. Depuis 2014, la société assure également la gestion du service « Eclairage public » des parcs et jardins de la Commune de Casablanca. Dans le cadre de la mission qui lui est confiée par l’Autorité Délégante, Lydec est chargée :

  • de contribuer à la sécurité et au développement social de la ville, en mettant à niveau le réseau d’éclairage public et en éliminant les « points noirs » ;
  • d’accompagner le développement urbain en apportant l’éclairage public aux nouveaux lotissements ;
  • de préserver l’environnement en maîtrisant les consommations d’énergie.

En 2017, la société compte 148 913 points lumineux (dont environ 100 000 candélabres) à travers 4 590 km de réseau, avec un taux de rendement de 96,69 %. La même année, le montant des investissements réalisés par Lydec dans le domaine de l’éclairage public s'élevait à 32 millions de dirhams (2,9 millions d'euros)[2].

Distribution d'électricité[modifier | modifier le code]

Lydec s'occupe de l’exploitation, la surveillance et la maintenance des ouvrages électriques et des infrastructures réseaux. Dans le cadre de la mission qui lui est confiée par l’Autorité Délégante, Lydec est chargée :

  • d’assurer la continuité et la qualité de service ;
  • d’investir dans la création ou la rénovation des ouvrages d’infrastructures électriques pour faire face à la demande croissante en électricité ;
  • de pérenniser les installations électriques grâce à des équipements performants pour assurer la fiabilité et la disponibilité des sources d’alimentation ;
  • de veiller à la sécurité de personnes et des biens ;
  • d’améliorer la performance du réseau électrique.

En 2017, la société compte 3 441 postes de distribution publique à travers 8 950 km de réseau (dont 2568 km en haute tension et 6 382 km en basse tension) avec un taux de rendement de 93,33 %. La même année, le montant des investissements réalisés par Lydec dans le domaine de la distribution d'électricité s'élevait à 1,79 milliards de dirhams (164 millions d'euros)[2].

Certifications et accréditations[modifier | modifier le code]

En 2018, Lydec est certifiée par l'Institut Marocain de Normalisation (IMANOR) et Bureau Veritas, et accréditée par le Service Marocain d’Accréditation (SEMAC) relevant du Ministère de l’Industrie du Commerce, de l’investissement et de l’Economie Numérique :

  • Certification qualité, santé et sécurité au travail (QSST) du système de management intégré (SMI) selon les deux référentiels ISO 9001 et OHSAS 18001 et leurs équivalents en normes marocaines (NM ISO 9001 et NM 00.5.801) pour l'ensemble de ses activités[3].
  • Certification du système de management de la sécurité de l’information (SMSI) selon le référentiel ISO/CEI 27001 et son équivalent en norme marocaine (NM ISO 27001) pour l'ensemble de ses activités[3] ;
  • Certification du système de management environnemental (SME) selon le référentiel ISO 14001 et son équivalent en norme marocaine (NM ISO 14001) sur le périmètre de la station d’épuration de Médiouna, la station de prétraitement « Eaucéan » et le poste source de Dar Bouazza pour les activités de transformation de l’énergie électrique[4] ;
  • Certification du système de management de l’apprentissage et de la formation selon le référentiel ISO 29990 et son équivalent en norme marocaine (NM ISO 29990) de son Centre de Formation et de Perfectionnement ;
  • Certification du système de management anti-curruption (SMAC) selon le référentiel NM ISO 37001 pour l'ensemble de ses activités ;
  • Accréditation par le SEMAC selon le référentiel NM ISO/CEI 17025 du laboratoire Labelma pour la réalisation des prestations d’analyses physico-chimiques et microbiologiques sur les eaux usées et eaux potables, et du Centre Technique de Métrologie pour les activités de mesure et d’étalonnage des compteurs d’eau et d’électricité[5].

Chiffres-clés[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

En 2017, l'effectif de la société se compose de 3 409 collaborateurs[2].

Données financières[modifier | modifier le code]

En 2017, selon Lydec[6] :

Chiffres-clés (en millions de dirhams) 2015 2016 2017
Chiffre d'affaires
6 934
7 099
7 217
Résultat d'exploitation
484
485
382
Résultat net
277
160
200

Données boursières[modifier | modifier le code]

Lydec est cotée à la Bourse des Valeurs de Casablanca (BVC) depuis 2005 et entre dans la composition du MASI[6].

