Bell TH-57 Sea Ranger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bell TH-57 Sea Ranger
Image illustrative de l'article Bell TH-57 Sea Ranger
Bell TH-57A Sea Ranger en vol.

Rôle Hélicoptère d'entraînement
Constructeur États-Unis d'Amérique Bell
Premier vol 1967
Mise en service 1968
Date de retrait (toujours en service)
Nombre construit 166 exemplaires.
Équipage
2 à 4 membres.
Motorisation
Nombre 1
Type turbomoteur Allison 250-C20BJ
Puissance unitaire 317 ch
Nombre de pales 2
Dimensions
Image illustrative de l'article Bell TH-57 Sea Ranger
Diamètre du rotor 10,16 m
Longueur 11,82 m
Hauteur 2,91 m
Masses
À vide 723 kg
Maximale 1 452 kg
Performances
Vitesse maximale 220 km/h
Plafond 4 500 m
Distance franchissable 610 km
Armement
Interne Aucun armement.

Le Bell TH-57 Sea Ranger est un hélicoptère militaire d'entraînement américain destiné à l'US Navy et l'US Marines Corps.

Historique[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Prototype du Bell TH-57 Sea Ranger.

En 1966 l'US Navy et l'US Marines Corps firent savoir qu'ils recherchaient un nouvel hélicoptère d'entraînement destiné au remplacement des Bell TH-13L et TH-13M Sea Sioux encore en dotation dans leurs écoles de formation. En effet ces deux modèles d'appareils étaient alors en voie d'obsolescence. Il fallait donc leur trouver un remplaçant. Un appel d'offres fut lancé et deux constructeurs y répondirent : l'Américain Bell et le Français Sud-Aviation.

Le premier d'entre eux proposait son Model 206 Ranger tandis que le second n'avait qu'un hélicoptère encore à l'état de prototype et n'ayant pas encore réalisé son premier vol le SA340 Gazelle. Ce fut assez logiquement donc l'hélicoptère américain qui fut sélectionné et commandé à quarante exemplaires. Il fut officiellement désigné TH-57 et baptisé Sea Ranger.

En fait les modifications à apporter aux Bell 206A de série étaient minimes. Il s'agissait juste de doubler les commandes du pas collectif et d'installer trois crochets de fixation sous le fuselage permettant ainsi l'arrimage de l'hélicoptère sur les hélisurfaces des navires américains.

Service actif[modifier | modifier le code]

Bell TH-57A Sea Ranger à l'appontage sur l'USS Lexington en 1985.

Les premiers Bell TH-57A de série entrèrent en service actif en 1968. Ils furent suivis quatorze ans plus tard par un second lot portant quarante-sept TH-57B et soixante dix-sept TH-57C plus modernes. L'intégralité de la flotte des Sea Ranger est sise sur la Naval Air Station Whiting Field non loin de la ville de Milton en Floride. Cependant deux hélicoptères sont basés en permanence sur la Naval Air Station Patuxent River en soutien de divers essais en vol au sein du Naval Air Warfare Center.

En 2016 le remplacement des TH-57 Sea Ranger a été demandé. Trois constructeurs sont sur les rangs. L'Américain Bell avec son Model 407GX, et les Européens Airbus Helicopters et Leonardo Helicopter Division avec respectivement leurs H145M et AW.119 Koala[1].

Le Bell TH-57 Sea Ranger n'a jamais été exporté.

Préservation[modifier | modifier le code]

Bien qu'encore en activité en 2017 le Bell TH-57 Sea Ranger figurait déjà depuis 2012 parmi les collections du National Museum of Naval Aviation de Pensacola en Floride[2].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Aspects techniques[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Dans ses grandes lignes le Bell TH-57 Sea Ranger reprend strictement l'architecture générale du Model 206 Ranger.

Versions[modifier | modifier le code]

  • Bell TH-57A Sea Ranger : Version de base destinée à la formation initiale et à l'entraînement à l'appontage, et construite à quarante exemplaires.
  • Bell TH-57B Sea Ranger : Version améliorée destinée à l'entraînement au vol à vue, et construite à quarante-sept exemplaires.
  • Bell TH-57C Sea Ranger : Version améliorée destinée à l'entraînement au vol aux instruments et à l'appontage, et construite à soixante dix-sept exemplaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Michel Marmin, Encyclopédie "Toute l'aviation", Editions Atlas, .
  • (en) David Willis, Aerospace Encyclopedia of World Air Forces, Norwalk, USA, Airtime Publishing, (ISBN 1-880588-30-7).
  • (fr) Pierre Gaillard, Avions et hélicoptères militaires d'aujourd'hui, Larivière, (ISBN 2-907051-24-5).
  • (fr) Bill Gunston, Hélicoptères militaires, PML, (ISBN 2-87628-895-8).
  • (en) Tom Kaminsky et Mel Williams, The United States Military Aviation Directory, Norwalk, CT, Airtime Publishing, (ISBN 978-1-880-58829-1).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]