Gravel (vélo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gravel.

Le gravel désigne à la fois une pratique cycliste et le vélo utilisé pour cet exercice.

Pratique[modifier | modifier le code]

Le gravel est une pratique du vélo qui mélange des passages sur route ainsi que sur des sentiers, des pistes et des chemins. Elle se rapproche du cyclo-cross mais avec une moindre notion de performance, et s'exerce en général sur des sorties plus longues d'où un besoin de confort supplémentaire. La pratique s'est développée depuis plusieurs années aux États-Unis, avec de nombreuses épreuves dédiées, comme le Barry-Roubaix[1]. Elle tend à se développer désormais en Europe avec l'émergence de courses et randonnées.

Vélo[modifier | modifier le code]

Le vélo de gravel, ou gravel, est un vélo adapté à cette pratique mixte. On peut faire du gravel avec différents types de vélos ; il n'y a donc pas de définition très précise mais quelques grandes lignes se dégagent malgré tout :

  • une géométrie de cadre adaptée, pour garder maniabilité et stabilité avec également des bases élargies pour permettre le montage de pneumatiques de section plus importante que sur la route, afin d'apporter confort, adhérence et résistance aux crevaisons[2] ;
  • un cintre se rapprochant d'un cintre de route, mais avec une forme spécifique pour donner une bonne tenue en chemin[3] ;
  • des freins à disque[2] ;
  • pas de suspensions ;
  • des pneus aux sculptures mixtes ;
  • des œillets de montage de garde-boue et porte-bagages.

La plupart des grandes marques de cycles proposent désormais des modèles gravel à leur catalogue, tout comme des marques plus artisanales qui proposent généralement des vélos personnalisables.

Référence[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]