Indicateurs boursiers clés[modifier | modifier le code]

Indicateur 2015 2016 2017
Cours de l'action au 31/12 (en dirhams)
425
540
620
Résultat net (en millions de dirhams)
277
160
200
Nombre d'actions en circulation
8 000 000
8 000 000
8 000 000
Bénéfice Par Action (BPA)
34,60
20,00
25,00

Répartition du capital[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2018, le capital est réparti comme suit :

Actionnaire Nombre d'actions Part (en %)
SUEZ
4 080 000
51
RMA
1 301 593
16,27
Fipar-Holding
1 279 499
15,99
Flottant
1 338 908
16,74
Total
8 000 000
100

Gouvernement d'entreprise[modifier | modifier le code]

Conseil d’administration[modifier | modifier le code]

Lydec est une société anonyme à conseil d’administration soumise aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur, ainsi qu’à ses dispositions statutaires. L’administration de la société est confiée à un conseil d’administration dont les membres sont désignés par l’assemblée générale des actionnaires. Au 31 décembre 2017, le conseil d’administration est composé de dix administrateurs, désignés par l’assemblée générale ordinaire des actionnaires[7].

Le conseil d’administration de Lydec s’appuie sur trois comités consultatifs permanents[8] :

  • Comité d’Audit ;
  • Comité d’Éthique et de Développement Durable ;
  • Comité de Nominations et de Rémunérations.

Depuis 2009, elle a opté pour la dissociation des fonctions de président et de directeur générale.

Instances de contrôle[modifier | modifier le code]

La société recense différents dispositifs de management et de contrôle interne[9] :

Actionnariat[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2018, le capital est réparti entre les actionnaires suivants[6] :

  • Suez (51 %) : opérateur mondial dédié aux métiers de l’eau et de la propreté.
  • RMA (16,27 %) : opérateur du secteur de l’assurance, filiale du groupe Finance Com.
  • Fipar-Holding (15,99 %) : société d’investissement du groupe CDG.
  • Flottant (16,74 %) : partie des actions susceptible d'être échangée en bourse.

Responsabilité sociétale[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Trophée « TOP Performers RSE »[modifier | modifier le code]

En 2018, Lydec a été reconnue pour la 5e fois consécutive comme l’un des « Top Performers RSE » au Maroc, décerné par l’agence de notation extra-financière Vigeo Eiris aux entreprises plus performantes en matière de responsabilité sociale et de maîtrise des risques de durabilité, dans trois domaines de la responsabilité sociétale des entreprises[10] : la non-discrimination, la contribution de l’entreprise aux causes d’intérêt général et l’amélioration des conditions de santé-sécurité. La société s’est particulièrement distinguée sur cinq critères[11] : la gestion responsable des restructurations, l’intégration de critères de conformité sociale dans l’homologation et la sélection des fournisseurs, la maîtrise des impacts liés à l’utilisation et à l’élimination du produit ou du service, l’orientation responsable des contrats et le respect des droits des clients et a prévention de la corruption et du blanchiment.

Indice « Casablanca ESG 10 »[modifier | modifier le code]

En 2018, la société a intégré l’indice de référence Environnement, Social et Gouvernance (ESG) lancé la même année par la bourse de Casablanca en collaboration avec l’agence de notation extra-financière Vigeo Eiris[12]. L’indice se compose de 10 valeurs qui représentent 68 % de la capitalisation totale des valeurs du MASI[13].

Prix Hassan II pour l’Environnement[modifier | modifier le code]

Espace expérimental d'agriculture urbaine de la station d'épuration de Médiouna (2017).

Lors de la 12e édition du Prix Hassan II pour l’Environnement, dont la cérémonie s’est déroulée le 12 juillet 2018 à Rabat, la société a été récompensée dans la catégorie « Initiatives des entreprises » pour son projet expérimental d’agriculture urbaine à la station d’épuration de Médiouna[14]. Cet espace de 1 600 m², issu d'un partenariat entre la Fondation Lydec et l’Association Recherche-Action pour le Développement Durable (ARADD)[15], propose 7 zones de culture dont une pépinière, une zone de biodiversité et un espace de compostage[16].

Palmarès « Best Emerging Market Performers »[modifier | modifier le code]

En 2017, la société a intégré le palmarès « Best Emerging Market Performers »[17] réalisé par l’agence de notation extra-financière Vigeo Eiris, dans le secteur energy utilities (services d’énergie). Le palmarès regroupe « 100 entreprises cotées dans 19 pays émergents, appartenant à 27 secteurs d’activités et dont les démarches de responsabilité sociale sont reconnues comme les plus avancées », évaluées sur 6 aspects clés de la RSE[18] : la protection de l’environnement, le respect des droits de l’Homme, les ressources humaines, l’engagement sociétal, le comportement sur les marchés et la gouvernance d’entreprise.

