Soiron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Soiron
0 Soiron - Village (1).JPG
Le village de Soiron
Géographie
Pays
Région
Arrondissement administratif
Province
Commune
Partie de
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Section de commune (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
4861Voir et modifier les données sur Wikidata

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Province de Liège

(Voir situation sur carte : Province de Liège)
Point carte.svg
Maisons anciennes sur la place de Soiron

Soiron (en wallon Sweron) est une section de la commune belge de Pepinster située en Région wallonne dans la province de Liège.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Soiron est l'un des plus beaux villages de Wallonie. La localité compte de nombreuses vieilles maisons de style Renaissance. Le donjon de l'église remonte au début du XIe siècle, avec un clocher du XIVe siècle.

Vue sur l'autel de l'église Saint-Roch à Soiron

Le village figure parmi les douze villages repris dans la brochure Villages de caractère éditée par la Province de Liège[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village fut fondé le 13 août 1005 comme le village voisin d'Olne par le Chapitre Saint-Adalbert d'Aix qui en reste propriétaire jusqu'en 1802.

Vers 1240, les destinées d'Olne et de Soiron se séparent. Profitant de son titre de haut-avoué, le duc de Limbourg incorpora le domaine de Soiron à son duché, peut-être même avant la cession d'Olne à son rival le duc de Brabant, Olne devenait un premier point d'appui ménagé dans la sphère d'influence limbourgeoise.

Le moulin du Ban de Soiron, à Vaux-sous-Olne était enclavé dans le ban d'Olne. Pour s'y déplacer et donner les sacrements, Olne étant sous régime protestant, le curé de Soiron devait tenir sa soutane entre les dents, et les acolytes tenir les clochettes vers le haut[2].

En 1692, Soiron fut presque entièrement rayé de la carte par un tremblement de terre[3]. La robuste tour de l'église fut un des rares bâtiments restés debout. Aujourd'hui le village se compose d'un petit nombre de rues et ruelles, bordées de maisons en briques aux encadrements de pierre calcaire. Il reste aussi le château reconstruit au XVIIe siècle et l'ancien lavoir public.

Le village fait partie de l'association qui regroupe les plus beaux villages de Wallonie.

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

  • Albert Beckers (né en 1956), docteur en médecine et docteur en sciences cliniques belge
  • Albert Faniel (né en 1945), artiste peintre paysagiste, membre de l'École Liégeoise du Paysage

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. www.ftpl.be/fr/nos-brochures/doc_download/16-villages-de-caractere
  2. Jean-Jacques Bolly, Charles Christians, Bruno Dumont, Étienne Hélin, Paul Joiris, René Leboutte et Jean et Madeleine Moutschen-Dahmen, Visages d'Olne : Son village, ses hameaux, Olne, Édition de la Commune d'Olne, , 288 p., D/2006/11.092/1
  3. Pierre Alexandre, David Kusman et Thierry Camelbeeck, « Le tremblement de terre du 18 septembre 1692 dans le nord de l'Ardenne (Belgique) : Impact sur le patrimoine architectural », dans Actes des VIe rencontres Archéosismicité et vulnérabilité, environnement, bâti ancien et société, Groupe APS, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :