Strava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Strava
Description de l'image Logo Strava.png.

Description de l'image Logo Strava.png.
Informations
Première version 2009
Dernière version 51.0.0 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
État du projet En développement actif
Environnement Android, iOS, Web
Type Fitness
Licence Propriétaire
Site web www.strava.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Strava est un site internet et une application mobile utilisée pour enregistrer des activités sportives via GPS. Le siège social se situe à San Francisco en Californie. Le cyclisme et la course à pied concentrent la majorité des activités enregistrées sur le site. En suédois, Strava signifie « s'efforcer à faire quelque chose sans relâche »[1].

Strava en chiffres[modifier | modifier le code]

Pour la société Strava on estime à environ 192 000 clients premium, et 1.2 million le nombre d'utilisateurs actifs[2].

En 2016, la société Strava, à l'échelle mondiale, a publié la quantité suivante de données:

  • 9,6 activités partagées par seconde
  • 1,3 milliard kudos distribués
  • 51 millions photographies chargées
  • 8,4 kilomètres la distance parcourue par session de running pour les femmes
  • 5,25 minutes par kilomètre le rythme d’une session de running pour les hommes[3].

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Les membres du site peuvent partager leurs activités préalablement enregistrées à l'aide d'un dispositif GPS (smartphone ou GPS destiné à la pratique sportive).

Les athlètes peuvent se suivre (à la manière de Twitter) pour être notifiés des nouvelles activités envoyées sur le réseau par leurs abonnements. Ils peuvent donner des Kudos sur les activités des autres athlètes à la manière d'un Like Facebook.

Les activités peuvent ensuite être analysées ; un résumé de l'activité montre les données importantes comme la distance parcourue ou la vitesse moyenne. Un onglet « Analyse » permet de voir les données d'activité en fonction de la distance parcourue comme la puissance instantanée en cyclisme ou la fréquence cardiaque.

La trace GPS du parcours peut être réexaminée en fin d'activité. Le fond de carte utilisé est OpenStreetMap sur la version ordinateur.

Une fonction « Survols » permet de connaître l'identité des athlètes croisés au cours de l'activité, si ces derniers utilisent Strava.

Les traces GPS peuvent être exportées au format GPX pour être utilisées sur des terminaux GPS supportant la navigation ou sur d'autres sites internet.

L'application fonctionne en une dizaine de langues au début de 2018.

Fonctionnalités Premium[modifier | modifier le code]

L'adhésion Premium est payante et permet de bénéficier de nouvelles fonctionnalités comme la carte d'activité, qui concentre l'ensemble des traces GPS de vos activités sur une seule carte, la possibilité de se fixer des objectifs annuels et hebdomadaires, des programmes d'entrainement, des vidéos ou encore une analyse plus fine des données issues d'un capteur de puissance en cyclisme, grâce à des outils comme la courbe de puissance ou la distribution estimée par incréments de 25W.

Les membres Premium sont visibles par l'apparition d'un petit bouclier orange à côté de leur nom.

Activités supportées et segments[modifier | modifier le code]

Le 30 août 2017, Strava supporte 30 sports[4] :

En cyclisme et en course à pied, il existe des segments de route chronométrés où les athlètes peuvent se concurrencer. Un KOM est attribué à l'homme ayant effectué le meilleur temps sur le segment et un QOM est attribué à la meilleure femme.

Ce sont les membres qui créent les segments. Certains athlètes prennent des risques en tentant de battre les records sur certains segments, en allant à une allure trop élevée ou en ignorant le code de la route[5].

Data[modifier | modifier le code]

La société enregistre divers aspects des activités de running:

  • route (vue plan)
  • élévation (nette et unidirectionelle)
  • vitesse (moyenne, minimum et maximum)
  • temporalité (totale et temps de déplacement)
  • puissance/énergie

Les activités cyclistes et de running peuvent être monitorées par tout le monde, depuis la page Strava Heatmap (traduction littérale: carte-chaleur de Strava) qui montre une heatmap mondiale[6].

Les données Strava peuvent être connectées avec OpenStreetMap application de cartographie qui est mise à jour par ses utilisateurs au moyens de traces GPS, de manière à améliorer la carte d'OpenStreetMap[7].

Polémiques[modifier | modifier le code]

En 2018, la publication sur internet des traces de parcours de tous les utilisateurs révèle certaines bases militaires (notamment des bases américaines en Syrie) fréquentées par des militaires en opération, à qui le Pentagone avait distribué en 2013 des bracelets FitBit pour lutter contre l'obésité chez les militaires[8],[9] ainsi que des blacksites de la CIA selon Le Guardian[10],[11]. Toutefois, Strava n'est pas la seule application a traquer ses utilisateurs, les systèmes Android de Google le font aussi à l'insu de leur utilisateur au travers de la fonction “Location History”[12].

Concurrence[modifier | modifier le code]

D'autres sociétés sont présentes sur le même segment de marché: Google Fit, MSN Health & Fitness, Apple Health et Endomondo, par exemple.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Strava | À propos », sur www.strava.com (consulté le 30 août 2017)
  2. https://www.reddit.com/r/Strava/comments/2yxa4j/strava_has_about_192000_premium_users_12_million/
  3. http://trail-session.fr/application-strava-donnees-2016-les-chiffres-cles-de-lannee-running-france-et-monde/
  4. « Strava | Recherche d'activité », sur www.strava.com (consulté le 30 août 2017)
  5. « Strava, le royaume des « concours de quéquettes » entre sportifs amateurs », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  6. « Strava Global Heatmap », sur Strava.com (consulté le 2 décembre 2014)
  7. « Feedback for Strava's new maps (OpenStreetMap) », zendesk.com (consulté le 14 mars 2017)
  8. « Les données de l'application sportive Strava révèlent des bases militaires », RTS,‎ (lire en ligne)
  9. « Une application de fitness dévoile la position de bases militaires secrètes », FIGARO,‎ (lire en ligne)
  10. https://www.theguardian.com/technology/2018/jan/29/strava-secret-army-base-locations-heatmap-public-users-military-ban
  11. https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0301219603176-lapplication-strava-revele-la-position-de-bases-militaires-secretes-2148916.php
  12. https://qz.com/1183559/if-youre-using-an-android-phone-google-may-be-tracking-every-move-you-make/