Sikorsky CH-53K King Stallion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

CH-53K « King Stallion »
Image illustrative de l’article Sikorsky CH-53K King Stallion
Présentation du CH-53K

Rôle Hélicoptère de transport lourd
Constructeur Drapeau : États-Unis Sikorsky Aircraft Corporation
Premier vol
Investissement 3,8 milliards de dollars US (2014)[1]
Coût unitaire 115,9 millions de dollars US (2014)[2]
Équipage
5 (2 pilotes, 1 chef d'équipage et 2 mitrailleurs) + 37 hommes (55 en configuration alternative)
Motorisation
Moteur General Electric GE38-1B
Nombre trois
Type Turbine à gaz
Puissance unitaire 7 500 ch
Nombre de pales 7
Dimensions
Image illustrative de l’article Sikorsky CH-53K King Stallion
Diamètre du rotor 24 m
Longueur 30,2 m
Hauteur 8,46 m
Masses
À vide 15 071 kg
Charge utile 15 900 kg
Maximale 38 400 kg
Performances
Vitesse de croisière 315 km/h
Plafond 4 380 m
Vitesse ascensionnelle 780 m/min
Distance franchissable 841 km
Armement
Interne Combinaison de 3 mitrailleuses calibre .50 BMG (12,7 mm) montées sur les flancs

Le Sikorsky CH-53K King Stallion est un hélicoptère de transport lourd en cours de développement par Sikorsky Aircraft pour le Corps des Marines des États-Unis afin de remplacer leurs CH-53E Super Stallion. Ce sera l'hélicoptère le plus grand et le plus lourd de l'armée américaine. Deux cents appareils doivent être commandés et livrés entre 2018 et 2029 pour un coût total de plus de 23 milliards de dollars. Les premiers essais ont commencé en avril 2014 et les essais en vol commenceront en 2015.

Développement[modifier | modifier le code]

Le Corps des Marines des États-Unis avait prévu de mettre à jour la plupart de ses CH-53E pour les maintenir en service, mais ce plan a été abandonné. Sikorsky a alors proposé une nouvelle version, à l'origine le CH-53X, et en avril 2006, le USMC a signé un contrat pour 156 appareils dénommés CH-53K, d'une valeur de 18,8 milliards de dollars, avec des livraisons étalées jusqu'en 2021.

Le CH-53K est une refonte générale du CH-53E, les principales améliorations sont les nouveaux moteurs et la disposition du cockpit. Le CH-53K dispose d'une capacité d'emport 3 fois plus importante, d'environ 14 tonnes. La capacité d'emport sous élingue est quant à elle estimée à plus de 16 tonnes et le rayon d'action du CH-53E doublé, et une soute plus large pour lui permettre d'emporter un Humvee en soute. Le CH-53K met en vedette de nouveaux flotteurs composites tronqués à la largeur de coupe, donnant à l'hélicoptère un empattement étroit pour les opérations à bord. Il est également équipé d'un nouveau système de pale de rotor en composite, avec une technologie similaire à celle actuellement disponible sur le Sikorsky UH-60 Black Hawk. Le CH-53K utilise les moteurs General Electric GE38-1B (T408).

En août 2007, l'USMC a augmenté son carnet de commandes, le portant de 156 à 227 unités. En 2008, le travail de conception est bien engagé, les progrès ont été accomplis avec des efforts dans la réduction du poids afin de répondre aux exigences opérationnelles. L'angle d'inclinaison du rotor a été diminué et des composants déplacés pour assurer que le centre de gravité ne se déplace pas trop loin vers l'arrière quand le combustible est brûlé. Le , Sikorsky livre le premier CH-53K pour un essai au sol. En janvier 2013, le programme a été estimé à 23,17 milliards de dollars, avec l'acquisition de 200 hélicoptères prévue. Le 5 mai 2014, le général James F. Amos annonce pendant la présentation officielle que le CH-53K sera appelé le King Stallion.

Le programme a accumulé de nombreux retards est, lors de premier vol le 27 octobre 2015, le coût de développement de l'appareil est passé de 724 millions de dollars américains à 3,8 milliards de dollars[3].

Début 2015, il est prévu que les deux premiers exemplaires opérationnels seront livrés durant l'année 2017 pour un total de 26 unités produites en 2020[4].

En mai 2019, on prévoit que les douze premiers exemplaires de série entrent en service en 2022[5] mais en juillet, cela est reporté à 2023[6]

Versions[modifier | modifier le code]

  • Sikorsky CH-53X King Stallion : Le Corps des Marines a annoncé fin 2000 un plan afin de recycler ses CH-53E, les mises à niveau des hélicoptères devaient prolonger leur durée de vie opérationnelle jusqu'en 2025. Le programme CH-53X prévoyait la mise à niveau de 111 de leurs 165 CH-53E pour un coût estimé à 21 millions de dollars chacun, soit seulement un cinquième du coût d'un nouvel hélicoptère de remplacement. Leurs améliorations devaient permettre de réduire les coûts d'exploitation de 25 % (soit environ 30 millions de dollars par année pour l'ensemble du parc) et de porter la capacité de charge à 12 700 kg, elles comprenaient un nouveau moteur Rolls-Royce AE1107C, des pales de rotor en composite basées sur celles du Sikorsky S-92 et un cockpit tout écran identique au MV-22. Un nouvel appareil a finalement été préféré[7].
Modèle de démonstration.

Opérateurs[modifier | modifier le code]

Opérateurs futurs[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis
  • US Marine Corps : 200 en projet répartis en 8 escadrons actifs, un d'entrainement et un en réserve.
  • US Navy : 4 prototypes.

Opérateurs potentiels[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Allemagne
  • Étude de projet pour l'acquisition de 41 appareils[8].
  • En décembre 2017 l'Allemagne se dit intéressé par des hélicoptères lourds américains, entre 45 et 60 exemplaires. Le Sikorsky CH-53K King Stallion est l'un des deux concurrents face au Boeing CH-47F Chinook. Le contrat est évalué à 4 milliards d'euros[9],[10].
Drapeau d’Israël Israël
Drapeau du Japon Japon
  • Client potentiel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sikorsky dévoile le CH-53K King Stallion, Air et Cosmos le
  2. United States Government Accountability Office, report to Congressional committees, rapport de mars 2013 sur l'avancement du projet, page 53.
  3. Emmanuel Huberdeau, « Premier vol du CH-53K King Stallion », sur Air et Cosmos, (consulté le 1er novembre 2015).
  4. (en) FY 2016 Department of the Navy (DoN) President’s Budget (PB) Summary, Secrétaire à la Marine des États-Unis, 6 p. (lire en ligne [PDF]).
  5. Justine Boquet, « Sikorsky fournira 12 hélicoptères CH-53K au corps des Marines des Etats-Unis », sur Air & Cosmos, (consulté le 1er juin 2019).
  6. « Vidéo - L’hélicoptère américain King Stallion : pas avant 2023 », sur Aeronews, (consulté le 29 juillet 2019).
  7. Le CH-53X Super Stallion, sur globalsecurity.org.
  8. (en) « Germany seeks pricing for 41 CH-53K King Stallions », sur Flightglobal.com (consulté le 1er mars 2017).
  9. Laurent Lagneau, « L’Allemagne a lancé une procédure pour acquérir jusqu’à 60 hélicoptères lourds américains », Zone Militaire,‎ (lire en ligne, consulté le 16 décembre 2017)
  10. L'Usine Nouvelle, « Allemagne: Appel d'offres pour 45 à 60 gros hélicoptères - Infos Reuters », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne, consulté le 16 décembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]