Identité[modifier | modifier le code]

Historique des logos[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

2014 : Rapport de la Cour des Comptes[modifier | modifier le code]

Dans un rapport publié en février 2014, la Cour régionale des comptes de Casablanca relève plusieurs irrégularités dans la gestion déléguée de l'eau et de l'électricité du Grand Casablanca. Il est complété et synthétisé dans un rapport national[19] sur la gestion déléguée publié en octobre de la même année. Les magistrats régionaux formulent 41 observations[20], en particulier :

  • la rémunération des actionnaires au détriment des investissements ;
  • la non-déclaration de certains clients et factures ;
  • l’annulation de créances dues par certaines sociétés ;
  • la sous-estimation des prix de vente déclarés ;
  • des insuffisances dans le suivi des réclamations ;
  • des chiffres d'affaires non déclarés.

Dans un communiqué[21], Lydec répond aux observations de la Cour des Comptes : « Lydec rendra compte à la Cour du suivi des recommandations relatif aux 41 observations. Il y a lieu de souligner que les grands objectifs fixés pour la gestion déléguée à Casablanca en matière de réalisation du programme d'investissement et d'amélioration de la performance du service ont bien été respectés. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lydec affiche des résultats 2017 en hausse, tirés par l’augmentation des prix de l’électricité », sur LeBoursier.ma - Site d'information (consulté le 4 janvier 2019)
  2. a b c d et e « Lydec - Rapport de gestion 2017 », sur client.lydec.ma (consulté le 8 janvier 2019)
  3. a et b « Lydec renouvelle la certification de son Système de management intégré », sur http://laquotidienne.fnh.ma (consulté le 8 janvier 2019)
  4. « Le Matin - Lydec obtient la certification NM ISO 14001 v2015 », sur Le Matin (consulté le 8 janvier 2019)
  5. « Le Matin - Lydec obtient deux nouvelles certifications », sur Le Matin (consulté le 8 janvier 2019)
  6. a b et c « Bourse de Casablanca : Sociétés cotées > LYDEC », sur www.casablanca-bourse.com (consulté le 8 janvier 2019)
  7. « Le Conseil d'Administration de Lydec », sur client.lydec.ma (consulté le 4 janvier 2019)
  8. « Les Comités Permanents de Lydec », sur client.lydec.ma (consulté le 4 janvier 2019)
  9. « Les instances de contrôle de Lydec », sur client.lydec.ma (consulté le 4 janvier 2019)
  10. « «Top Performer RSE» : Lydec primée pour la 5ème fois », sur Aujourd'hui le Maroc (consulté le 9 janvier 2019)
  11. « Lydec obtient le trophée "Top Performers RSE" et intègre l'indice "Casablanca ESG 10" », sur La Nouvelle Tribune, (consulté le 9 janvier 2019)
  12. « RSE : La Bourse de Casablanca lance l’indice de référence ESG 10 », sur La Nouvelle Tribune, (consulté le 9 janvier 2019)
  13. « Fiche technique - Indice Casablanca ESG 10 », sur www.casablanca-bourse.com (consulté le 9 janvier 2019)
  14. « L’espace expérimental d’agriculture urbaine de la STEP de Médiouna reçoit le Prix Hassan II pour l’Environnement », sur client.lydec.ma (consulté le 9 janvier 2019)
  15. « Agriculture urbaine et durable: Lydec inaugure un espace expérimental », sur L'Economiste, (consulté le 9 janvier 2019)
  16. « Prix Hassan II pour l’environnement : Lydec primée pour son projet innovant », sur Aujourd'hui le Maroc (consulté le 9 janvier 2019)
  17. « Lydec dans le palmarès «Best Emerging Market Performers» de Vigeo Eiris », sur Aujourd'hui le Maroc (consulté le 9 janvier 2019)
  18. « Lydec dans le palmarès « Best Emerging Market Performers » de Vigeo Eiris », sur client.lydec.ma (consulté le 9 janvier 2019)
  19. Cour des Comptes, Rapport sur la gestion déléguée des services publics locaux, , 220 p. (lire en ligne).
  20. « Lydec : Carton rouge pour les opérations intragroupe », sur leconomiste.com, (consulté le 2 novembre 2015)
  21. « Suite à la publication du rapport 2012 de la Cour des Comptes, Lydec apporte les précisions suivantes », sur client.lydec.ma (consulté le 8 janvier 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]